Test Blu-ray : L.A. Confidential

0
182

L.A. Confidential

 
États-Unis : 1997
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : , Curtis Hanson
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h18
Genre : Policier, Thriller
Date de sortie cinéma : 8 octobre 1997
Date de sortie DVD/BR : 2 novembre 2017

 

 

Los Angeles, années 50. Alors que la ville est sujette à une vague de règlements de comptes après la chute du caïd Mickey Cohen, la police criminelle se mobilise toute entière sur l’affaire de L’Oiseau de nuit, un massacre au cours duquel est tombé un ancien flic. Trois inspecteurs au style radicalement différent vont être amenés à coopérer pour démêler les fils d’une histoire plus compliquée qu’il n’y paraît…

 

 

Le film

[4/5]

Contrairement à d’autres écrivains aimant à « cracher dans la soupe » une fois leur confortable cachet empoché, n’a jamais été spécialement virulent à l’encontre des films adaptés de son œuvre littéraire. Il a même à de nombreuses reprises salué le talent de James B. Harris, qui avait adapté Lune sanglante pour réaliser le très efficace Cop, de même que Brian Helgeland et Curtis Hanson, respectivement scénariste et réalisateur de L.A. Confidential, dont il a toujours souligné l’excellent travail de « compactage » de son œuvre, tout en précisant que si bonnes soient-elles, les adaptations cinématographiques de ses livres ne seraient jamais tout à fait représentatives de son travail.

Troisième livre du « quatuor Los Angeles », L.A. Confidential est un pavé multipliant les personnages autant que les intrigues – en signer une adaptation était un véritable défi. Et force est de constater que Brian Helgeland s’est est bien sorti, et a plutôt habilement su retrouver « l’essence » du roman et des personnages. Au final, il livre un polar vénéneux, qui met certes largement de côté la tension et l’intensité de l’écriture enfiévrée d’Ellroy, mais réussit à mettre en avant une espèce de ballet mortifère entre les personnages, qui se révèle rapidement complexe, sophistiqué et volontiers lancinant, d’autant que Curtis Hanson choisit de mettre en scène cette intrigue fleuve sur un rythme très lent, à la manière des classiques du Film Noir des années 40/50, et dont le déroulement ne sera qu’occasionnellement accéléré à l’occasion de quelques éclairs de violence.

Au cœur du film, trois flics que tout oppose, réunis par la recherche de la vérité, et interprétés par Russell Crowe, Guy Pearce et Kevin Spacey – trois acteurs au somment de leur forme, parvenant à souligner de façon subtile la part d’ombre de chaque personnage, qui s’accorde avec celle d’une ville (Los Angeles) en pleine mutation, mais semblant surtout en pleine déliquescence…

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Jusqu’ici disponible en Blu-ray sous les couleurs de Warner Bros., L.A. Confidential change donc d’éditeur à l’occasion de cette nouvelle édition, qui tombe juste à temps pour fêter les vingt ans du film. C’est donc 20th Century Fox qui hérite du film de Curtis Hanson, et nous livre une galette Haute Définition absolument impeccable. La définition et le piqué sont impeccables, le master est de toute beauté et nous propose un bel hommage à la sublime photo du film, signée Dante Spinotti. Côté son, on aura droit à deux mixages solidement spatialisés : la version originale mixée en DTS-HD Master Audio 5.1 joue la carte de l’ambiance, immersive au possible, tandis que la version française doit se contenter d’un mixage en DTS 5.1 : toujours pas de HD à l’horizon donc, mais une version française nettement plus convaincante que le Dolby Digital 5.1 de l’édition Warner de 2008.

Du côté de la section suppléments, 20th Century Fox ne fait pas dans l’originalité, puisque l’éditeur propose de redécouvrir l’intégralité des suppléments déjà disponibles sur l’édition Warner : un commentaire audio d’Andrew Sarris, James Ellroy, Russel Crowe, Kevin Spacey, Guy Pearce, James Cromwell, Ruth Myers, David Strathairn, , Brian Helgeland, Jeannine Oppewall, Dante Spinotti et Danny DeVito (sous-titré en français – ce qui n’était pas le cas sur l’édition précédente), un making of d’une bonne demi-heure, une poignée de featurettes consacrées à la photographie, au casting ou encore au travail d’adaptation du roman, le pilote de la série TV avortée L.A. Confidential, un focus sur Los Angeles et enfin la piste musicale isolée, qui nous donnera l’occasion de nous régaler de la musique de Jerry Goldsmith sans que cette dernière soit « parasitée » par les acteurs.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici