Test Blu-ray : Godzilla [ Blu-ray 3D ]

0
101

Godzilla-Blu-ray

Etats-Unis : 2014
Titre original : 
Réalisateur : 
Scénario : David S. Goyer
Acteurs : , ,
Éditeur : Warner Home Video
Durée : 2h03
Genre : Science fiction , Action , Aventure
Date de sortie cinéma : 14 mai 2014
Date de sortie DVD/BR : 17 septembre 2014

 

 

En 1999, la centrale nucléaire de Janjira fut mystérieusement détruite, entraînant de nombreuses pertes dont l’épouse et collègue du superviseur Joe Brody. Des années plus tard, Brody fait équipe avec son fils, officier de la Navy, sur les lieux mêmes de la catastrophe, afin de découvrir la vérité sur cet accident. Ils sont alors témoins du réveil de terribles menaces contre l’Humanité, menaces que seul la non moins terrible créature Godzilla pourrait contrer

 Godzilla---Photo1

 

Le film

[3,5/5]

Si cette cuvée Godzilla 2014 –dont le test de rattrapage Blu-ray arrive, par ailleurs et c’est une coïncidence, pile un jour après celle du Beaujolais nouveau– est vraiment absolument et indéniablement bluffante du strict point de vue de la mise en scène et des effets spéciaux, beaucoup de spectateurs, à l’image de notre Julien Mathon national, se sont montrés un peu plus dubitatifs quant à son scénario. Qu’à cela ne tienne, si l’idée était de se laisser porter par l’énergie dévastatrice du film de (immersif comme un Spielberg !), le pari est bel et bien rempli : on en sort effectivement lessivé, presque physiquement éprouvé par une dernière demie-heure en forme de plongée en apnée au cœur du chaos et de la peur. Costaud.

 

Godzilla---Photo2

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Sur le plan technique (image / son), Warner nous livre avec cette édition Blu-ray un sans-faute absolu, une véritable galette de démonstration. Tous les niveaux sont poussés au maximum, ou même, à la manière de l’ampli de Spinal Tap, bloqués sur onze. La définition est d’une précision cristalline, le piqué littéralement chirurgical, les contrastes sublimes, tout est au taquet, Warner Home Video nous livre véritablement une galette de référence, et ce malgré les nombreuses scènes sombres ou plongées dans la fumée. La 3D assombrit un peu l’image, comme toujours, mais l’immersion est absolue côté réalisme et profondeur de champ. Côté son, même constat, on est dans l’excellence acoustique absolue et totale. La bande-son est encodée en DTS-HD Master Audio 7.1, en VF comme en VO : il n’y a rien à redire, c’est tout simplement exceptionnel. La scène audio fourmille de détails et d’effets en tous genres, autour du spectateur, au-dessus, en-dessous… Les basses font littéralement trembler les murs, l’immersion est totale et vraiment bluffante. Le disque de démo par excellence.

La section suppléments quant à elle ne fait certes pas dans l’originalité, avec un long making of scindé en plusieurs parties thématiques, qui apporte son lot de détails intéressants quant à la production du film et au-delà la mythologie Godzilla. Très complets niveau effets spéciaux, les bonus couvrent largement la conception visuelle du film ; on y découvre notamment la conception couche par couche de plans SFX complexes, qui dénotent de la volonté de Gareth Edwards de les intégrer le plus naturellement possible au métrage.

 Godzilla---Photo3

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici