Test DVD : Center of my world

0
1351

Center of my world


Allemagne : 2016
Titre original : Die Mitte der Weld
Réalisation : Jakob M. Erwa
Scénario : Jakob M. Erwa, d’après le roman de Andreas Steinhöfel
Acteurs : Louis Hofmann, Svenja Jung, Jannik Schümann|
Éditeur : Outplay
Durée : 1h51
Genre : Drame, Romance
Date de sortie cinéma : –
Date de sortie du DVD : 21 novembre 2017

 

 

Synopsis : Phil, 17 ans, vit avec sa mère et sa sœur jumelle dans un vieux manoir aux abords de la ville. De retour à la maison après ses vacances estivales, Phil se rend compte que l’atmosphère y a changé. Phil ne s’en soucie guère, passe du temps avec sa meilleure amie Kat. Et se sent mystérieusement attiré par un mystérieux nouvel étudiant…

 

 

Le film

[3/5]

En guise de présentation, Phil donne de lui cette définition : « Un peu plus gay que les autres, mais ordinaire ». Il a 17 ans, il rentre d’un séjour linguistique en France, il va retrouver Glass, sa mère, une femme qui a fait de la non conformité une règle de vie, Dianne, sa sœur jumelle, et Kat, sa meilleure amie. Il va retrouver aussi un environnement naturel dévasté par une grosse tempête. Par contre, il ne va pas retrouver son père : il est absent de la vie des deux jumeaux, ce que Dianne supporte beaucoup mieux que Phil : « Pourquoi il me manquerait, je ne le connais même pas ! ». Très vite, un nouvel élément va venir troubler l’équilibre qui régnait jusque là : il s’appelle Nicholas, c’est un nouveau condisciple de Phil et l’attirance entre les deux adolescents semble réciproque. Quel comportement Kat va-t-elle adopter face à cette situation qui l’éloigne de Phil ?

 

 

Réduire Center of my world à un film racontant les amours homosexuelles de deux grands adolescents serait beaucoup trop réducteur. En fait, les thèmes que ce film abordent sont beaucoup plus variés que cela : les rapports entre jumeaux, frère et sœur ; l’amitié entre garçon et fille ; l’absence du père ; une mère chez qui les amants défilent avec une grande régularité, et dont, parfois, Phil et Dianne regrettent le départ ; le sentiment de culpabilité chez une adolescente ; la présence dans l’environnement de Phil d’un couple lesbien ; plus, bien sûr, la découverte pour Phil de l’amour homosexuel. Des thèmes nombreux, venant du roman de Andreas Steinhöfel, écrivain allemand spécialisé dans la littérature pour les jeunes et les très jeunes. Nombreux, et traités avec justesse. Malheureusement, de façon régulière, Jakob M. Erwa se croit obligé de faire du Dolan, surtout lorsqu’il évoque dans des flashbacks la prime jeunesse de Phil et de Dianne : on a droit alors à des ralentis chichiteux, à des afféteries sans intérêt qui nuisent à l’intérêt qu’on peut, par ailleurs, porter au film. Franchement, le cinéma mondial a-t-il vraiment besoin de clones de Xavier Dolan ? On peut penser qu’un seul suffit au malheur de certains cinéphiles et, sans doute, au bonheur des autres !

 

 

Le DVD

[3/5]

Une fois de plus, on louera Outplay pour la qualité technique de ce DVD : image excellente, luminosité et contraste étant parfaitement présents au rendez-vous. Concernant le son, dispensé en 5.1, le choix n’est possible qu’entre VO sous-titrée et VO avec sous-titres pour sourds et malentendants.

Par contre, pour ce film qui, notons le, n’a pas eu de sortie dans les salles de notre pays, on peut regretter que le seul supplément proposé soit la bande-annonce du film : c’est maigre !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici