Test Blu-ray : Le fort de la dernière chance

0
272

États-Unis : 1957
Titre original :
Réalisation :
Scénario :
Acteurs : , ,
Éditeur :
Durée : 1h22
Genre : Western
Date de sortie cinéma : 18 octobre 1957
Date de sortie DVD/BR : 15 septembre 2020

Le Lieutenant Frank Hewitt déserte l’armée nordiste pour alerter la population de l’attaque imminente de Comanches en réponse à un massacre perpétré par l’armée. Il convainc une population composée exclusivement de femmes de se réfugier dans une ancienne mission. Hewitt les entraîne à se défendre coûte que coûte face aux Indiens dont le chef est un blanc renégat. Encerclés et à 1 contre 10, ils se préparent pour l’assaut final…

Le film

[3,5/5]

Certains acteurs populaires des années 50/60 savaient faire preuve d’éclectisme, et ont réellement marqué de leur empreinte plusieurs genres de films. De fait, même s’ils étaient attachés au colt et aux majestueux paysages de l’Ouest, la renommée d’acteurs tels que John Wayne, Randolph Scott ou encore James Stewart a par exemple largement dépassé les simples frontières du western. Dans le cas d’un acteur tel qu’Audie Murphy en revanche, la donne est différente. Faites l’expérience autour de vous, et évoquez le talent d’Audie Murphy auprès de vos amis, cinéphiles ou pas : s’il ne s’agit pas d’amateurs éclairés de westerns, la seule réponse que vous obtiendrez à l’évocation du nom d’Audie Murphy sera une correction : « Eddie, pas Audie ».

Mais non, on parle bien d’Audie Murphy, le petit blanc au visage d’enfant, qui fut également l’un des soldats américains les plus décorés de la Seconde Guerre mondiale. Disparu en 1971 à l’âge de seulement 46 ans dans un accident d’avion, Audie Murphy, c’est vingt ans de carrière, quasi-uniquement dévouée au western. Et grosso modo, les westerns avec Audie Murphy se suivent et se ressemblent, à la différence près que l’acteur au visage d’enfant y apparaît comme plus ou moins âgé selon les films.

Le fort de la dernière chance date de 1957, ce qui correspond encore plutôt à la première partie de sa carrière, aussi y aura-t-il l’air particulièrement juvénile. Et comme d’habitude avec ce genre de série B western, on a l’impression d’avoir déjà vu ça dix fois auparavant, mais le film dure environ une heure vingt, il est mis en scène par un vieux briscard habitué du western (George Marshall) et il est impossible de s’y ennuyer… Dans le film de Marshall, le personnage honnête et droit campé par Audie Murphy – qui se trouve être texan et opposé à l’esclavage – se retrouve donc entouré d’une vingtaine de femmes qu’il va devoir former à « la bagarre ».

Autant de bonnes idées à mettre au crédit d’un western à l’ancienne qui ne transformera cela dit jamais réellement l’essai, la faute à un scénario trop timoré qui n’exploite jamais réellement les différentes pistes ouvertes par son récit. Cela dit, Le fort de la dernière chance reste un western plaisant et sans prétention, qui rappellera à beaucoup de spectateurs les bandes-dessinées d’aventures éditées par Lug (Rodéo, Yuma, Miki le ranger…) qu’ils feuilletaient enfants, à l’ombre sur le balcon, un verre de Tang posé à côté des Big Jim. Une idée décontractée de l’Art cinématographique qui nous conforte toujours un peu dans notre idée selon laquelle les films d’Audie Murphy sentent bon les grandes vacances.

Le Blu-ray

[4/5]

Déjà disponible depuis 2010 dans la collection «  » de Sidonis Calysta, Le fort de la dernière chance s’offre finalement aujourd’hui – mieux vaut tard que jamais – une édition Blu-ray, toujours chez nos amis de Sidonis Calysta d’ailleurs. Et côté Haute-Définition, l’éditeur offre au film de George Marshall une galette Blu-ray tout à fait recommandable. La définition est précise, le grain cinéma est respecté, l’ensemble est stable, les couleurs et les contrastes sont très satisfaisants. Côté son, la bande-son est proposée en DTS-HD Master Audio 2.0 en VF comme en VO. La restitution des dialogues est très satisfaisante, l’ensemble est en bon état et s’avère tout à fait satisfaisant pour découvrir le film dans de bonnes conditions.

Pour ce qui est des suppléments, l’éditeur reprend les bonus déjà présents sur le DVD de 2010. On commencera donc avec une présentation du film par Bertrand Tavernier (28 minutes). Si cela ne l’empêche pas de s’exprimer avec la passion et le talent qu’on lui connaît, Tavernier n’aime pas tellement George Marshall. Il évoquera néanmoins avec enthousiasme les différentes thématiques du Fort de la dernière chance, ainsi que la photo et les acteurs. On terminera ensuite avec la bande-annonce du film ainsi qu’avec la traditionnelle présentation du film par Patrick Brion (8 minutes), qui reviendra sur les carrières d’Audie Murphy et de George Marshall. Comme d’habitude avec Patrick Brion, c’est informatif ; un peu court certes, mais informatif, et au final tout à fait intéressant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici