DVD — 08 décembre 2015
Test Blu-ray : Ted 2

 
États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : Seth MacFarlane
Acteurs : , Seth MacFarlane,
Éditeur :
Durée : 1h55
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 5 août 2015
Date de sortie DVD/BR : 8 décembre 2015

 

 

Ted et John engagent une action en justice pour que Ted soit reconnu en tant que personne par les autorités, validant ainsi son mariage avec la torride Tami-Lynn et lui permettant d’adopter un enfant. Pour ce faire, ils engagent une avocate et se lancent dans un combat incroyable pour « légaliser » Ted…

 

 

Le film

[4,5/5]

Il n’y a pas à tortiller du cul pour chier droit, en tant que produit 100% Seth MacFarlane et s’assumant clairement en tant que tel, Ted 2 risque à coup sûr de diviser le public en deux camps presque irréconciliables. D’un côté nous aurons les déçus, la partie des spectateurs qui avaient apprécié les efforts de l’apprenti-cinéaste pour livrer avec le premier opus de Ted un film calibré pour le cinéma, avec un scénario construit, articulé autour d’un début, d’un milieu et d’une fin, et qui laissait parfois un peu le délire de côté pour ériger une intrigue qui satisferait le plus grand nombre, au détriment de l’immédiateté de la vanne tous azimuts. De l’autre, il y aura les fans de l’univers barré de MacFarlane, qui s’exprime avant tout régulièrement à travers, entre autres, les séries et . L’humour de Seth MacFarlane, ce sont des vannes précises et choc, à l’impact immédiat et dévastateur, même si ces blagues peuvent parfois paraître « interchangeables » dans le sens où absurdes, elles n’ont en général que peu de lien avec l’intrigue – cet élément clé de l’humour du showrunner avait d’ailleurs été souligné avec brio par l’épisode de South Park intitulé Cartoon wars.

En effet, la plupart des gags de Ted 2 pourraient être échangés avec d’autres issus des séries que l’on a cité plus haut ; en lieu et place de Ted et son pote John, on pourrait très bien trouver Peter Griffin, Cleveland Brown, Stan Smith ou encore Roger l’extra-terrestre. Néanmoins, pour les fans de l’humour acide et régressif de MacFarlane, ce nouveau film s’avérera un vrai délice. Imaginez donc : deux heures de blagues décomplexées, comme une suite de sketches hilarants liés entre eux par un vague prétexte à des scènes toutes plus énormes les unes que les autres (la banque de sperme, l’apprentissage du droit, le procès, la grange, le Comic-Con…). Après le visionnage, chacun y ira naturellement de sa punchline favorite… Un excellent moment de comédie, un pur plaisir de grand (sale) gosse.

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Côté Blu-ray, Universal nous livre une galette soignée : si on regrette quelques légères baisses de définition par ci par là, l’ensemble est d’une remarquable précision, avec un beau piqué, des couleurs éclatantes de naturel et des noirs profonds, même sur les scènes en basse lumière. Côté son, la VO encodée en DTS-HD Master Audio 5.1 est impériale, fine et intense, bien spatialisée et vraiment spectaculaire durant les quelques séquences d’action ou musicales (le générique, l’accident de Ted, le passage hommage à Jurassic Park). La VF est quant à elle, et comme d’habitude avec l’éditeur, un peu moins bien servie : le mixage en DTS 5.1 est certes très correct et plutôt immersif, doublé avec soin par un toujours juste, même dans les excès.

La section suppléments que nous a concocté Universal est à la fois enthousiasmante et un peu frustrante : outre les featurettes d’usage sur le tournage, la belle scène de danse du générique ou la séquence « road movie », on commencera les pièces de résistance avec une courte série de scènes coupées. Si amusantes soient-elles, ces dernières demeurent un peu frustrantes dans le sens où certains autres modules laissent également entrevoir des scènes non vues dans le montage final, telles que la chanson « Hey ! Thunder ! You can suck my dick », ou encore l’apparition de David Hasselhoff, hilarante, et visible dans la section caméos (qui réunit une partie des apparitions de stars dans le film). Cette section s’impose de fait comme la meilleure de cette interactivité, suivie de près par le sujet sur le Comic Con, recréé de A à Z à grands renforts de stands et de figurants cosplay. Bref, l’interactivité est tout à fait passionnante, même si l’on aurait aimé en voir encore plus.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles

(1) Reader Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *