Test DVD : La vengeresse

0
155

 
États-Unis : 2016
Titre original :
Réalisateurs : ,
Scénario :
Acteurs (VO) : , ,
Éditeur :
Durée : 1h12
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 5 avril 2017
Date de sortie DVD : 5 décembre 2017

 

 

Face de Mort, ancien catcheur et motard devenu sénateur, embauche quatre redoutables chasseurs de primes. Leur mission : retrouver la jeune Lana et récupérer le précieux et compromettant objet qu’elle lui a volé. Entre thriller et road movie, nous plonge dans les bas-fonds de l’Amérique profonde. Stations essence et motels de bord de route, sectes armées, rednecks édentés et boîtes de nuit pour travestis poilus, bienvenue dans l’Inland Empire…

 

 

Le film

[4/5]

Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas encore , ce dessinateur de bandes dessinées américain est également un des pionniers du cinéma d’animation indépendant à destination des adultes. Son univers teinté de violence, de poésie et d’absurde ne ressemble à aucun autre : graphismes très détaillés, animation volontairement saccadée et défiant toute notion de réalisme, univers complètement barré… Des éléments qui lui ont valu de se constituer, au fil des années, une solide base de fans à travers le monde. Et même si son Art reste toujours de nos jours assez « confidentiel », Matt Groening lui a déjà demandé, à cinq reprises depuis 2012, de signer le fameux « gag du canapé » pour sa série Les Simpson : une espèce de « consécration » dans le sens où le show de la Fox, toujours aussi créatif et populaire depuis presque 30 ans, lui donne, l’espace de quelques secondes, une visibilité extraordinaire et permet, potentiellement, à plusieurs milliers de téléspectateurs de se pencher sur son œuvre.

A la découverte de , les amoureux d’animation, qui suivent la carrière de avec intérêt depuis plus de 20 ans, pourront dans un premier temps se montrer assez circonspects : nous proposant un road movie déjanté, naviguant dans les eaux de la série B d’action (catch, bikers et truands), le film est en effet plutôt éloigné à priori de l’univers étrange auquel nous avait habitué jusqu’ici le cinéaste. est en effet le fruit d’une collaboration étroite entre Plympton et , qui réalise des courts-métrages d’animation depuis 1998. Ce dernier a donc signé le scénario, le design des personnages et assuré la plupart des voix pour ce nouveau film ; de son côté, le réalisateur de L’impitoyable lune de miel a donc principalement apporté son expertise et son savoir-faire dans le domaine de l’animation afin de donner vie aux « rêves » de son confrère et ami .

Néanmoins, demeure un film absolument réjouissant, et constituera, pour le néophyte n’ayant encore vu aucun film de , une parfaite entrée en matière, une passerelle entre un cinéma d’animation un peu plus « mainstream » et le gros de l’œuvre du cinéaste américain, qui se révèle encore beaucoup plus barré et fou que le film qui nous intéresse aujourd’hui…

 

 

Le DVD

[4,5/5]

C’est qui nous offre aujourd’hui la possibilité de découvrir sur support DVD. La galette du film s’avère d’ailleurs en tout point excellente : la définition est exemplaire, les couleurs éclatantes, en deux mots, l’éditeur, rôdé au support DVD, nous propose un encodage maitrisé, dont on ne percevra jamais réellement les limites techniques : c’est parfait. Côté son, la version originale est proposée en Dolby Digital 5.1 dans un mixage dans l’esprit du film, aux effets de spatialisation cartoonesques et excessifs, en totale cohérence avec l’histoire folle qui nous est racontée.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose, outre les traditionnelles bandes-annonces éditeur, on trouvera deux courts-métrages animés : l’un signé sans aucun lien avec le film, l’autre signé , qui introduira le personnage de « Big Papa Booyah » et provoquera une émotion assez inattendue malgré une animation pour le moins rudimentaire. On terminera ensuite avec un entretien avec et , au cours duquel les deux co-réalisateurs reviennent sur les origines de leur collaboration et la façon dont ils se sont « partagé » les tâches sur : tout à fait passionnant, d’autant que les deux hommes font preuve d’une bonne humeur assez communicative.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici