http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 22 juin 2018
Test Blu-ray : Fantôme avec chauffeur

Fantôme avec chauffeur

 
France : 1996
Titre original : –
Réalisation : Gérard Oury
Scénario : Francis Veber
Acteurs : Philippe Noiret, Gérard Jugnot, Jean-Luc Bideau
Éditeur : Gaumont
Durée : 1h21
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 20 mars 1996
Date de sortie Blu-ray : 20 juin 2018

 

 

Philippe Bruneau-Tessier, grand patron d’usines, et son fidèle chauffeur, Georges, décèdent tous deux d’une mort violente à vingt-quatre heures d’intervalle. Ils n’avaient rien en commun de leur vivant mais les deux fantômes auront quarante-huit heures avant le grand appel pour apprendre à mieux se connaître au cours d’une fantastique aventure posthume…

 

 

Le film

[3/5]

Il faut généralement trente longues années afin qu’une comédie française passe du statut de simplement « ringard » à celui, très envié, de « nanar », c’est-à-dire de réjouissant plaisir coupable aux relents délicieusement surannés. Bien sûr, l’art n’est pas systématiquement enclin à répondre à de simples règles mathématiques, et quelques rares films des années 90 / 2000, littéralement triés sur le volet, ont acquis ce statut dès leur sortie dans les salles obscures : on pense à des merveilles impérissables de la comédie franchouillarde tels que Les anges gardiens (Jean-Marie Poiré, 1994), Quatre garçons pleins d’avenir (Jean-Paul Lilienfeld, 1997), T’aime (Patrick Sébastien, 2000), La boîte (Claude Zidi, 2001) ou encore Les gaous (Igor Sekulic, 2003).

En ce qui concerne Fantôme avec chauffeur (Gérard Oury, 1996), on ne pourra que trouver le film encore un peu trop « frais » pour accéder à cette prestigieuse distinction honorifique : quelques années seront encore nécessaires afin que le film mûrisse un peu, et que ses défauts aujourd’hui assez horripilants se muent en de délicieux signes d’une époque lointaine et bien heureusement révolue. Écrit par un Francis Veber qui traversait alors la pire période de sa carrière, le film multiplie en effet les défauts qui, aujourd’hui, nous paraissent encore un peu trop prégnants pour passer au second plan, ou provoquer le moindre plaisir amusé.

Le film est également, comme beaucoup d’autres films français sortis approximativement à la même période (G@mer, Le clone…), perclus d’effets numériques d’un autre âge (réalisés par Pitof), s’avérant visuellement épouvantables, et contient l’incontournable séquence de « jeu vidéo en réalité virtuelle » censée apporter une caution High-Tech à l’ensemble, mais déjà ridicule à l’époque de sa sortie. Une poignée de défauts pas encore assez désuets pour qu’on les trouve réellement divertissants, mais qui devraient paradoxalement permettre à Fantôme avec chauffeur de s’offrir une deuxième carrière auprès des cinéphiles quand le temps aura fait son office. Il convient donc de remercier Gaumont de proposer dès aujourd’hui le film de Gérard Oury en Haute Définition : cela facilitera en effet à coup sûr les recherches des amateurs de péloches surannées et autres merveilleux nanars d’ici une dizaine d’années !

Et pour les plus observateurs, sachez également que Benoît Poelvoorde, dont la popularité n’avait pas encore explosé auprès du grand public, se cache au détour d’un plan furtif…

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Gaumont au sein de la vingt-troisième vague de sa collection « Blu-ray Découverte », Fantôme avec chauffeur s’offre donc un lifting HD plutôt inattendu sur galette Blu-ray, que l’éditeur propose comme toujours à un prix attractif (moins de 15 euros).

Présenté au format 1.85 respecté et en 1080p, Fantôme avec chauffeur bénéficie donc, à l’image des plus de 150 autres titres disponibles au cœur de la collection « Blu-ray Découverte » depuis quelques années, d’une jolie petite cure de jouvence. Le piqué manque certes peut-être un poil de précision, mais l’ensemble est tout à fait satisfaisant : le grain cinéma est bien préservé, les couleurs sont vives et naturelles, et les contrastes tranchants. Comme d’habitude avec Gaumont, l’ensemble affiche une propreté et une stabilité qui forcent le respect. Côté son, la version française est mixée en DTS-HD Master Audio 2.0 (stéréo d’origine) et le mixage fait preuve d’une clarté remarquable, même durant les séquences les plus agitées.

Du côté des bonus, l’éditeur nous propose, outre la traditionnelle bande-annonce, une très intéressante présentation du film par Yves Alion, journaliste (21 minutes, HD). Il évoque durant une dizaine de minutes la carrière de Gérard Oury, puis abordera dans la deuxième moitié de son sujet Fantôme avec chauffeur, film pour lequel Alion éprouve beaucoup de sympathie (contrairement à La soif de l’or).

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles