Test Blu-ray : Viva Maria

0
53

!

 
France, Italie : 1965
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Louis Malle,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h00
Genre : Comédie, Aventures
Date de sortie cinéma : 22 novembre 1965
Date de sortie DVD/BR : 11 octobre 2017

 

 

Au début du XXème siècle, l’Amérique centrale est en pleine révolution. Deux jolies chanteuses se disputent l’amour du leader de la révolte. A sa mort, elles décident de reprendre sa cause et poursuivent la lutte…

 

 

Le film

[3,5/5]

En 1965, Louis Malle réunissait dans Viva Maria ! deux des deux plus grandes stars féminines françaises -Brigitte Bardot et Jeanne Moreau- dans une comédie aux allures de bande dessinée. « Un film d’action, avec des rires, des décors exotiques, et sans traumatisme de l’esprit » déclarait le cinéaste à la sortie du film, qui se révéla un immense succès public, avec 3,4 millions d’entrées dans les salles françaises.

Mais si à l’écran, l’entente et la complicité entre les deux actrices semble la plus harmonieuse qui soit, sur le plateau, l’ambiance était à priori beaucoup moins à la fête. En effet, si l’on en croit le livre de Gregor von Rezzori « Les Morts à leur place, journal d’un tournage » (Le Serpent à plumes, 2009), on sentait littéralement de l’électricité dans l’air entre les deux stars, qui se balançaient des vacheries bien senties. Avec une verve profondément caustique, l’auteur décrit dans son bouquin les rivalités, l’attente, l’envers du décor, les coulisses et coups bas. Entre actrices bien sûr, mais pas uniquement, car se dessinait sur ce plateau international une espèce de « lutte des classes » faisant s’opposer les « clans » sur le plateau, composés de personnalités et de leurs « courtisans » : le clan Bardot, le clan Moreau, Louis Malle et son entourage (en particulier Anne-Marie Malle, la femme du cinéaste, qui détestait ostensiblement Jeanne Moreau), mais également les acteurs, européens, américains, les techniciens et les figurants – à en croire son journal, ce tournage avait tout de la poudrière prête à exploser. On ne saurait trop vous conseiller la lecture de ce journal au vitriol parallèlement à la (re)découverte Viva Maria !, œuvre « pop » et colorée signée Louis Malle, aujourd’hui magnifiée par une remasterisation sans faille et un Blu-ray indispensable.

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Disponible chez Gaumont au sein d’une nouvelle vague de Blu-ray consacrée à Louis Malle disponible depuis le 11 octobre, Viva Maria s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray en version restaurée, et s’avère vraiment de toute beauté.

Aussi bien côté image que côté son, les masters proposés par l’éditeur sur cette vague de trois films (Le voleur, My dinner with André et Viva Maria) est vraiment d’excellente tenue ; si les tristes sires et autres puristes ronchonnent souvent à chaque nouvelle livraison de Blu-ray Gaumont, la collection de galettes consacrée à Louis Malle risque à priori de mettre tout le monde d’accord : le film est proposé au format Scope 2.35:1 respecté et encodé en 1080p. Le mixage audio est proposé en DTS-HD Master Audio 2.0 d’origine, clair et sans souffle. Conscient des remarques faites par les consommateurs sur les premières vagues, l’éditeur a tenu éloignée la tentation d’avoir recours au réducteur de bruit, le piqué est d’une précision exceptionnelle, et la gestion des contrastes semble avoir fait l’objet d’une attention toute particulière : l’ensemble est excellent.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose un entretien avec Jean-Claude Carrière, d’une durée d’environ 25 minutes. Le sympathique personnage, qui s’exprime volontiers sur Louis Malle et Luis Buñuel, avec qui il a souvent collaboré, évoque quelques souvenirs du tournage de Viva Maria, de façon passionnante et très vivante. On terminera avec un édifiant sujet sur la restauration du film, monté sur le mode toujours payant du avant / après, et avec la traditionnelle bande-annonce du film.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici