http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 04 avril 2019
Test DVD : Back to school

États-Unis : 2018
Titre original :
Réalisation : Malcolm D. Lee
Scénario : , , , Matthew Kellard, ,
Acteurs : Kevin Hart, ,
Éditeur :
Durée : 1h46
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 5 décembre 2018
Date de sortie DVD : 3 avril 2019

 

Un groupe d’adultes inadaptés est forcé de retourner sur les bancs de l’école pour repasser leurs examens de fin d’année du lycée…

 


 

Le film

[3,5/5]

Surtout connu en France pour avoir partagé avec Dwayne « The Rock » Johnson l’affiche d’Agents presque secrets, Kevin Hart n’a malheureusement pas encore chez nous le rayonnement et le statut de star du rire dont il bénéficie aux États-Unis : par conséquent, en France, les films le mettant en scène en tête d’affiche atterrissent le plus souvent en VOD ou en « Direct to Video », sans avoir l’opportunité de sortir sur grand écran. C’est donc à nouveau le cas avec Back to school qui, malgré son carton aux Etats-Unis et dans divers pays d’Europe (103 millions de dollars de recettes aux box-office international), n’a eu droit en France qu’à une sortie purement « technique » en décembre dernier, concentrée sur seulement deux salles dans tout l’hexagone, et qui a de ce fait difficilement franchi le cap des 330 entrées.

Cependant, s’il est effectivement le personnage central de la nouvelle comédie de Malcolm D. Lee (artisan méconnu de la comédie afro-américaine), on notera tout de même que Kevin Hart ne s’est par réservé le « beau rôle » ou les meilleures répliques de Back to school : au contraire, on pourra s’étonner de sa relative mise en retrait dès le deuxième tiers du film, qui se concentrera sur un groupe de personnages assez folkloriques et caricaturaux, mais qui s’octroieront quand même largement les rires et les passages les plus efficaces du film.

A la tête de cette bande d’étudiants en cours du soir, on se régalera donc de la présence de l’excellent Rob Riggle (Ricky Bobby : Roi du circuit, 21 et 22 Jump Street…), de , vu l’année dernière dans le très amusant (qu’il avait également écrit et réalisé) et surtout de l’inénarrable , qui constitue la véritable découverte comique du film. Ainsi, les différentes personnalités au cœur de Back to school disposent d’une latitude suffisante pour exprimer leur talent : ce n’était pas le cas par exemple dans Témoin à louer, une des comédies précédentes mettant en scène Kevin Hart – si le film plaçait également Hart au sein d’un groupe d’acteurs singuliers et drôles, ces derniers conservaient tout de même globalement des rôles de « faire-valoir », et étaient surtout présents pour laisser libre cours au talent de gouailleur de Kevin Hart.

Back to school conserve en revanche un « équilibre » au sein de la troupe de comédiens, et chacun aura parfaitement sa place et ses différents moments de gloire. Et si bien sûr le film de Malcolm D. Lee n’est probablement pas la comédie de l’année, l’ensemble conserve néanmoins suffisamment de punch et de rythme pour provoquer l’hilarité générale, et donc pour remporter l’adhésion.

 

 

Le DVD

[4/5]

En réunissant 331 spectateurs dans les salles obscures (sur seulement deux copies), Back to school n’a pas rencontré le succès qu’il aurait mérité en salle. Le film de Malcolm D. Lee ne passera donc logiquement pas par la case Blu-ray pour sa sortie en vidéo, et débarque aujourd’hui uniquement en DVD sous les couleurs d’Universal Pictures. Un DVD en tous points excellent d’ailleurs : le film est proposé au format Cinemascope 2.35 respecté, et la définition est exemplaire, sans le moindre problème de compression ou autre pétouille technique. Côté son, VF et VO sont naturellement proposées en Dolby Digital 5.1, et bénéficient d’un mixage dynamique et très immersif, particulièrement remarquable durant les séquences les plus « musicales », avec notamment une ouverture sur un morceau du Wu Tang Clan qui donnera des frissons aux amateurs de rap old school.

Du côté de la section suppléments, l’éditeur nous propose, outre la traditionnelle bande-annonce, de découvrir une petite vingtaine de minutes de scènes coupées ou alternatives (dont une intéressante séquence d’ouverture), disponibles avec le commentaire audio optionnel du réalisateur Malcolm D.Lee. Intéressant !

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles