DVD — 08 février 2016
Test Blu-ray : Sicario

 
États-Unis : 2015
Titre original : –
Réalisateur :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h01
Genre : Thriller
Date de sortie cinéma : 7 octobre 2015
Date de sortie DVD/BR : 8 février 2016

 

 

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue un territoire de non-droit. Kate, une jeune recrue idéaliste du FBI, y est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement dans la lutte contre le trafic de drogues. Menée par un consultant énigmatique, l’équipe se lance dans un périple clandestin, obligeant Kate à remettre en question ses convictions pour pouvoir survivre…

 

 

Le film

[4/5]

Largement vendu comme la claque cinématographique la plus puissante de l’année 2015 par la presse spécialisée et les réseaux sociaux, Sicario bénéficie en effet du savoir-faire indéniable de son réalisateur Denis Villeneuve pour secouer le spectateur. Sicario commence donc très fort, et proposera régulièrement au spectateur des scènes « choc » pour alimenter le propos minimaliste et bien bourrin du scénariste Taylor Sheridan. Pourtant au final, si le film de Villeneuve tient aussi bien la route, c’est parce que comme pour Prisoners, le réalisateur canadien joue la carte de « l’ambiance ».

Une ambiance lourde, étouffante, délétère, renforçant chez le spectateur le sentiment selon lequel l’ambiguïté morale des flics et différents représentants de la loi en présence ici (police, SWAT, CIA, FBI) est compréhensible sinon normale, et que la tentation de faire justice soi-même est peut-être finalement la solution la plus efficace. C’est sans doute du moins ce qu’est amené à penser le personnage d’Emily Blunt, point d’entrée et d’identification pour le spectateur. Mais si l’ambiguïté finit par faire son chemin dans l’esprit de Blunt, c’est principalement grâce aux personnages campés par Josh Brolin et surtout par Benicio Del Toro, réellement impressionnants dans leurs peaux de véritables salopards pourtant placés du bon côté de la loi.

Sicario est donc un polar pour le moins intense, maîtrisé, nous proposant qui plus est une séquence centrale littéralement à couper le souffle, qui sera probablement amenée à rester dans les annales. Une belle réussite, dont l’impact est néanmoins légèrement amoindri par le fait de suivre dans la narration le personnage d’Emily Blunt plutôt que celui, impérial, de Benicio Del Toro. Le fait de pouvoir suivre la montée de la tension dans la trajectoire de sa vengeance aurait probablement encore renforcé l’impact de la séquence finale…

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

Le Blu-ray édité par Metropolitan (proposé dans un joli steelbook) est à la hauteur de la surprise créée par le film : le piqué s’avère d’une belle précision, les couleurs sont éclatantes et font des merveilles sur les scènes les plus lumineuses, les noirs s’avèrent bien gérés, bien denses. Ajoutons à cela un encodage sans accroc et en 1080p et les HDphiles les plus pointilleux mettront sans doute déjà la main au portefeuille. Côté son, c’est également très intense et dynamique avec deux pistes encodées en DTS-HD Master Audio 5.1, à la spatialisation très bien conçue et immersive.

Côté bonus, outre les traditionnelles bandes-annonces éditeur, Metropolitan reprend l’intégralité des featurettes déjà présentes sur la galette américaine (design / personnages / musique et un intéressant focus sur les origines des éléments évoqués et développés par l’intrigue), qu’il agrémente d’un supplément inédit : un entretien avec Denis Villeneuve, qui s’y exprime en français et évoque de façon concise la plupart des éléments sur lesquelles les featurettes reviendront par la suite avec d’avantage de détails.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles