Test Blu-ray : La naissance du dragon

0
1041

La naissance du dragon

 
États-Unis, Chine, Canada : 2016
Titre original : Birth of the dragon
Réalisation : George Nolfi
Scénario : Stephen J. Rivele, Christopher Wilkinson
Acteurs : Philip Ng, Billy Magnussen, Yu Xia
Éditeur : Metropolitan Vidéo
Durée : 1h36
Genre : Action, Biopic
Date de sortie DVD/BR : 21 février 2018

 

 

San Francisco 1964. Encore inconnu, Bruce Lee enseigne les arts martiaux aux étrangers provoquant la colère des traditionalistes du Kung Fu qui envoient le maitre de Shaolin Wong Jack Man pour le défier. L’affrontement aura lieu en secret et aujourd’hui encore, l’issue en est contestée. D’un côté, on affirme que Lee a rapidement vaincu Wong. De l’autre, on jure que le style de Wong a épuisé Bruce Lee. Devenu légendaire, ce combat a changé l’histoire du Kung Fu à jamais… Après cette rencontre, Bruce Lee qui était un pratiquant strict de l’école Wing Chun de Ip Man, a commencé à changer sa méthode et sa philosophie de combat…

 

 

Le film

[3,5/5]

Les amateurs d’Arts Martiaux et les amoureux de la carrière de Bruce Lee ont déjà, au moins à deux reprises, pu se plonger dans l’adaptation cinématographique de la courte vie du « petit dragon » : on pense à Dragon, l’histoire de Bruce Lee (Rob Cohen, 1993) ou encore au plus récent Bruce Lee – La mémoire du Dragon (Li Wen Qi, 2008), sorti en France sous la forme d’un film de trois heures, mais qui était en réalité le condensé d’une série TV consacrée à la vie du célèbre acteur. On peut ajouter à ces films une quantité industrielle de documentaires sur sa vie ; pour les curieux, de nombreux d’entre eux sont d’ailleurs disponibles en DVD en France.

Conscients de cet état de fait, les auteurs de La naissance du dragon ont pris le parti d’explorer une très courte période de la vie de Bruce Lee : quelques semaines de l’année 1964 tout au plus, en articulant le récit autour de son combat avec Wong Jack Man, dont l’issue demeure, plus de cinquante ans après les faits, toujours incertaine et sujette à polémique.

Évacuons d’entrée de jeu le fait que Bruce Lee avait 24 ans en 1964, et que Philip Ng en avait 39 au moment du tournage de La naissance du dragon – on ne va pas commencer à enculer les mouches. Attardons-nous plutôt sur les éléments nous paraissant intéressants dans le film de George Nolfi : on est d’avantage dans une espèce de récit d’initiation, de « fable » autour d’un événement considéré comme central dans la vie de Bruce Lee. Le film opère donc une vaste entreprise de démystification de cette figure mythique des Arts Martiaux, en nous donnant à voir, pendant les trois quarts du métrage, un expatrié tellement orgueilleux et imbu de sa personne qu’il apparaît la plupart du temps comme un véritable « connard », n’ayant rien compris à la philosophie des Arts Martiaux – c’est son affrontement avec Wong Jack Man qui permettra à Bruce Lee de se rendre compte de l’importance de l’humilité et de l’introspection, et qui lui permettront de « devenir » le dragon que l’on connaît et, quelques années plus tard, de créer le Jeet Kun Do.

Le scénario de Stephen J. Rivele et Christopher Wilkinson fait donc la part belle à une espèce de mysticisme autour de l’aura de Wong Jack Man, présenté comme celui qui bouleversa la vie et ouvrit les chakras du petit dragon. Cela dit, les amateurs d’action ne seront pas en reste, puisque le film nous propose une poignée de combats habilement chorégraphiés par le légendaire Corey Yuen. On ne pourra en revanche pas s’empêcher de sourire devant le dernier acte du film, rompant clairement avec le reste du métrage par son côté « Bruce Lee et Wong Jack Man se payent les Triades » dans un esprit absolument décomplexé, très réjouissant mais pour tout dire assez grotesque, nous ramenant directement aux grandes heures du buddy movie des années 90, à la sauce Dans les griffes du dragon rouge… Les amateurs apprécieront l’effort, d’autant que cette dernière séquence est tellement fun qu’on en finirait par se dire qu’on aimerait bien voir débarquer une franchise mettant en scène ces versions outrées et caricaturales des personnalités de Bruce Lee et Wong Jack Man affrontant tout un tas d’horribles…

 

 

Le Blu-ray

[4/5]

Le Blu-ray de La naissance du dragon édité par Metropolitan Vidéo rend pleinement justice à la jolie photo du film signée Amir Mokri (Bad Boys II), qui nous propose vraiment une plongée radicale dans le San Francisco des années 60. La définition est au taquet, le piqué précis, les couleurs explosives et les noirs admirablement denses et profonds. Le film est naturellement proposé au format et en 1080p, bref c’est du tout bon, on peut applaudir des deux mains l’éditeur. Le son est mixé en DTS-HD Master Audio 5.1 à la fois en VF et en VO, et se révèle particulièrement dynamique (la scène arrière est omniprésente et permet vraiment une immersion parfaite), surtout lors des spectaculaires séquences de combat.

Côté suppléments, outre les traditionnelles bandes-annonces de l’éditeur, on trouvera une featurette revenant superficiellement sur le tournage du film, et nous permettant notamment d’écouter les propos de Philip Ng sur la façon dont il s’est approprié le « personnage » de Bruce Lee.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici