Test Blu-ray : L’effrontée / La petite voleuse

0
425

Après un passage éclair par le polar, qui lui ont permis de tourner coup sur coup deux chefs d’œuvres (Garde à vue et Mortelle randonnée), revient, en 1985, à un cinéma nettement plus « intimiste ». Le succès de ses deux films précédents lui ont permis de devenir un nom incontournable auprès de la communauté cinéphile, et Miller peut en effet retourner à ce qu’il aime faire depuis ses débuts : revenir à un cinéma de l’intime, abordant avec délicatesse les affres de l’adolescence et du « coming of age ». Il tournera donc coup sur coup deux films avec , alors toute jeune et débutante (1985) et (1988). Deux films qui viennent de sortir en Blu-ray chez et qui conservent encore aujourd’hui un charme et une fraicheur tout à fait désarmantes…

 

 

L’effrontée


France : 1985
Titre original : –
Réalisateur : Claude Miller
Scénario : Claude Miller, Luc Beraud, ,
Acteurs : Charlotte Gainsbourg, , Jean-Claude Brialy
Éditeur : TF1 Vidéo
Durée : 1h36
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie cinéma : 11 décembre 1985
Date de sortie Blu-ray : 25 octobre 2016

 

 

Charlotte, 13 ans, vit en province avec son père, son frère et Léone, la bonne. Pour elle l’été s’annonce sans intérêt. Un jour, son chemin croise celui de Clara, une jeune pianiste prodige. Cette rencontre va bouleverser sa vie…

 

 

La petite voleuse


France : 1988
Titre original : –
Réalisateur : Claude Miller
Scénario : Claude Miller, Luc Beraud, Annie Miller
Acteurs : Charlotte Gainsbourg, ,
Éditeur : TF1 Vidéo
Durée : 1h49
Genre : Comédie dramatique
Date de sortie cinéma : 21 décembre 1988
Date de sortie Blu-ray : 25 octobre 2016

 

 

France, 1950. Janine commet de petits larcins après l’école. Elle rencontre Raoul, qu’elle considère comme son alter-ego, et devient sa maîtresse. Lorsque Janine se fait arrêter, Raoul fuit, mais Janine décide de garder l’enfant qu’elle attend de lui

 

 

Après deux films dialogués comme du papier à musique par Michel Audiard, on ne peut que saluer la prestation de Claude et Annie Miller au scénario de L’effrontée, qui dégage un pur sentiment d’authenticité en grande partie grâce à ses dialogues absolument brillants, tous plus vrais que nature. Dans le cas de La petite voleuse, c’est un peu différent ; basé sur un scénario original de , les auteurs ont tenté de retrouver la sonorité particulière des dialogues des films du cinéaste disparu – si l’on pourra difficilement parler de réalisme ici, le ton est en revanche souvent assez drôle et réjouissant.

Mais la réussite des deux films ne tient pas à ses seuls dialogues, ni même à la mise en scène tout en douceur de Claude Miller ; elle est forcément également liée aux prestations exceptionnelles de Charlotte Gainsbourg (accompagnée de Julie Glenn dans L’effrontée), qui dans un film comme dans l’autre hésite entre le confort lié au monde de l’enfance et une irrésistible attirance vers les choses mystérieuses peuplant le monde des adultes. Une opposition attraction / répulsion qui s’avère vraiment au centre des deux longs-métrages, et que Claude Miller met en scène avec une retenue et une tendresse absolues, privilégiant l’observation au jugement, insistant sur les regards et mettant en valeur la moindre nuance du jeu de la jeune actrice.

Attendrissant, émouvant et sincère, le fruit de la collaboration entre Claude Miller et Charlotte Gainsbourg dans les années 80 est aujourd’hui représenté par deux films très réussis, distillant une émotion réelle sans recours inutile au pathos.

 

 

Les Blu-ray

[5/5]

C’est donc TF1 Vidéo qui nous propose aujourd’hui de (re)découvrir L’effrontée et La petite voleuse sur support Blu-ray. L’image est proposée au format 1.66:1 respecté, et nous fait profiter d’un gain sensible de précision côté image par rapport aux sources SD auxquelles nous étions habitués. La photo des deux films est lumineuse, et le piqué est très satisfaisant, le tout est proposé dans des masters stables et bien restaurés, avec de belles couleurs vives et surtout un grain argentique parfaitement préservé. Côté son, la VF s’impose naturellement en mono d’origine et mixée en DTS-HD Master Audio 2.0. Des sous-titres destinés aux sourds et malentendants sont également disponibles.

Comme sur les Blu-ray des polars Garde à vue et Mortelle randonnée, les suppléments sont signés Luc Béraud et Olivier Curchod, et mélangent interviews récentes et images d’archive afin de réaliser un making of rétrospectif assez passionnant de chaque film. Pendant une demi-heure environ, différents acteurs de la fabrication des deux films reviennent sur leurs souvenirs de la production et du tournage de L’effrontée et La petite voleuse. Les anecdotes sont parfois assez savoureuses, et l’ensemble se suit avec un grand plaisir. En complément de ces deux sujets, chaque galette contient également un hommage rendu au film par une « célèbrité ». Dans le cas de L’effrontée, c’est Ludivine Sagnier, qui évoque sa passion pour le film, qu’elle a regardé des dizaines de fois pendant son enfance ; dans le cas de La petite voleuse, c’est le réalisateur / scénariste Stéphane Brizé qui nous parlera de son admiration pour le long-métrage de Miller. Enfin, chaque Blu-ray contient également un entretien avec Charlotte Gainsbourg, puisque cette dernière est (volontairement) écartée des making of. Cette dernière revient sur ses souvenirs de tournage avec une certaine émotion.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici