Test Blu-ray : Sisters

0
302

Sisters

 
États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur : Jason Moore
Scénario : Paula Pell
Acteurs : Amy Poehler, Tina Fey, Maya Rudolph
Éditeur : Universal Pictures
Durée : 1h58
Genre : Comédie
Date de sortie cinéma : 11 mai 2016
Date de sortie DVD/BR : 4 octobre 2016

 

 

Deux sœurs sont de retour chez leurs parents pour débarrasser leur ancienne chambre d’enfant avant que la maison familiale ne soit vendue. Dans l’espoir de revivre pour une nuit leurs années de gloire passées, elles organisent une soirée « de jeunes » avec leurs anciens camarades de lycée qui tourne rapidement en fiesta délirante et salutaire pour cette bande d’adolescents attardés…

 

 

Le film

[3,5/5]

Tout comme nul n’est égal devant le rire dans la vie de tous les jours, aucun spectateur n’en vaudra un autre devant le spectacle d’une comédie au cinéma – qu’il soit sophistiqué ou « con comme la lune », l’humour atteint le plus souvent son but, et chaque comédie trouvera à priori son public. Sens du gag, timing comique, humour 2.0 ou au contraire carrément éculé, aucun élément ne rentre vraiment en ligne de compte quand il s’agit d’impacter nos zygomatiques.

Bien sûr, il y a peu de chances –quoi que tout soit possible en réalité– pour que les amateurs des comédies des Charlots ou des pitreries des flics de Police Academy rient des mêmes choses que les amoureux des Monty Python, des ZAZ ou de Woody Allen, mais dans le fond, quelle que soit la nature de l’hilarité, l’essentiel est bien que l’objectif (le rire donc) soit atteint.

Prenons le cas de Sisters par exemple, la nouvelle comédie mettant en scène Tina Fey et Amy Poehler : les deux transfuges du Saturday Night Live nous y livrent un festival de blagues potaches qui réjouiront probablement les cinéphiles biberonnés aux films estampillés SNL ou National Lampoon, dans le sens où le film privilégie très nettement les personnages aux situations, et propose de fait une narration très linéaire et forcément prévisible. Force est d’admettre que pour qui sera dans le bon état d’esprit, Sisters s’avérera un bon moment de détente et une bonne tranche de rire, directe et sans prétention.

Mais si l’on n’est pas client de l’humour décalé du Saturday Night Live, on pourra également, à l’image de notre chroniqueur Tobias Dunschen, trouver le film faiblard, voire même affligeant. On le répète, nul n’est égal devant le rire : tout est une question de point de vue !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est naturellement Universal Pictures qui nous propose aujourd’hui de voir et revoir Sisters dans la chaleur douillette de son foyer, après une sortie en salles ayant réuni un peu plus de 20.000 curieux en France. Le film s’offre d’ailleurs un master de toute beauté : les couleurs sont superbes, les contrastes denses, les noirs d’une belle profondeur. La définition est irréprochable et le piqué souvent très précis, malgré quelques baisses de régime dans les scènes les plus sombres. Coté enceintes, comme toujours chez l’éditeur, seule la version originale est encodée en DTS-HD Master Audio 5.1, dans un mixage littéralement tonitruant, qui prend toute son ampleur quand la fête bat son plein. Les scènes musicales sont naturellement riches en basses, en gros surrounds et effets multi-directionnels à gogo. Un poil en retrait, la version française uniquement mixée en DTS 5.1 s’avère également très spectaculaire et immersive, mais fait naturellement montre de moins de finesse.

Côté interactivité, outre un intéressant –et très amusant– commentaire audio de Tina Fey, Amy Poehler et Paula Pell (scénariste), les bonus présents sur la galette nous réserveront leur lot d’éclats de rire, puisqu’elles consistent globalement en une quarantaine de minutes de scènes coupées et/ou étendues, d’improvisations diverses et autres punchlines non conservées dans la version finale. On découvre donc que des personnages ont vu leurs rôles réduits de façon très significative sur le banc de montage, et certains passages s’avèrent vraiment très réussis. On continuera avec un bêtisier (en partie déjà visible dans le générique de fin du film) et quelques featurettes dédiées au tournage du film : l’envers du décor de « LA » séquence à effets spéciaux du film, et une rencontre avec la scénariste du film, qui s’est visiblement largement inspirée de son histoire personnelle pour signer la trame de Sisters. En deux mots comme en cent, une interactivité vraiment riche et réjouissante si vous avez apprécié le film !

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici