http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 10 décembre 2018
Test DVD : Under the silver lake


Etats-Unis : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : David Robert Mitchell
Interprètes : , ,
Éditeur :
Durée : 2h14
Genre : Thriller, comédie
Date de sortie cinéma : 8 août 2018
Date de sortie DVD : 12 décembre 2018

 

Synopsis : À Los Angeles, Sam, 33 ans, sans emploi, rêve de célébrité. Lorsque Sarah, une jeune et énigmatique voisine, se volatilise brusquement, Sam se lance à sa recherche et entreprend alors une enquête obsessionnelle surréaliste à travers la ville. Elle le fera plonger jusque dans les profondeurs les plus ténébreuses de la Cité des Anges, où il devra élucider disparitions et meurtres mystérieux sur fond de scandales et de conspirations.

Le film

[3/5]

Under the silver lake est un exemple de film pour lequel il est bon de choisir très vite, dès les 5 premières minutes, si on va le regarder comme faisant partie des films « sérieux », à voir au premier degré, ou bien comme étant à ranger dans la catégorie des films facétieux, à voir comme une parodie ne se prenant jamais au sérieux. De toute façon, il parait difficile de prendre au sérieux jusqu’au bout ce que l’on voit, mais si on s’aperçoit trop tard qu’il s’agit d’une parodie, plutôt brillante par ailleurs, pleine de références cinématographiques et musicales, il est probable que l’on passe finalement complètement à côté du film. Par contre, si on prend conscience très vite de son côté parodique, on peut passer une moment agréable avec cette histoire de rêve éveillé vécu par Sam, un jeune homme de 33 ans, à la fois voyeur et toujours prêt à rechercher un sens caché à tout ce qu’il voit, à tout ce qu’il entend et qui se lance à la recherche d’une séduisante voisine disparue sans crier gare,

C’est un Andrew Garfield très différent de celui rencontré dans Silence de Martin Scorsese que nous montre David Robert Mitchell dans Under the silver lake : un rôle qui lui va plutôt bien de grand dadais immature, naïf et obsédé par les femmes,

Under the silver lake, film en compétition officielle lors du dernier Festival de Cannes, avait fait à l’époque l’objet d’une critique écrite par Tobias. Un conseil : lisez ici cette critique.

Le DVD

[3/5]

Commençons par regretter l’absence de supplément pour ce DVD ! Under the silver lake est pourtant un film pour lequel on aurait aimé avoir de la part du réalisateur des explications sur ce qu’il avait cherché à transmettre aux spectateurs et pourquoi il avait choisi la parodie pour le faire.

Heureusement, le reste sera plus positif. Le reste, c’est à dire la qualité de l’image, vraiment sans souci, avec un bon rendu des couleurs et de la lumière. Quant au son, on est sur du 5.1 aussi bien sur la VO Sous-titrée, sur la VF « simple » et sur la VF avec sous-titres pour sourds et malentendants. Par contre, si on choisit l’audio-description, le son est en 2.0.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Jean-Jacques

Cet article a été rédigé par Jean-Jacques Corrio, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles