Test DVD : Le manoir maudit

0
204

 
Italie : 1963
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : Antonio Boccaci,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h24
Genre : Fantastique
Date de sortie cinéma : 12 novembre 1963
Date de sortie DVD : 3 mai 2016

 

 

Alors qu’elle devait épouser le prince Raman dans son château, la comtesse Irène disparaît mystérieusement. Quelques années plus tard, alors que le château est victime de toutes les superstitions locales, le docteur Darnell et sa fille, Anna, viennent s’installer dans la région. Anna est en proie à de violents cauchemars dans lesquels elle imagine le meurtre de la comtesse. Son père pense que des visites régulières dans le lieu historique pourraient la guérir. Peu après, Raman revient au pays, et, devant cette étrange ressemblance, se rend compte qu’Anna pourrait être la réincarnation d’Irène…

 

 

Le film

[3/5]

Un mois qui passe sans nouvelle « bisserie » en DVD de la part de nos amis de chez Artus Films n’est pas un bon mois. Fort de cet adage, et désireux de reconquérir tous les amateurs de bis de France et de Navarre, l’éditeur montpeliérain a décidé de nous offrir ce mois-ci Le manoir maudit et Contronatura, deux nouvelles livraisons en provenance d’Italie qui viennent grossir les rangs de la collection « Les chefs d’œuvre du Gothique »

Pour peu que vous ayez tendance à avoir l’œil qui frise et le rire facile quand vous voyez un film alignant les maladresses formelles et/ou scénaristiques (on vous conseille alors de voir le pourtant très réputé The swimmer pour rire un bon coup !), il y a de grandes chances que vous vous laissiez chavirer à l’hilarité en visionnant Le manoir maudit, petite production italienne qui enchaine les passages involontairement drôles et flirte gentiment avec le nanar des familles. Bien sûr, la belle photo de l’ensemble, quelques bonnes idées de mise en scène et une dernière bobine vraiment réussie amèneront les amateurs de cinéma gothique italien à fermer les yeux avec bienveillance sur les défauts du film. Mais le plus souvent, ça sera plutôt le rire qui dominera, avec une love story surréaliste (« fuyons et marions-nous » roucoule un couple qui se connait depuis deux heures), des caractérisations très approximatives (un turban et hop ! Vous avez un hindou), les idées carrément « what the fuck » (les caves du château qui ne sont pas infestées de rats mais de… cochons d’Inde!) et une volonté de dynamiser le récit tellement artificielle qu’elle en devient irrésistible (le type qui escalade un mur qu’il aurait simplement pu contourner en faisant trois mètres de plus en marchant).

Mais finalement, que l’on rie ou que l’on frissonne, l’essentiel est bien de vibrer, de ressentir quelque chose au cinéma : il n’y a rien de pire au fond pour un film que de provoquer simplement de l’indifférence. Le manoir maudit séduit donc malgré ses défauts, et il y a même finalement des chances que vous le ressortiez à l’occasion pour un visionnage du samedi soir entre amis, le film étant, on le rappelle, à la fois très joliment torché et vraiment propice à la bonne rigolade.

 

 

Le DVD

[4/5]

Côté DVD, les galettes éditées par Artus Films nous proposent de découvrir les deux films dans des conditions globalement correcte. Le manoir maudit est proposé au format 1.66 respecté et en version intégrale. Le master n’est pas de première fraicheur, les tâches et autres griffes abondent, mais dans l’ensemble, cela reste globalement correct. Côté son, seule la version française est disponible en Dolby Digital 1.0, avec un ou deux passages en anglais (puisque le film est proposé en version intégrale).

Dans la section bonus, l’inusable Alain Petit nous propose sa traditionnelle présentation du film, au cœur de laquelle il reconnaît tout de même le côté ridicule du Manoir maudit. Les habituelles bandes-annonces et galerie photos ferment le bal.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici