Test DVD : La mort dans l’âme

0
361

La mort dans l’âme

 
France : 2018
Titre original : –
Réalisation :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h37
Genre : Thriller, Drame
Date de sortie DVD : 28 février 2018

 

 

Marc Lagnier s’accuse du meurtre de son fils qu’il adorait. Mais il refuse de s’expliquer sur les motifs de son terrible acte. L’ambitieux avocat Tristan Delmas est commis d’office pour le défendre. Lagnier reste figé dans le silence. Delmas doit rechercher, tout seul, la vérité. Que cache la famille Lagnier ? Sa femme est-elle complice ? Lagnier est-il réellement l’assassin ?

 

 

Le téléfilm

[3,5/5]

Découvert en 1997 avec l’excellent J’irai au paradis car l’enfer est ici (on n’a d’ailleurs jamais eu réellement l’occasion de constater si le film avait vieilli puisqu’il reste encore à ce jour inédit en DVD en France), a depuis une vingtaine d’années pris le parti d’alterner les films de cinéma et les productions destinées à la télévision. Ainsi, le cinéaste ne rechigne pas à tourner des téléfilms ou épisodes de séries télé. On aurait d’ailleurs bien du mal à ne pas le comprendre, en un sens : Durringer a su faire le choix de tourner pour le public, et semble tenir à ce que son œuvre soit découverte par le plus grand nombre.

Ainsi, lors de la diffusion de La mort dans l’âme sur France 2, Durringer est parvenu à réunir plus de quatre millions de français devant leurs postes de télévision. Soit quatre fois plus de personnes qu’on n’en compte en additionnant les entrées réalisées en salles par les trois films du cinéaste de 1997 à 2011 (32.000 pour J’irai au paradis…, 166.000 pour Chok Dee, 720.000 pour La conquête).

Et le fait est que dans son créneau de petit polar se dégustant à la façon d’un roman de gare très, très noir, La mort dans l’âme se révèle parfaitement efficace. La réalisation de sait s’effacer juste ce qu’il faut derrière un récit suffisamment fort pour remporter l’adhésion, et ce téléfilm s’avère une preuve aussi solide qu’irréfutable que le téléfilm français a subi de profondes mutations durant la dernière décennie, et se révèle aujourd’hui parfaitement capable de rivaliser en qualité avec certaines sorties « cinéma ». Bien sûr, quelques problèmes de production demeurent récurrents, surtout dans l’écriture (dialogues, etc) et un côté sans doute un poil trop « explicatif » dans la résolution de l’intrigue, que la plupart des spectateurs, qu’ils soient ou non lecteurs assidus de polars, auront sans doute compris en moins d’une heure de film. Néanmoins, grâce à l’habileté technique de ce vieux briscard de Durringer, l’ennui ne pointera jamais le bout de son nez.

La mort dans l’âme permet de plus à de retrouver un rôle plus sérieux et ambitieux que ceux auxquels le cinéma le cantonne ces dernières années, et surtout la confirmation du talent d’, découvert dans la série Au service de la France, et s’imposant ici avec un jeu et un physique rappelant très souvent ceux de Nicolas Duvauchelle. Une bonne surprise donc !

 

 

Le DVD

[4/5]

Diffusé sur France 2 le 31 janvier 2018, La mort dans l’âme a attiré 4,1 millions de téléspectateurs, et généré une part d’audience de 17,1%, se plaçant devant Blacklist sur TF1 et Top chef sur M6. Juste retour de baton étant donné ce joli succès, le film débarquera le 28 février sur les linéaires de vos revendeurs préférés, sur format DVD et sous les couleurs de . Niveau qualité technique, Koba connaît d’ailleurs parfaitement son affaire et nous livre un DVD littéralement impeccable. L’image respecte à la lettre la patine de couleurs désaturées imaginées par Durringer et sa directrice de la photo Marie Spencer, bien définie et convenant parfaitement à l’ambiance lourde et sombre du film. Côté son, la version française est proposée dans un mixage Dolby Digital 2.0 stéréo fidèle à la diffusion télé et globalement assez dynamique.

Du côté des suppléments, on découvrira quelques bandes-annonces de films du même genre disponibles chez l’éditeur .

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici