Test DVD : Batman Ninja

0
643

Batman Ninja

 
États-Unis, Japon : 2018
Titre original : –
Réalisation : Junpei Mizusaki
Scénario : Kazuki Nakashima
Voix (VO) : Kôichi Yamadera, Wataru Takagi, Ai Kakuma
Éditeur : Warner bros.
Durée : 1h22
Genre : Animation
Date de sortie DVD/BR : 9 mai 2018

 

 

Batman est envoyé dans le passé, quittant les États-Unis contemporains pour le Japon féodal, et doit combattre le Joker. Mais les deux antagonistes ne sont pas seuls puisque Robin, Nightwing, Red Hood, ou encore Catwoman rejoignent le Chevalier Noir, tandis que le Pingouin, Harley Quinn, et Double-Face semblent s’allier au Joker…

 

 

Le film

[4,5/5]

Véritable OVNI dans l’univers développé depuis quelques années par DC Comics et les studios Warner Animation, Batman Ninja fait le pari risqué de mélanger deux mythologies : celles du Dark Knight d’un côté, et tout un pan de la culture « manga » de l’autre. Confiée aux bons soins de Junpei Mizusaki (réalisation) et Takashi Okazaki (character design), l’expérience bénéficie de tout le savoir-faire d’une équipe japonaise bien rodée à l’animation et à l’action non-stop.

Et pour qui saura gouter au délire épique, délirant et pour le moins décomplexé de l’histoire imaginée par Kazuki Nakashima (Kill la Kill), le résultat s’avérera pour le moins enthousiasmant. Visuellement époustouflant, chaque plan rivalisant de beauté et d’inventivité avec le suivant, Batman Ninja s’impose d’entrée de jeu comme une claque graphique, une tuerie visuelle de tous les instants, qui, au fur et à mesure que le récit avance, s’amplifiera jusqu’à un délire absolu et surréaliste à base de robots géants se foutant sur la gueule, n’étant d’ailleurs pas sans évoquer les délires du studio Sushi Typhoon, et en particulier le formidable RoboGeisha.

A la croisée des influences avec plusieurs genres différents, Batman Ninja ose tout dans une bonne humeur communicative, impose un récit linéaire tenant du pur prétexte à enchainer sans interruption les séquences d’action puissamment iconiques prenant place dans des décors à l’architecture étrange : celle d’un Japon féodal fantasmé et revisité à la sauce « steampunk ». Bordélique, excessif, démesuré, mais littéralement foisonnant d’idées et vraiment unique en son genre, le film emportera littéralement tout sur son passage, et s’imposera sans trop de problème comme l’un des meilleurs films d’animation produits par Warner et DC autour du personnage de Batman.

 

 

Le DVD

[4/5]

Le DVD de Batman Ninja édité par Warner bros. est à l’image des galettes auxquelles nous a habitué l’éditeur au fil des années. Bien rôdé à l’encodage en définition standard, et aidé par la courte durée du film (1h22), Warner nous offre une image superbe, bien définie, composant de façon habile avec les limites d’un encodage en définition standard. L’image est de toute beauté, les couleurs éclatantes et le niveau de définition ainsi que le piqué ne baissent jamais, nous proposant un confort de visionnage vraiment optimal. Côté son, la VF, mais également la version anglaise ainsi que la VO japonaise sont mixées en Dolby Digital 5.1, d’un dynamisme franc et immersif : l’exubérance est naturellement de la partie, la spatialisation est totale et volontiers assez folle et les amateurs de version françaises apprécieront le fait que Warner ait été rechercher Kelvine Dumour pour incarner Harley Quinn ; les autres personnages (Batman, Catwoman, le Joker) s’expriment avec les voix qu’on leur connait depuis The killing joke.

Du côté des suppléments, on trouvera un long panel du Comic Con (45 minutes) nous permettant de rencontrer l’équipe artistique de Batman Ninja et de la voir échanger avec un public conquis d’avance ; c’est à la fois amusant et assez instructif, même si bien sûr le ton reste très promotionnel dans son genre. Très intéressant !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici