Test Blu-ray : Les deux cavaliers

0
42

 
États-Unis : 1961
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : ,
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h49
Genre : Western
Date de sortie cinéma : 6 octobre 1961
Date de sortie DVD/BR : 21 septembre 2016

 

 

Le lieutenant Jim Gary et le sergent Darius Posey se présentent à Guthrie McCabe, le shérif de Tascosa. Ils sont venus sur l’ordre du commandant Frazer pour le persuader de négocier avec les Indiens Comanches la restitution des prisonniers blancs qu’ils ont capturés au cours des dix dernières années…

 

 

Le film

[3,5/5]

Au tournant des années 60, même les plus solides artisans du western « classique » se sont laissés aller à signer des films d’avantage dans l’air du temps, plus modernes, avec d’avantage d’humour et rompant avec la traditionnelle image du « lonesome cowboy » ayant fait les grandes années du genre. C’est le cas de John Ford, qui réalisait en 1961 et après une longue série de classiques indispensables (La prisonnière du désert, La chevauchée fantastique, L’homme qui tua Liberty Valance…) le très inhabituel Les deux cavaliers, western sérieusement teinté de comédie marquant une rupture très nette avec l’imagerie traditionnelle du western.

On sera en effet bien loin de l’image du solide « cowboy » campé par John Wayne à la découverte du marshall interprété par James Stewart : fluet, cynique, intéressé, volontiers pleutre et jamais avare en bons mots, le personnage marquera d’entrée le spectateur comme un anti-héros attachant et drôle. Le comportement très antisocial du personnage sera contrebalancé par le duo qu’il forme avec Richard Widmark, soldat fier et beaucoup plus fidèle à la représentation du « héros » traditionnel – le talent de metteur en scène de John Ford faisant naturellement son office, le tout fonctionne parfaitement, le rythme est excellent et on ne s’ennuie jamais. Malgré une intrigue et un scénario très orientés « premier degré », les scènes humoristiques se suivent d’ailleurs à intervalles plutôt réguliers, Les deux cavaliers délivrant au final un humour gentiment misogyne très typique des 60’s, qui réjouira à coups sûr les amateurs de comédie autant que les amoureux de westerns originaux et atypiques. Un film mineur comparé aux « grandes » œuvres de John Ford, mais une réussite tout de même !

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Côté Blu-ray, la galette éditée par Sidonis s’en sort haut la main : l’image propose un très net gain de définition tout en conservant de façon assez scrupuleuse le grain d’origine. Dans l’ensemble, l’encodage parvient à s’imposer sans peine, avec des couleurs vives et spectaculaires et des contrastes solides, nous offrant au final des plans particulièrement jolis à regarder, avec un joli piqué. L’upgrade est donc bien réel, c’est du très beau travail. Niveau audio, les deux pistes sonores (VF d’époque / VO) sont proposées en DTS-HD Master Audio 2.0, clair et sans souffle. A nouveau, la version française comporte un personnage doublé par Roger Rudel, et c’est toujours un plaisir de retrouver son débit de parole si particulier.

Dans la section suppléments, Sidonis nous propose une présentation du film par Bertrand Tavernier, ainsi qu’une deuxième présentation du film par Patrick Brion. Les deux analystes reviennent sur le caractère unique des Deux cavaliers dans la carrière de John Ford, et le désintérêt manifeste qu’il portait au film. Brillon en profite également pour dresser des passerelles entre ce film et La prisonnière du désert. On terminera le tour des bonus avec la traditionnelle bande-annonce, accompagnée d’une galerie photos.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici