DVD — 11 novembre 2019
Test DVD : Teen Spirit

 
Royaume-Uni, États-Unis : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Max Minghella
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h31
Genre : Drame, Musical
Date de sortie cinéma : 26 juin 2019
Date de sortie DVD : 26 octobre 2019

 

Violet, une adolescente passionnée par le chant, rêve de quitter sa petite ville et de devenir pop star. Affublée d’un mentor improbable, elle participe aux auditions de Teen Spirit, un télé-crochet musical national, une expérience qui mettra à l’épreuve son intégrité, son talent et son ambition…

 


 

Le film

[3/5]

Pour toute une génération de cinéphiles ayant usé les bancs du collège du collège, du lycée ou de la fac dans les années 90, le titre Teen Spirit évoquera presque naturellement le premier gros hit mondial du groupe de rock grunge Nirvana, l’incontournable « Smells like Teen Spirit », qui deviendra un véritable « hymne », une chanson de ralliement pour la génération X. Pour la petite histoire, le titre de la chanson de Nirvana fait référence au slogan qu’une amie de Kurt Cobain avait écrit sur un mur de sa chambre : « Kurt smells like Teen Spirit ». Si Cobain avait sur le coup prêté à cette phrase une signification révolutionnaire et anarchiste, il n’apprit en réalité qu’après la sortie du single que le Teen Spirit était en réalité le nom du déodorant que portait son ex petite amie… Tout ça pour dire que le titre Teen Spirit évoquera probablement beaucoup de choses aux spectateurs d’un certain âge, alors même que le public « cible » du film, à savoir les jeunes filles entre 10 et 16 ans, n’aura probablement pas la plus petite idée de qui est ce Kurt Cobain, même si certaines pourront éventuellement assimiler Nirvana aux motifs arborant certains T-Shirts issus de leurs boutiques de fringues préférées. Fin du quart d’heure nostalgico-cynique cela dit, abordons plutôt le film de Max Minghella.

Si le nom de Max Minghella vous est familier, c’est normal : il s’agit d’un acteur et scénariste britannique, fils du réalisateur Anthony Minghella, et héros de la série The handmaid’s tale. S’il avait déjà signé il y a quelques années le scénario de La 9ème vie de Louis Drax (lire notre article), Teen Spirit marque sa première expérience en tant que réalisateur. Et on aurait tendance à penser que le sujet qu’il choisit d’aborder ici est parfait pour un premier film, dans le sens où son récit suit le cheminement finalement très balisé de l’histoire de la jeune inconnue confrontée à la célébrité – voilà qui permet donc à l’aspirant cinéaste de se concentrer quasi-uniquement sur l’aspect formel de son œuvre, de travailler les prises de vue et la lumière en compagnie de sa directrice photo Autumn Durald, de toute façon plutôt à l’aise quand il s’agit de souligner à l’image les affres de l’adolescence (Palo Alto, Mon étoile solaire).

S’ils n’ont pas été mis K.O debout par plusieurs saisons consécutives de The voice à la TV, les parents qui daigneront visionner Teen Spirit avec leurs grandes filles les trouveront forcément émues et bouleversées à la fin de ce récit de « coming of age » à base de télé crochet, qui leur offrira tous les passages obligés du genre. Cependant, comme on l’a souligné plus haut, le fait pour Max Minghella de laisser se dérouler son intrigue en pilote automatique n’est pas gratuit. Cela lui permet en effet de soigner incontestablement tous les aspects les plus techniques de son film : l’image bien sûr, mais également la question du rythme ou le jeu des acteurs, tous parfaitement dirigés. Comme à son habitude, Elle Fanning est impeccable, et dégage une émotion bien réelle. D’un point de vue visuel, il sera difficile de ne pas penser à The Neon Demon tant les cadrages, les compositions de plans et surtout les éclairages en mode violet / bleu / rouge évoquent automatiquement le nanar de luxe signé Nicolas Winding Refn. Sauf que contrairement à NWR, Minghella nous propose quant à lui tout de même un scénario – certes déjà vu mille fois et construit de façon un peu trop classique, mais un scénario tout de même – qui sert de base on ne peut plus solide à l’ascension contrariée de Violet, « nouvelle star » de Teen Spirit. Cette mise en forme soignée, qui laisse augurer du meilleur quant à la suite de la carrière du fiston Minghella, permettra de plus aux parents de ne pas piquer du nez en cours de métrage – ce que les ados n’aiment pas du tout en général. Un sacré pas pour la paix des familles et la réconciliation intergénérationnelle !

 

 

Le DVD

[4/5]

Après une courte carrière dans les salles françaises cet été, n’ayant su attirer que 27.236 spectateurs sur un parc de 211 copies, Teen Spirit trouve donc le chemin de l’exploitation vidéo, qui devrait lui permettre d’enfin rencontrer son public. D’autant que techniquement, le DVD édité par Metropolitan Vidéo est assez superbe, et fera le boulot sans le moindre problème. L’image respecte pleinement la superbe photographie du film, et s’avère bien sûr proposée dans son format Scope respecté. La définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique ; l’éditeur, rôdé au support DVD depuis de longues années maintenant, sait composer habilement avec les qualités et les défauts d’un support en définition standard, et évite tous les écueils auxquels on aurait pu s’attendre. Côté son, l’éditeur nous propose soit le film à la fois en VF ou en VO au choix en Dolby Digital 5.1 nous proposant un mixage bien enveloppant et dynamique, qui trouvera sa raison d’être durant les nombreuses scènes musicales qui émaillent le film.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose, outre les traditionnelles bandes-annonces, deux featurettes (3 minutes) revenant sur l’histoire et la musique, avec de courtes interventions d’Elle Fanning et de Max Minghella. On continuera avec deux clips vidéo (7 minutes) mettant en scène Elle Fanning, et les anglophones confirmés pourront se régaler d’un commentaire audio du réalisateur Max Minghella, accompagné du producteur Fred Berger et du producteur exécutif Jamie Bell, malheureusement proposé sans sous-titres français. Minghella reviendra sur ses inspirations, ses personnages, la musique, la structure du film ou encore la performance de son actrice principale.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles