DVD — 27 mai 2015
Test DVD : Les nouveaux sauvages


Argentine, Espagne : 2014
Titre original : Relatos salvajes
Réalisateur : Damián Szifrón
Scénario : Damián Szifrón
Acteurs : Ricardo Darín, ,
Éditeur : .
Durée : 1h58
Genre : Comédie, Film à sketches
Date de sortie cinéma : 14 janvier 2015
Date de sortie DVD/BR : 27 mai 2015

 

 

Vulnérables face à une réalité trouble et imprévisible, les personnages des Nouveaux sauvages traversent la frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amoureuse, le retour du passé, une tragédie ou même la violence d’un détail du quotidien sont les détonateurs qui poussent ces personnages vers l’indéniable plaisir de perdre le contrôle…

 

nouveaux-sauvages-002

 

Le film

[5/5]

Film à sketches en provenance d’Argentine, Les nouveaux sauvages dévoile rapidement sa nature de petite perle violente et noirissime, à l’humour macabre littéralement à tomber par terre. Mis en scène avec classe, écrit avec une finesse redoutable, et surtout extrêmement drôle, le film de Damián Szifron ne souffre que très peu du côté un peu « inégal » que l’on rencontre habituellement avec les anthologies.

Puissant, excessif, pointant du doigt des dysfonctionnements sociaux qui semblent décidément bien universels, Les nouveaux sauvages s’amuse de la petitesse de l’humain en général dans six sketches vraiment noirs, parfois aux limites du genre horrifique, et dont le cynisme diffuse au fur et à mesure au spectateur un sentiment de réalisme social qui fait vraiment froid dans le dos. Une totale réussite dont vous parlait avec talent notre critique maison Léa Triomphe à l’occasion de la sortie du film en janvier dernier.

 

 

Le DVD

[4,5/5]

C’est Warner Bros. qui nous propose donc de découvrir sur support DVD le petit chef d’œuvre de Damián Szifron. Côté galette, c’est du haut niveau, dans les limites évidentes d’un encodage en SD. La définition est excellente, nous proposant même un piqué d’une belle précision sur de nombreux plans rapprochés, les couleurs sont bien gérées, de même que les contrastes qui n’entachent jamais les séquences les plus sombres. Côté son, la version française et la version originale espagnole sont encodées en Dolby Digital 5.1, amples et bien spatialisées.

Dans la section suppléments, outre la traditionnelle bande-annonce, on trouvera un très intéressant making of, revenant sur la genèse du film et le tournage – c’est relativement complet et toujours agréable à suivre, même s’il y a derrière tout cela un petit côté promo, « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ».

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles