Test Blu-ray : Snoopy et les Peanuts – Le film

0
297

Snoopy et les Peanuts – Le film

 
États-Unis : 2015
Titre original : The Peanuts movie
Réalisateur : Steve Martino
Scénario : Bryan Schulz, Craig Schulz, Cornelius Uliano
Acteurs (VO) : Noah Schnapp, Bill Melendez, Francesca Capaldi
Éditeur : 20th Century Fox
Durée : 2h21
Genre : Animation
Date de sortie cinéma : 23 décembre 2015
Date de sortie DVD/BR : 23 avril 2016

 

 

Snoopy, Charlie Brown, Lucy, Linus et le reste du gang bien aimé des « Peanuts » font leurs débuts sur grand écran, comme vous ne les avez jamais vus auparavant, en 3D ! Charlie Brown, le loser le plus adorable qui soit, se lance dans une aventure héroïque, tandis que son plus fidèle compagnon, Snoopy, s’élance dans les airs à la poursuite de son ennemi juré le Baron Rouge…

 

 

Le film

[4/5]

En France, la popularité des hilarants comic-strips de la série Peanuts signée Charles M. Schulz a toujours été vampirisée par le personnage du chien Snoopy, qui n’en était pourtant pas le protagoniste central. Les différents recueils édités par Dargaud depuis 1979 s’appellent Snoopy, sans doute pour marquer une filiation avec d’autres comic-strips en provenance des Etats-Unis, tels que Garfield ou Calvin & Hobbes, qui comportaient également des noms d’animaux dans les titres de leurs recueils de BD. Par ailleurs, en France, Snoopy (créé en 1950) est également régulièrement confondu avec Droopy, un autre chien blanc, celui-ci issu des cartoons de Tex Avery (1943), auquel Gotlib rendrait un bel hommage avec son Gai-Luron, qui apparaitrait dès 1964 dans les pages de Vaillant.

Mais très de considérations canines, et penchons-nous aujourd’hui sur la sortie de Snoopy et les Peanuts, produit par la 20th Century Fox et les studios Blue Sky (L’âge de glace) afin de célébrer en 2015 les 65 ans d’existence des Peanuts. Malgré ce que son titre français peut à priori laisser penser, le film de Steve Martino se révèle une adaptation fidèle à l’esprit des comic-strips créés par Schulz, et s’appelle en VO The Peanuts movie. Et le vrai héros de la bande des Peanuts n’est pas Snoopy mais bel et bien Charlie Brown, le petit garçon le plus volontaire et attachant (mais également malchanceux) de la Terre.

Désuet, charmant, visuellement époustouflant, Snoopy et les Peanuts est un véritable bol d’air frais dans le petit monde de l’animation contemporaine, un petit miracle de simplicité dans une ère de surcommunication où tout semble aller toujours trop vite. Bien sûr, les enfants n’adhéreront peut-être pas tous à 100% à cette nostalgie d’une époque qu’ils n’ont pas connue, mais les chiffres du film (830.000 entrées / France et 243 millions de dollars de recettes) tendent à prouver qu’un dessin animé sans violence, sans technologie et sans « méchant » peut encore remporter un franc succès populaire. Le monde n’est donc pas totalement perdu…

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Le Blu-ray édité par 20th Century Fox fait honneur à la flamboyante réussite visuelle qu’est Snoopy et les Peanuts. L’image est d’une précision à couper le souffle, les couleurs sont vraiment éclatantes, les noirs très profonds. Niveau son, la VO s’offre un époustouflant DTS-HD Master Audio 7.1, et explosent littéralement sur les passages musicaux et sur les séquences aériennes de Snoopy, qui imposent un mixage hyper dynamique. La VF quant à elle doit se contenter d’un mixage DTS 5.1 aux dialogues parfaitement clairs et aux surround très immersifs, mais forcément moins spectaculaire que son équivalent anglais.

Du côté des suppléments, l’éditeur nous propose tout d’abord des tests d’animation, qui sont tout autant de mini-scènes inédites et souvent très réussies. On poursuivra avec un très intéressant making of, complété par une ou deux featurettes sur, notamment, la famille de Snoopy qui apparaît durant le générique de fin. Steve Martino nous apprendra également à dessiner Snoopy, Woodstock et Charlie Brown de façon rapide et simple. La galerie photos contient également plein de « concepts arts » vraiment sublimes.

La « playlist de Snoopy » est en fait un montage de tous les passages musicaux du film ; on continuera en musique avec le clip de Meghan Trainor, également disponible en version karaoké, suivi par le making of du clip de Meghan Trainor. Production Blue Sky oblige, la galette s’ouvre sur un court-métrage mettant en scène Scrat l’écureuil de L’âge de glace, et contient également quelques bandes-annonces de sorties à venir.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici