Test Blu-ray : Le Peuple loup

0
1643

Le Peuple loup

Irlande, Luxembourg, France : 2020
Titre original : Wolfwalkers
Réalisation : Tomm Moore, Ross Stewart
Scénario : Will Collins, Tomm Moore, Jessica Cleland, Ross Stewart
Acteurs (VO) : Honor Kneafsey, Eva Whittaker, Sean Bean
Éditeur : Blaq Out
Durée : 1h43
Genre : Animation, Aventures
Date de sortie cinéma : 20 octobre 2021
Date de sortie DVD/BR : 23 février 2022

En Irlande, au temps des superstitions et de la magie, Robyn, une jeune fille de 11 ans, aide son père à chasser la dernière meute de loups. Mais un jour, lors d’une battue en forêt, Robyn rencontre Mebh, petite fille le jour, louve la nuit. Désormais pour Robyn, ayant rejoint elle aussi le peuple des loups, la menace ne vient plus des loups, mais bien des hommes…

Le film

[5/5]

Quand il s’agit de cinéma d’animation, il va sans dire que depuis quelques années, le box-office international est dominé par les mastodontes du secteur, à savoir Disney, Pixar, Dreamworks, Illumination, Sony Pictures Animation ou encore Blue Sky. Pour autant, une poignée d’irréductibles passionnés résiste encore, et parmi ceux-ci, on ne pourra que saluer les créatifs de chez Cartoon Saloon, studio d’animation irlandais créé en 1999 par Paul Young, Tomm Moore et Nora Twomey.

Cartoon Saloon a produit quelques-unes des œuvres les plus intenses et les plus bouleversantes de ces dernières années dans le domaine de l’animation : on pense tout particulièrement au chef d’œuvre de Tomm Moore intitulé Le Chant de la mer (2014), qui a réussi l’exploit d’atteindre et de maintenir rien de moins que 99% de taux de satisfaction sur l’agrégateur critique Rotten Tomatoes, doublé d’un 92% pour les votes venus du côté du public. Vous pensiez que ce score ne pourrait jamais être égalé ? Monumentale erreur, car six ans plus tard, Tomm Moore et ses équipes renouvelleraient ce tour de force avec Le Peuple loup, qui affiche également 99% de taux de satisfaction côté critiques sur Rotten Tomatoes, doublé cette fois d’un taux de 98% pour le public.

Autant dire donc que Le Peuple loup est une œuvre absolument imparable, et qu’il faudrait n’avoir absolument aucun cœur pour ne pas se retrouver tout à la fois absolument bouleversé et émerveillé à la découverte de ce qui s’impose sans conteste aujourd’hui comme un chef d’œuvre absolu de l’animation contemporaine. Comme à son habitude, Tomm Moore nous propose ici un grand spectacle familial puisant dans le folklore irlandais afin de mettre en forme une histoire pleine de fantaisie et d’émotion traitant de résilience, d’écologie et d’esprit de famille. Mais en plus de faire preuve d’une rare force et d’une sincérité remarquable dans l’écriture et les thématiques, Le Peuple loup s’impose aussi et surtout comme une œuvre visuellement éblouissante, qui nous donne à voir certaines des images les plus époustouflantes et marquantes jamais vues dans le domaine de l’animation 2D : chaque plan du film ou presque est d’une beauté renversante.

De plus, Tomm Moore et Ross Stewart n’oublient pas d’où ils viennent, et parviennent à injecter au cœur de leur film familial une certaine conscience politique. Ainsi, l’intrigue du film ne se déroule pas, comme voudrait nous le faire croire le synopsis français du film, simplement « au temps des superstitions et de la magie ». En effet, s’il a globalement recours à la Fantasy comme univers « symbolique », Le Peuple loup n’en évoque pas moins, en toile de fond, la répression sanglante menée par l’Angleterre dans l’Irlande du XVIIème Siècle. Ainsi, la jeune Robyn, anglaise, vit cloîtrée dans un village dont elle n’a pas le droit, pour sa sécurité, de sortir. Le parallèle entre les loups, dont le territoire se réduit chaque jour un peu plus à cause de l’avancée des bûcherons, et le sort des irlandais catholiques pendant la reconquête de l’île par les troupes d’Oliver Cromwell nous parait de fait assez évident. Le fait que Le Peuple loup se déroule en 1650, soit quelques mois à peine après les massacres de Drogheda et Wexford, ne peut pas être un hasard. Mais toute la finesse et la beauté du scénario de Will Collins est de se concentrer sur l’amour qui lie Robyn et son père Bill, un homme blessé qui essaie de faire tout ce qu’il peut pour protéger son enfant.

Une des plus grandes forces du Peuple loup est de jouer sur le contraste entre la « liberté » des Wolfwalkers et la rigidité des Anglais, faisant évoluer son histoire principale vers des pics d’émotion tout en explorant en arrière-plan ces tensions croissantes. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que grâce à un scénario parfaitement rythmé et à une animation aussi éblouissante qu’expressive, les équipes du film sont parvenus à porter au-delà de toutes nos espérances la réussite artistique de l’entreprise.

Le Blu-ray

[4/5]

Éditeur indépendant faisant indéniablement partie des plus intéressants en France en termes de qualité et d’audace, Blaq Out a toujours été le fer de lance d’un cinéma éclectique de qualité. Et une nouvelle fois, nous ne sommes pas déçus : le Blu-ray du Peuple loup qui sort aujourd’hui chez Blaq Out (disponible en exclusivité dans les magasins Fnac) est tout simplement sublime. Couleurs, textures, piqué, tout est au taquet, l’éditeur nous offre une copie Haute-Définition du film tout simplement irréprochable, aucun défaut à l’horizon. Côté son, la (très bonne) version française et la version originale sont toutes deux proposées dans des mixages DTS-HD Master Audio 5.1 extrêmement efficaces, riche en effets de spatialisation en tous genre. Bref, il n’y a rien à redire, tout est parfait, c’est un travail tout simplement magnifique – tout est donc réuni pour une expérience Home Cinema vraiment extraordinaire et mémorable. Pas de bonus, mais la découverte du film est à elle seule une raison suffisante pour vous ruer sur ce Blu-ray !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici