Test DVD : Timelapse

0
173

États-Unis : 2014
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Bradley King,
Acteurs : , Matt O’Leary,
Éditeur :
Durée : 1h40
Genre : Science-fiction
Date de sortie DVD/BR : 20 juillet 2016

Finn, Callie et Jasper, trois jeunes colocataires, découvrent le cadavre de leur voisin scientifique. En inspectant sa maison, ils tombent sur une mystérieuse machine qui semble chaque jour photographier leur propre salon 24h à l’avance. Excités par l’idée de pouvoir visualiser leur avenir, ils décident de tirer profit de cette découverte et de l’utiliser à des fins personnelles. Mais, leur soudaine réussite finit par éveiller les soupçons et le trio se retrouve très vite plongé dans une spirale infernale. Parviendront-ils à en sortir indemnes ?

Le film

[3,5/5]

Parmi les thèmes chers au cinéma de science-fiction, il en est un qui ne nécessite pas forcément l’utilisation d’effets spéciaux onéreux, et ne limite donc pas les récits à ceux uniquement dotés d’un budget confortable, voire faramineux : il s’agit du voyage dans le temps. On se souvient en effet de films assez brillants sur le sujet utilisant l’économie de moyens à leur avantage : on pourra par exemple citer La jetée (Chris Marker, 1962), Timecrimes (Los cronocrímenes, Nacho Vigalondo, 2007) ou encore Primer (Shane Carruth, 2004) parmi ces réussites n’ayant pas demandé de budget colossal pour mener à bien leur récit.

Bradley King, jusqu’ici connu d’une poignée d’amateurs de courts-métrages pour l’amusant Action figures (2004), a bien assimilé ce concept, et nous livre avec Timelapse un essai temporel très intéressant : découvrant une machine prenant des photos du jour d’après, un trio de jeunes gens va tenter d’en profiter pour multiplier les paris sportifs, avant de se retrouver coincés dans un engrenage infernal : dépendants du futur, affolés par le danger, les risques et les paradoxes temporels liés à leur situation de préscience, ils chercheront bien vite à changer leur comportement dans le but de reproduire ce qui apparaît sur la photo du lendemain… Un postulat passionnant pour un film sans prétention, qui ne tient certes peut-être pas toutes ses promesses d’un point de vue narratif, mais s’avère assez bien mené et vertigineux pour emporter le spectateur avec lui dans le dédale temporel qu’il met en place.

Du côté des têtes connues, Timelapse profite de la notoriété récente de Danielle Panabaker, récemment aperçue dans Arrow et Flash, pour enfin envahir les bacs à Blu-ray / DVD de l’hexagone. On sera également ravi de retrouver dans un tout petit rôle le toujours excellent John Rhys-Davies (Sliders, Le seigneur des Anneaux).

Le DVD

[4/5]

Côté DVD, la galette éditée par Condor Entertainment fait le boulot sans le moindre problème. L’image respecte pleinement la photographie du film, qui est bien sûr proposé dans son format d’origine respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. L’éditeur, rôdé au support DVD depuis quelques années maintenant, compose de manière très habile avec les qualités et les défauts d’un support en définition standard. Côté son, l’éditeur nous propose soit le film à la fois en VF ou en VO au choix en Dolby Digital 5.1 ou en DTS 5.1 (uniquement disponible pour la VF cela dit) nous proposant un mixage bien enveloppant et relativement dynamique – mettons-nous bien d’accord, nous ne sommes pas chez Michael Bay, il s’agit principalement d’ambiances finement restituées.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose deux courtes scènes coupées ; la deuxième est de loin la plus intéressante, car elle revient sur la mort du personnage de John Rhys-Davies dans le film.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici