Test DVD : Into the Woods – Promenons-nous dans les bois

0
142

– Promenons-nous dans les bois


États-Unis, Royaume-Uni, Canada : 2014
Titre original : Into the Woods
Réalisateur : Rob Marshall
Scénario : James Lapine, Stephen Sondheim
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h59
Genre : Comédie musicale, Fantastique
Date de sortie cinéma : 28 janvier 2015
Date de sortie DVD/BR : 10 juin 2015

 

 

Les intrigues de plusieurs contes de fées bien connues se croisent afin d’explorer les désirs, les rêves et les quêtes de tous les personnages. Cendrillon, le Petit Chaperon rouge, Jack et le haricot magique et Raiponce, tous sont réunis dans un récit où interviennent également un boulanger et sa femme qui espèrent fonder une famille, mais à qui une sorcière a jeté un mauvais sort…

 

 

Le film

[4/5]

Visuellement époustouflant, musicalement inspiré, narrativement créatif (et gonflé !), Into the woods : Promenons-nous dans les bois s’avère un film étonnant, surtout quand on considère qu’il nous vient tout droit du giron de Walt Disney Pictures. Adapté de l’œuvre de Stephen Sondheim, tout comme Sweeney Todd : Le diabolique barbier de Fleet street avant lui, le film de Rob Marshall s’avère en effet bien plus proche dans son esprit gentiment frappadingue des longs-métrages de Tim Burton que des films généralement produits par la maison aux grandes oreilles. S’il ne présente certes pas les débordements gore d’un Sweeney Todd, les chansons sont très similaires, rythmiquement et thématiquement, de celles du film de Burton ; au final Into the woods s’avère également volontiers cruel et inhabituellement sombre pour une production Disney.

Le production design de l’entreprise est d’une noirceur et d’une classe rappelant le meilleur de la production gothique et décalée du sale gosse de Burbank. Enfin, la présence au générique de Johnny Depp dans le rôle du « grand méchant loup » ne fait que confirmer l’impression durable et somme toute pas désagréable d’être devant une œuvre qui a le goût et l’odeur des films de Burton, sans le maestro à la barre. Bref, entre les dernières productions des studios d’animation Laika, ce Into the woods très fréquentable et une poignée d’autres films depuis quelques années, il semblerait bien que la « patte » Tim Burton soit en train de passer dans le domaine public.

 

 

Le DVD

[4/5]

Côté DVD, il n’y a aucun doute, l’éditeur Walt Disney France connait le support sur le bout des doigts et maîtrise l’encodage de façon vraiment remarquable. Qu’il s’agisse de la définition, des couleurs ou de la gestion bruit vidéo, tous les écueils auxquels on pourrait s’attendre sont brillamment et soigneusement évités. Niveau image, c’est donc vraiment un sans faute, et il faut reconnaître que le boulot de l’éditeur rend vraiment hommage à la photo du film signée . Coté son, le mixage Dolby Digital 5.1 (uniquement proposé en VO, avec des sous-titres français) se révèle très rapidement ample et dynamique, et fait le boulot de façon très immersive et vraiment spectaculaire.

Dans la section suppléments, on ne trouvera qu’une série de bandes-annonces de l’éditeur, allant de la bande-annonce de Vice-versa à celle, plus saugrenue, du jeu Free Fall Maléfique disponible sur smartphones. Pour d’avantage de bonus, il faudra vous tourner vers l’édition Blu-ray du film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici