Test DVD : Réalité

0
177


France, Belgique, États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h24
Genre : Fantastique, Comédie
Date de sortie cinéma : 18 février 2015
Date de sortie DVD/BR : 17 juin 2015

 

 

Jason Tantra, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d’horreur. Bob Marshall, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition : Jason a 48 heures pour trouver le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma…

 

 

Le film

[4,5/5]

Cinéaste unique en son genre, s’est créé en quelques films un univers étrange, au cœur duquel le spectateur peut difficilement se repérer. Un monde peuplé de personnages bizarres, et dans lequel le quotidien, la science-fiction et une bonne dose d’absurde se mélangent allégrement, créant un décalage doté d’une pointe d’humour à froid.

est donc une nouvelle incursion dans le non-sens et l’étrange de la part du cinéaste français. Sans doute plus « abordable » pour le grand public que ses films précédents, suit le personnage de Jason Tantra (), caméraman obsédé par un projet de film dans lequel les télévisions du monde entier s’attaqueraient aux humains par le biais d’ondes les faisant saigner et mourir. Bien sûr, l’analogie avec le cinéaste lui-même est presque évidente, tant le sujet de ce « film dans le film » rappelle le premier long-métrage de Dupieux, le génialissime .

Mais si s’essaie peut-être à l’auto-analyse avec ce nouveau film, on n’y verra point là de volonté thérapeutique (et encore moins autobiographique), tant le cinéaste se laisse aller à projeter sur l’écran ses fantasmes oniriques les plus délirants. Films dans le film, boucles temporelles, tout y passe sous prétexte de relier les différents personnages entre eux par un fil mental ténu, tenant presque de l’écriture automatique. Au final, et puisqu’on évoquait la psychanalyse il y a quelques lignes, on irait même jusqu’à dire que l’œuvre de dans son ensemble (et en particulier) consiste en un inclassable exercice de style, celui de mettre en images et en sons un célèbre concept Freudien, celui de l’inquiétante étrangeté (« das Unheimliche » en allemand). L’expérience est, comme d’habitude, déroutante et inattendue, mais on ne regrette pas de s’être plongé dedans.

 

 

Le DVD

[4/5]

C’est qui édite aujourd’hui sur support DVD et Blu-ray. L’éditeur n’a malheureusement pas pu nous fournir de Blu-ray, mais force est de constater cependant qu’avec son master flambant neuf et sa définition nette et précise, le DVD du dernier film de s’offre un bel écrin, même en définition standard. L’éditeur compose de belle façon avec les limites du support, nous proposant un beau piqué mais des couleurs manquant un peu d’éclat. Côté son, la version originale (slalomant entre les dialogues en anglais et en français) est proposée dans un mixage Dolby Digital 5.1 très dynamique, aux dialogues toujours parfaitement clairs.

Côté suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce, on trouvera des entretiens croisés avec et Elodie Bouchez, deux acteurs du film, qui évoquent leur ressenti sur le script et le tournage avec . On y apprend que, malgré son univers plutôt barré, le réalisateur s’avère en fait très rigoureux, ayant une idée très précise en tête de ce qu’il désire créer à l’écran. Un peu court mais intéressant.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici