Test Blu-ray : Les drakkars

0
266

 
Royaume-Uni, Yougoslavie : 1964
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 2h06
Genre : Aventures
Date de sortie cinéma : 24 avril 1964
Date de sortie DVD/BR : 2 novembre 2016
 

 

Sur une lointaine côte d’Afrique, le cruel sheikh maure Ali Mansour et le chef Viking Rolfe se disputent la mère des voix, une énorme cloche fondue à partir de l’or pillé par les croisés à Constantinople…

 

 

Le film

 

Qu’on se le dise : Les drakkars (1964) n’est pas, contrairement à ce à quoi on aurait pu s’attendre à priori, une simple « resucée » des Vikings de Richard Fleischer, tourné six ans plus tôt. Il en constituerait en réalité une démarcation très orientée « bande dessinée », à la fois spectaculaire, exotique et souvent assez drôle.

La grande idée de ce petit film d’aventures est d’opposer, à la façon des aventures d’Asterix par exemple, une poignée de vikings en perdition (menés par Richard Widmark et Russ Tamblyn) à un riche cheikh (Sidney Poitier), secondé par son harem et son armée. Tous se battront (pour de rire) pour mettre la main en premier sur une énorme Cloche d’or fondue à partir de l’or pillé par les croisés à Constantinople. Sur un arrière-plan de choc des cultures, tout dans le film de Jack Cardiff sera donc finalement prétexte à grosses bagarres, cascades bon enfant et scènes de gaudriole, sur un rythme proprement ébouriffant.

Formidable et sans prétention, Les drakkars a donc la saveur des petites bandes dessinées d’aventures qui enflammaient notre imaginaire lorsqu’on les dévorait enfant : un de ces récits peuplés de trésors aux propriétés mystiques, et de héros qui s’en sortent toujours par une pirouette – et avec le sourire. Un vrai bol d’air frais, exhalant les douces fragrances d’un « cinéma de quartier » cher à Jean-Pierre Dionnet, aujourd’hui complètement disparu du paysage cinématographique.

 

 

Le Blu-ray

 

Comme dans le cas de Barabbas, Sidonis est à ce jour le premier éditeur au monde à proposer Les drakkars sur format Blu-ray. Et comme dans le cas du film de Fleischer, l’éditeur a du composer avec un master gloablement fatigué. Si le résultat n’atteint donc pas des cimes en termes de Haute Définition (manque de piqué, abus de la fonction « Edge-Enhancement »…), les cinéphiles se contenteront globalement du petit bond qualitatif par rapport à l’édition DVD de 2002, d’autant que cette patine visuelle ne va finalement pas si mal au film et à son côté très désuet. Côté son, l’éditeur nous propose deux pistes audio (VF/VO) mixées en DTS-HD Master Audio 2.0, propres, sans souffle, proposant une immersion plus que correcte au cœur du film.

Côté suppléments, l’éditeur nous propose sa traditionnelle présentation du film par Patrick Brion, qui revient sur la « petite histoire » du film, Jack Cardiff ayant eu fort à faire avec les constants changements de scénario et le caractère pour le moins irascible de Richard Widmark. Outre la traditionnelle bande-annonce et la tout aussi habituelle galerie photo, Sidonis nous propose également de découvrir un petit sujet vidéo dédié à Richard Widmark n’ayant qu’un rapport très lointain avec Les drakkars, puisqu’on y suit l’acteur qui s’était déplacé à la cinémathèque en 1997 afin de présenter Les deux cavaliers. Les anecdotes sur John Ford et les rires fusent, et tout cela se termine par une séance de dédicaces, les fans de l’acteur l’entourant comme une horde de cannibales.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici