DVD — 31 juillet 2018
Test DVD : Madame Hyde

 
France, Belgique : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : Serge Bozon,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h31
Genre : Comédie, Fantastique
Date de sortie cinéma : 28 mars 2018
Date de sortie DVD/BR : 31 juillet 2018

 

 

Une timide professeur de physique est méprisée par ses élèves et ses collègues dans un lycée professionnel de banlieue. Un jour, elle est foudroyée et sent en elle une énergie nouvelle, mystérieuse et dangereuse…

 

 

Le film

[3/5]

Conte initiatique tantôt brillant tantôt complètement à l’Ouest, Madame Hyde permet à Serge Bozon d’adapter le récit classique de Robert Louis Stevenson à son univers, bizarre et surréaliste, évoluant sur un film très ténu entre une espèce de philosophie sociale et une poésie tirant vers le fantastique le plus cruel.

Prenant place dans un environnement crédible, proche par exemple dans un premier temps d’un film tel que L’esquive (Abdellatif Kechiche, 2003), Madame Hyde ne reste pas extrêmement longtemps sur les rails du réalisme, accumulant rapidement les détails étranges, du proviseur mi solennel mi bouffon, drôlement attifé de taches de couleurs rapiécées, aux « jumelles » maléfiques du conseil de classe, s’exprimant comme des robots et terminant les phrases l’une de l’autre, en passant bien sûr par cet homme au foyer au comportement doucereux, bizarrement « écrasé » par une femme ne parvenant pourtant pas à imposer sa personnalité auprès de quiconque.

Osant les effets visuels les plus étonnants (tels que cette métamorphose d’Isabelle Huppert en créature létale et phosphorescente), le film de Serge Bozon alterne les scènes fantastiques et d’autres franchement incongrues (les scènes de « rap »), tendant parfois vers l’humour ou la romance contrariée, et en se permettant même d’aller vers des terres beaucoup plus inattendues, à visée aussi pédagogique que philosophique. En résulte au final une œuvre presque aussi schizophrène que son héroïne, et un film définitivement unique, plein de défauts mais pour le moins attachant.

 

 

Le DVD

[4/5]

C’est TF1 Vidéo qui propose aujourd’hui de découvrir Madame Hyde sur galette DVD, et l’éditeur a, comme à son habitude, plutôt soigné sa copie. Côté image, la définition est d’une belle précision, les couleurs affichent une belle pêche et le piqué s’avère tout à fait satisfaisant, malgré quelques légères baisses de régime, principalement dans la gestion des noirs, et de toutes façons liées à un encodage sur support DVD – globalement, l’éditeur, rodé au DVD depuis de nombreuses années, compose plutôt bien avec les avantages et les inconvénients de la définition standard. Niveau son, la version française est proposée en Dolby Digital 5.1, à la spatialisation très discrète : le film ne se prête certes pas à la démonstration technique, mais le dynamisme est bien présent et promet une immersion totale au cœur du film. Le DVD dispose également d’un mixage Dolby Digital 2.0 en stéréo, idéal si vous visionnez le film sur un téléviseur, sans Home Cinema.

En guise de supplément, et sans doute afin de renforcer l’aspect « cinéma », l’éditeur ne nous propose qu’une bande-annonce en avant-programme : celle de Dans la brume, également avec Romain Duris, intéressante proposition de science-fiction à la française dont nous vous proposerons la critique et le test Blu-ray d’ici quelques jours.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles