DVD — 08 avril 2019
Test Blu-ray : L’exorcisme de Hannah Grace

L’exorcisme de Hannah Grace

 
États-Unis : 2018
Titre original :
Réalisation :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h26
Genre : Horreur
Date de sortie cinéma : 5 décembre 2018
Date de sortie DVD/BR : 10 avril 2019

 

Une ex-policière déchue en désintoxication accepte un travail dans la morgue de l’hôpital où elle se soigne. Un jour, un corps sévèrement mutilé lui est confié. La jeune femme assiste alors à une série de meurtres qui la conduira à affronter une entité démoniaque…

 


 

Le film

[3,5/5]

Depuis le carton de L’exorciste en 1973, le film de possession démoniaque n’a jamais réellement quitté les écrans. Si l’on en croit le site de référence IMDb, on aurait déjà pu voir plus de 75 films touchant de près ou de loin à la thématique de l’exorcisme depuis le film de Friedkin, environ cinquante d’entre eux ayant d’ailleurs vu le jour ces vingt dernières années. L’exorcisme de Hannah Grace en fait naturellement partie : le film s’ouvre d’ailleurs sur une séance d’exorcisme pas piquée des hannetons, spectaculaire, excessive et très sanglante, même si de fait la séquence d’ouverture verse rapidement dans un côté absolument « grand guignol » qui tendra peut-être à faire vaguement sourire le spectateur.

Passée cette impressionnante séquence introductive, autre temps, autre lieu : le film emmènera le spectateur auprès d’une ex-flic tombée dans l’alcool suite au meurtre de son coéquipier, et suivra avec elle la découverte de son nouveau job, de nuit à la morgue du coin. Bien sûr, les deux histoires finiront assez rapidement par se télescoper, mais d’une façon étrange, quasiment tout l’aspect « exorcisme » et « possession démoniaque » passera à la trappe, au profit d’une classique et efficace histoire de revenant n’impliquant aucunement la religion (et encore moins le Vatican) ni même la possession en tant que telle, puisque la personnalité réelle d’Hannah Grace ne percera jamais réellement au grand jour. En l’état, on est en présence d’une entité ayant une forme humaine, plutôt encline à tuer tous les êtres humains qui l’approchent, et ayant le pouvoir de se régénérer – lentement mais sûrement.

Ainsi, il y a tout de même de fortes chances pour que les aficionados du genre se sentent un peu lésés par un film qui, finalement, n’explorera que très peu son postulat de départ, pourtant annoncé dans le titre même du métrage. Cela dit, L’exorcisme de Hannah Grace nous présentera donc bien un exorcisme, dans les cinq premières minutes, afin de mieux passer à autre chose. Ce qui n’est peut-être pas plus mal finalement, le film partant forcément dans des directions que l’on n’attendait pas forcément. Le suspense est relativement bien mené, et la mise en scène du hollandais Diederik van Rooijen est très soignée, privilégiant une lente montée en tension tout en évitant le recours systématique au « jump scare » : un bon petit film fantastique !

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

C’est sous la bannière de la branche française de Sony Pictures que L’exorcisme de Hannah Grace débarque aujourd’hui en Blu-ray, et côté image, c’est sans surprise que l’on constatera que les équipes de Sony ont de nouveau livré un travail d’encodage tout simplement somptueux et irréprochable, rendant clairement et définitivement hommage à la sublime photo du film, signée par le hollandais Lennert Hillege. Piqué, contrastes et couleurs sont littéralement au taquet, c’est du grand Art, tout simplement sublime. Côté son, VF et VO s’offrent des mixages en DTS-HD Master Audio 5.1, et niveau rendu acoustique, bien sûr, les deux pistes audio proposent une immersion de dingue, avec des effets multicanaux constants, puissants, spatialisés avec une finesse incroyable et proposant plus que jamais un vrai rendu cinéma à la maison. Du très beau travail.

Dans la section suppléments, on trouvera tout d’abord deux petites featurettes, tournées sur un ton promotionnel mais s’avérant assez informatives et intéressantes : on passera rapidement sur le simili-making of du film, mais le sujet consacré au maquillage de Kirby Johnson (Hannah) sont assez captivantes. On terminera ensuite avec une courte scène coupée, puis avec le « journal vidéo de Meghan », petits sujets promotionnels sympathiques mais trop courts. On notera juste quelques bizarreries au niveau des traductions françaises des titres des sujets de la section suppléments.

 

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles