Festivals News — 25 juillet 2017
Venise 2017 : la sélection Venezia Classici

Après la prédominance de films américains et italiens l’année dernière, la sixième édition de – l’équivalent italien de Cannes Classics – fait la part belle au cinéma venu du monde entier : de l’Italie, du Japon, de la République Tchèque, de la Tunisie, des Philippines, des Etats-Unis, de la France et de la Russie. La sélection de la petite vingtaine de films, projetés dans des versions soigneusement restaurées, a été annoncée la semaine dernière. Contrairement à son pendant cannois, cette programmation parallèle du attribue un prix pour la Meilleure restauration et pour le Meilleur documentaire sur le cinéma. Le jury, composé de vingt-six étudiants en dernière année d’Histoire du cinéma, est présidé cette année par le réalisateur italien Giuseppe Piccioni (Luce dei miei occhi, double Coupe Volpi pour la Meilleure interprétation féminine et masculine au Festival de Venise en 2001). Pour rappel, la 74ème édition du Festival de Venise se déroulera du 30 août au 9 septembre 2017.

(1976) de Bernardo Bertolucci (Italie, 5h17) avec Robert De Niro


(1954) de Kenji Mizoguchi (Japon, 1h42) avec Kazuo Hasegawa


L’As de pique (1964) de Milos Forman (Tchécoslovaquie, 1h29) avec Ladislav Jakim


(1984) de Nacer Kherim (Tunisie, 1h35) avec Nacer Kherim


Batch ’81 (1982) de Mike De Leon (Philippines, 1h48) avec Mark Gil


Bungalow pour femmes (1956) de Raoul Walsh (Etats-Unis, 1h33) avec Jane Russell


(1932) de Jean Grémillon (France, 0h48) avec Charles Vanel


(1964) de Michelangelo Antonioni (Italie, 2h00) avec Monica Vitti

Lion d’or au Festival de Venise en 1964


Deux ou trois choses que je sais d’elle (1967) de Jean-Luc Godard (France, 1h27) avec Marina Vlady


(1952) de Yasujiro Ozu (Japon, 1h55) avec Shin Saburi


L’Intendant Sansho (1954) de Kenji Mizoguchi (Japon, 2h06) avec Kinuyo Tanaka


La Maison de la mort (1932) de James Whale (Etats-Unis, 1h12) avec Boris Karloff


(1964) de Marco Ferreri (Italie, 1h33) avec Ugo Tognazzi


L’œil du malin (1962) de Claude Chabrol (France, 1h31) avec Jacques Charrier


(1950) de Giuseppe De Santis (Italie, 1h47) avec Raf Vallone


(1977) de Steven Spielberg (Etats-Unis, 2h17) avec Richard Dreyfuss


(1985) de Elem Klimov (Union Soviétique, 2h23) avec Aleksey Kravchenko


(1985) de John Landis (Etats-Unis, 1h55) avec Jeff Goldblum

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles