Watchmen – Les Gardiens

2
120
Watchmen – Les Gardiens

Watchmen - Les Gardiens Watchmen

USA : 2009
Titre original : Watchmen
Réalisateur :
Scénario : D’après le Comic Book Watchmen d’Alan Moore.
Acteurs : , , , , , Carla Gugino..
Production : Paramount Pictures France
Durée : 2h43
Genre : Science-Fiction/Action
Date de sortie : 4 Mars 2009

Réalisation : [rating:4.0]
Scénario :      [rating:2.5]
Acteurs :        [rating:4.5]
Musique :      [rating:3.5]
Globale :        [rating:3.5]
[five-star-rating]

“Tonight, a comedian died in New York. Somebody knows why… somebody knows”. Longtemps annoncé, passé entre les mains de nombreux réalisateurs (Aronofsky en premier) Watchmen est un chef d’œuvre absolu pour toute personne ayant lu le magistral Comic-Book signé Alan Moore et Dave Gibbons. La critique d’un film adapté d’un livre quel qu’il soit diffère en de nombreux aspects. Que vaut vraiment le Watchmen de Snyder ? Réalisateur réputé avant tout pour sa capacité à nous offrir une surenchère visuelle, a-t-il passé ce cap et réussi à s’approprier l’univers du Comic Book ?

Synopsis : Aventure à la fois complexe et mystérieuse sur plusieurs niveaux, « Watchmen – Les Gardiens » – se passe dans une Amérique alternative de 1985 où les super-héros font partie du quotidien et où l'Horloge de l'Apocalypse -symbole de la tension entre les Etats-Unis et l'Union Soviétique- indique en permanence minuit moins cinq. Lorsque l'un de ses anciens collègues est assassiné, Rorschach, un justicier masqué un peu à plat mais non moins déterminé, va découvrir un complot qui menace de tuer et de discréditer tous les super-héros du passé et du présent. Alors qu'il reprend contact avec son ancienne légion de justiciers -un groupe hétéroclite de super-héros retraités, seul l'un d'entre-eux possède de véritables pouvoirs- Rorschach entrevoit un complot inquiétant et de grande envergure lié à leur passé commun et qui aura des conséquences catastrophiques pour le futur. Leur mission est de protéger l'humanité… Mais qui veille sur ces gardiens ?

Watchmen – Les Gardiens
Un film de Zack Snyder

Zack Snyder est devenu en 2011 le nouveau vilain petit canard d’Hollywood suite à son plus que médiocre Sucker Punch (avis personnel). En 2009 l’histoire était tout autre, puisqu'il s'était révélé aux yeux du grand public avec 300 et à L’Armée des morts. Il avait posé les bases du style made in Snyder… En langage familier « Ca pète sa mère et déchire la rétine » en particulier pour l’adaptation du roman graphique de Frank Miller.

L’adaptation des Watchmen peut se vivre de deux manières. Soit l’on découvre complètement l’œuvre à travers le film sans jamais pouvoir faire la part des choses entre, touche personnelle du réalisateur et transposition fidèle de l’œuvre support, soit l’on est un fan de la première heure et l’on découvre avec plaisir ou effroi cette adaptation… Pour avoir vu le film dans ces deux conditions, il est difficile de ne pas imputer à Zack Snyder un manque évident de talent scénaristique et de cohérence dans son travail…

Un visuel époustouflant

Watchmen – Les GardiensQue ce soit la première ou la seconde fois, on retrouve avec plaisir la patte Snyder : ralentis stylisés, accélération de l’image afin de conférer une puissance divine à ses combats, effets chiadés et travaillés jusqu’à la perfection. Sans jamais tomber dans un délire intersidéral épuisant la rétine à en devenir aveugle, Snyder se montrera (bien heureusement) sobre du début à la fin du film.

Cependant, Watchmen est un chef d’œuvre monumental et inclassable. Sorti en 1984 et récompensé par le Prix Hugo, également classé 83ème meilleur roman en langue anglaise de tous les temps par le Times, Watchmen est un « fucking masterpiece » sorti de l’esprit brillamment torturé de Moore et magnifié par le coup de crayon empreint de virtuosité de Gibbons. C’est l’anti film de super héros par excellence, pas ou très peu d’action dans le Comic Book et une profondeur inouïe pour une œuvre de ce genre. Comment retranscrire tout cela en un film sans pour autant omettre de cruciaux détails et sombrer dans une vulgaire adaptation de film pour gamins ?

Différent des films de super-héros

Sans connaitre l’œuvre, l’univers particulier du film et la mise en scène de Snyder impressionne au premier abord. L’ensemble diffère des films typiques de super-héros, l’on découvre au contraire une ribambelle d’anti-héros, évoluant dans un New-York « uchronique », délabré et vintage. Ces derniers et en particulier le Dr Manhattan (Billy Crudup) donne un peu plus de crédit à un film qui jusque la, s’annonce terriblement excitant. L’ensemble des décors et costumes des personnages sont réussis, la bande son bien qu’atypique et sonnant quelques peu kitsch donne une couleur particulière au film. Que l’on accroche ou pas, l’impression de déjà vu n’existe pas, et Watchmen se démarque avant tout de ce point de vue.

Cependant, après lecture du Comic-Book, le rideau tombe… Tout ce qui nous a séduit, intrigué et induisant un minimum d’originalité est finalement un copier-coller du livre à quelques exceptions près ! Par souci de conservation de l’univers original de Moore, Snyder va pour la plupart des scènes effectuer une transposition exacte de celle du livre tandis que la photo du film est elle aussi reprise des planches de ce dernier.

Watchmen – Les Gardiens

Des lacunes scénaristiques

Snyder va ponctuellement effectuer des ajouts personnels qui hélas montrent au grand jour ces lacunes flagrantes concernant la compréhension des éléments à mettre et ne pas mettre dans le film. Certains contre-sens ou passages incompréhensible pour un fan du livre s’oppose aux propos de l’œuvre original. Certes la scène d’introduction totalement originale pour le coup et bercée au son d’un « The Times They Are A Changin’ » du grand Bob, a le mérite de confirmer le talent purement visuel de l’ami Zack. Mais le fait que tout ce qui subjugue dans le film ne soit pas le fruit de sa pensée dérange… ou est la véritable part de travail du réalisateur qui par ailleurs dans ces seules tentatives de vouloir s’approprier l’univers Watchmen aurait du se contenter d’un copié collé du livre. La fin du film par ailleurs est absolument incompréhensible et raté, en comparaison du livre. Elle semble être le résultat de la pression des studios d’une part tant l’original aurait choqué dans sa mise en scène et d’autre part la volonté de se démarquer de Snyder était évitable.

Malgré tout, l’univers est globalement très fidèle, la bande son fait mainte fois référence au livre et la modernisation des costumes est plus que réussie. De plus, certains passages clés du livre ont été magistralement transposés, à l’image de la naissance du Dr. Manhattan porté par l’envoûtant « Prophecies » de Phillip Glass. Cinq minutes de pur poésie, une coupure onirique intemporelle qui montre que rendre aussi puissant et profond un passage à l'origine figé sur du papier n'est pas chose aisée. Tirons au moins notre chapeau à Snyder pour cela.

Watchmen – Les Gardiens
Aucune star dans le casting

Le choix des acteurs et leurs prestations sont réussis dans l’ensemble. Aucune star sur le papier, mais des acteurs qui, à l’image de Jackie Earle Haley (Rorschach) et Jeffrey Dean Morgan (Edward Blake/ Le Comédien), sont absolument parfaits dans leurs rôles. On retrouve aussi avec plaisir Patrick Wilson (Dan Dreiberg/Le Hibou) vu dans Hard Candy. Seul souci de taille, le choix de confier le personnage d’Ozymandias a Matthew Goode (A Single Man), qui bien que plutôt bon (sans déchirer la pellicule non plus) n’est absolument pas fidèle au livre. Entendait par la qu’Ozymandias est à la base un quarantenaire au physique plutôt viril tandis que celui du film est plus proche de l’excentrique petit intello de 30 ans au physique un peu maigrichon. Imaginez Christian Clavier en Obélix… voila l’effet. Passons également sur la présence de Malin Akerman en Spectre Soyeux qui est bien trop jeune pour le rôle, mais l’adaptation se voulant punchy et plus sexy, donc attractive pour le grand écran, ce choix était un mal nécessaire.

Résumé :

Que dire ? Les fans de la première heure retrouveront avec plaisir la transposition des ces anti-héros malgré des erreurs impardonnables de Zack Snyder, tandis que les novices y découvriront peut-être un film atypique qui leur donnera envie de prolonger l’aventure avec le Comic-Book. Zack Snyder s’en sort plutôt bien dans l’ensemble même s'il est évident que Watchmen ne nécessitait pas d’adaptation de par la complexité de sa construction et par la richesse visuelle et scénaristique impossible à retranscrire au cinéma. Quoiqu’il en soit, lisez absolument le livre, un monument !

zp8497586rq
zp8497586rq

2 Commentaires

  1. Watchmen est pour moi l’un des meilleurs films de super héros, et je n’avais jamais lu le comics. Enfin un film de héros sans action mais intéressant !

  2. Il faut l’avoir Zac snider fait de p…. de film niveau visuel mais en contre partit c’est film sont toujours un peu bencard scénaristiquement (sait vraiment le cas dans sucker punch qui est un film original) mais watchmen est quand même l’une des adaptation les plus fidele preuve en n’est qu’ils ont préférént garder l’ultra violence du film quitte a perdre du publique a cause du -18 lors de çà sortie en film mais tout çà pour rester le plus fidele et ne pas décevoir les fan du comics

Comments are closed.