http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
DVD — 27 juin 2015
Test Blu-ray : Jupiter – Le destin de l’Univers

Jupiter – Le destin de l’Univers


États-Unis : 2015
Titre original :
Réalisateurs : ,
Scénario : Lana Wachowski, Andy Wachowski
Acteurs : , ,
Éditeur : .
Durée : 2h08
Genre : Science-fiction
Date de sortie cinéma : 4 février 2015
Date de sortie DVD/BR : 24 juin 2015

 

 

Née sous un ciel étoilé, est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

 

 

Le film

[4/5]

« Welcome your majesty to the overpopulated, oozing cesspool we humbly call « home » »

Cette citation de Jupiter – Le destin de l’Univers, que l’on entend pile au milieu du film, résume à elle-seule l’esprit d’un film riche et hétérogène, à la fois naïf et foutraque, terriblement ambitieux et parfois torché par dessus la jambe, superbe et un poil trop elliptique, à la fois sérieux et rigolard vis à vis du genre qu’il aborde, mais dans tous les cas 100% sincère de la part des frères / sœur Wachowski, et destiné à un public qu’ils révèrent et ne prennent jamais pour des abrutis.

Si l’on n’atteint certes pas cette fois le niveau d’excellence du chef d’œuvre Cloud Atlas, cette nouvelle incursion des Wachowski dans la pure science-fiction divisera à nouveau et à coup sûr les cinéphiles, laissant comme chacun de leurs nouveaux films pas mal de spectateurs sur le carreau. Pas évident en effet de se laisser aller à s’immerger au cœur d’une intrigue très enfantine surfant entre les multiples « genres » présents au sein des univers de science-fiction (autant de John Carter que de Brazil ici, Terry Gilliam s’offrant d’ailleurs une savoureuse apparition en forme de clin d’œil), mais celles et ceux qui sauront se laisser charmer par ce voyage inattendu passeront à coup sûr un excellent moment. Ceux qui en revanche seront restés aux portes du film, tels que notre critique maison Tobias Dunschen, risquent de trouver le temps long…

 

 

Le Blu-ray

[5/5]

C’est Warner Bros. qui permet donc aujourd’hui aux fans et aux retardataires de voir et revoir Jupiter – Le destin de l’Univers sur support Blu-ray, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’éditeur a vraiment soigné sa copie niveau master. L’image est sublime, la définition est d’une précision à couper le souffle, nous offrant un piqué réellement impressionnant, mettant -ou pas- en valeur les effets visuels du film, les nombreux maquillages et surtout la photo du film, littéralement sublime et signée John Toll (Cloud Atlas, Braveheart). Les couleurs et surtout les noirs ne dépareillent pas, et contribuent à proposer une immersion totale dans le film. Côté son, et comme d’habitude avec l’éditeur, la VF proposée en Dolby Digital 5.1 a beau être de très bonne qualité, elle ne tient pas la comparaison avec l’ampleur et le dynamisme échevelé de la VO encodée en Dolby Atmos 11.1 (reconnue sur mon ampli en Dolby TrueHD 7.1), qui s’avère plus riche, plus fine et plus enveloppante que sa petite sœur francophone : un véritable déluge d’effets sonores parmi les plus immersifs et tonitruants qu’il m’ait été donné d’entendre en bientôt dix de bons en loyaux services dans le petit monde du test Blu-ray.

Côté suppléments, si l’on pourra faire la fine bouche devant le simple amoncellement de featurettes que nous propose l’éditeur (sept modules thématiques), il faudra quand même reconnaître que malgré leur côté promo indéniable (les interventions des acteurs) et le fait qu’il soient constamment entrecoupés d’extraits du film, ces courts sujets s’avèrent souvent très intéressants, et dévoilent une infime partie du travail de production design impressionnant et très symptomatique du souci du détail maniaque des auteurs du film.

Articles semblables

Partage

Auteur

Cet article a été écrit par Mickaël Lanoye, rédacteur cinéma / DVD / Blu-ray sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles