DVD — 08 août 2016
Test Blu-ray : Sweet charity

 
États-Unis : 1969
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h31
Genre : Comédie musicale
Date de sortie cinéma : 3 septembre 1969
Date de sortie DVD/BR : 24 août 2016

 

 

La douce et rêveuse Charity Hope Valentine exerce la profession de « taxi-dancer » dans un dancing New-yorkais. Alors qu’elle va de mésaventures en mésaventures sentimentales, elle continue de rêver du grand amour, de l’homme qui la sortira de sa vie sordide. Un soir, elle rencontre Oscar, un timide agent d’assurances…

 

 

Le film

[3,5/5]

Adaptation d’une comédie musicale de Broadway, qui s’avérait également être elle-même une adaptation du film de Fellini Les nuits de Cabiria (c’est le serpent qui se mord la queue), Sweet Charity est le premier film du légendaire Bob Fosse en tant que réalisateur.

Pour son premier film, Fosse choisissait donc de narrer sur le mode de la comédie le destin amoureux contrarié d’une pute au grand cœur incarnée par une Shirley MacLaine qui nous livre une composition qu’elle connait bien, mélange d’humour et de fausse candeur qu’elle assure avec les yeux pleins de malice et une gouaille incomparable. Adorable et souvent très amusant (quoique des longueurs demeurent assurément), Sweet Charity permettait à Bob Fosse de voir « grand », proposant un film tourné dans un Scope majestueux et dans un esprit décalé et étonnamment libre de ton. Les chorégraphies sont longues, complexes et bien pensées, et certaines chansons sont devenues des classiques avec le temps ; cela dit, on regrette que Shirley MacLaine ne prenne pas d’avantage part à ces impressionnantes séquences chantées et dansées. On suppose que contrairement à Liza Minnelli qui deviendrait inséparable de Bob Fosse quelques années plus tard, la rouquine pétillante n’avait pas forcément les meilleures dispositions pour l’Art de la danse (ce que l’on peut assurément comprendre).

Si le film n’est au final certes pas du niveau d’un Que le spectacle commence (All that jazz, 1979) ou d’un Cabaret (1972), Sweet Charity reste néanmoins une œuvre fort attachante et rythmée, annonçant par bien des aspects les chefs d’œuvres à venir de la filmographie de Bob Fosse.

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Disponible chez Elephant Films au sein d’une petite vague de sorties sur le thème de la « comédie musicale » (qui seront disponibles chez votre dealer habituel de culture dès le 24 août), Sweet Charity s’offre donc un lifting HD sur galette Blu-ray auquel personne ne s’attendait réellement.

Aussi bien côté image que côté son, le master proposé par l’éditeur est de bonne tenue ; le film est proposé au format Cinemascope 2.35 respecté et encodé en 1080p. Le piqué est d’une belle précision, le grain cinéma est parfaitement préservé, et couleurs et contrastes semblent avoir été tout particulièrement soignés. L’ensemble est donc plus que recommandable ! Rien à redire non plus sur le mixage audio, proposé en DTS-HD Master Audio 2.0 mono d’origine, clair et sans souffle.

Côté suppléments, Elephant Films nous propose, outre les bandes-annonces des trois comédies musicales sortant le 24 août (Sweet Charity / Car wash / Xanadu), une sympathique présentation du film par Xavier Leherpeur, qui remet un peu le tout dans son contexte. Mais on trouvera également une featurette sur la création des costumes par Edith Head, dans laquelle elle déclare notamment avoir voulu créer des tenues qui se voulaient une satire des tendances de l’époque. On continue avec un entretien avec Bob Fosse qui évoque l’adaptation de la pièce et les modifications qu’il a dû apporter à l’intrigue. Enfin, on se régalera de la fin alternative en forme de happy end absolument absurde.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles