http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD Séries TV Séries TV — 21 août 2018
Test DVD : Meurtres à Sandhamn – Saisons 1 & 2

– Saisons 1 & 2

 
 
Suède : 2010-2011
Titre original :
Acteurs : , ,
Éditeur : L’atelier d’images / Arte Éditions
Durée : 4h20 environ
Genre : Série TV, Policier
Date de sortie DVD : 21 août 2018

 

 

Cette série policière mettant en scène les enquêtes de l’inspecteur Thomas Andreasson nous emmène sur la petite île de Sandhamn, au large de Stockholm. C’est dans un décor paradisiaque et ensoleillé que se succèdent les meurtres les plus sombres. Cette première saison débute avec la découverte d’un homme retrouvé noyé dans un filet de pêche. L’inspecteur Thomas Andreasson devra redoubler d’ingéniosité pour comprendre cette affaire et percer les secrets de cette communauté secrète et isolée. La deuxième saison est tout aussi diabolique où l’on retrouve Nora et le policier Thomas Andreasson confrontés à de mystérieux assassinats dans la haute société locale…

 

 

Les saisons 1 & 2

[4/5]

Si la série de romans policiers « Meurtres à Sandhamn » de s’inscrit, d’un strict point de vue géographique, dans la grande tradition du polar nordique qui monopolise littéralement les rayons des librairies depuis une quinzaine d’années, les œuvres de la romancière suédoise n’ont finalement que très peu à voir avec le style sec et le réalisme cru développé par des auteurs tels que Henning Mankell, Stieg Larsson, Jo Nesbø ou Arnaldur Indridason. Si le genre privilégie habituellement une ambiance délétère, sombre et morbide, et des personnages borderline et misanthropes, a choisi quant à elle de s’attacher à une série d’enquêtes un peu plus « light », prenant toutes place dans un lieu typiquement Suédois aux paysages idylliques : l’île de Sandhamn, située au large de Stockholm. L’île ne comptant guère qu’un peu plus d’une centaine d’habitants, il est difficile de ne pas penser à une espèce d’équivalent suédois des enquêtes de l’Inspecteur Barnaby, qui prenaient également tous place dans un seul et même comté : celui (imaginaire pour le coup) de Midsomer.

Mise en chantier deux ans à peine après la publication du premier roman, la série Meurtres à Sandhamn met donc en scène l’inspecteur Thomas Andreasson et la juriste Nora Linde : à ce jour, la série compte six saisons, chacune d’entre elle étant composée de trois épisodes. La diffusion de la série, à partir de 2015 sur Arte, a régulièrement réuni plus d’un million de téléspectateurs français : d’excellents scores (mérités) pour une série policière solide et attachante, dont les deux premières saisons sortent en DVD dès aujourd’hui, sous les bannières conjointes de L’atelier d’images et d’Arte Editions.

Si l’ambiance glaciale et hypnotique des « grands » polars nordiques auxquels le public a été habitué ces dernières années ne répond pas réellement présent au cœur de ce lieu de villégiature ensoleillé, le contraste entre le cadre enchanteur de l’île de Sandhamn et les meurtres sanglants qui y prennent place fait indéniablement son petit effet. Le rythme des deux premières saisons est excellent (impossible de s’ennuyer en trois épisodes de trois quarts d’heure à peine !), et l’attachement à nous présenter des personnages réalistes et pleins de fêlures psychologiques contribuent à donner à la série un cachet solide. On sent indéniablement une sensibilité « féminine » dans le développement des différentes intrigues parallèles, avec notamment la présence d’un triangle amoureux entre Nora, Thomas et Henrik, le mari de Nora, et personnage aux humeurs sombres. De fait, comme on l’a déjà dit un peu plus, on pense nettement plus à Agatha Christie à la découverte du show qu’à des auteurs scandinaves contemporains spécialisés dans le polar noir de chez noir.

Si la première saison, qui s’échine surtout à nous présenter les personnages et à tisser les liens qui les unissent ou les séparent, manque un poil d’ampleur dans sa partie purement « thriller » (l’intrigue s’emballe tout à coup durant les vingt dernières minutes et hop, c’est terminé, laissant un peu le spectateur en plan), la deuxième saison reprend les mêmes ingrédients, mais les personnages étant déjà « posés » les uns par rapport aux autres, les mécanismes de l’intrigue policière reprennent le dessus, et l’ensemble s’avère plus équilibré et surtout plus palpitant. Le tout est habilement ficelé, et malgré une facture très classique, les deux premières saisons de Meurtres à Sandhamn parviennent à tirer leur épingle du jeu, principalement grâce à des acteurs bien choisis (Jakob Cedergren, vu dans le formidable Antigang de Benjamin Rocher, et Alexandra Rapaport, vue dans La chasse de Thomas Vinterberg) aux personnalités attachantes, et surtout aux très beaux paysages de l’île de Sandhamn, qui devient presque un « personnage » à part entière dans la série.

 

 

Le coffret DVD

[4/5]

Niveau transfert, les deux DVD composant le coffret Meurtres à Sandhamn – Saisons 1 & 2 proposé par L’atelier d’images et Arte Editions sont littéralement impeccables : beau piqué, encodage sans problème malgré beaucoup de séquences tournées de nuit… Les couleurs sont globalement très agréables, même si, bien sûr, les noirs ont par moments une légère tendance à tirer au vert, limites du support obligent. Des limites qui semblent cela dit avoir été habilement contournées en ce qui concerne la définition et le piqué, qui nous réservent de bien belles surprises par moments. Côté son, la version française et la version originale suédoise sont encodées en Dolby Digital 2.0 fidèles à la diffusion d’origine, et proposent deux mixages certes assez sobres, mais efficaces et finalement assez dynamiques quand l’action s’emballe.

En revanche, la section suppléments demeure désespérément vide. Dommage, on aurait aimé entendre s’exprimer l’équipe et les acteurs de la série sur leurs personnages, de même que l’on aurait sans doute apprécié de connaître le ressenti de Viveca Sten concernant l’adaptation de ses romans…

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles