Test Blu-ray : Doctor Strange / Dans le Psychedelic Multiverse du Marvel pré-MCU

0
1243

Doctor Strange

États-Unis : 1978
Titre original : –
Réalisateur : Philip DeGuere Jr.
Scénario : Philip DeGuere Jr.
Acteurs : Peter Hooten, Clyde Kusatsu, Jessica Walter
Éditeur : Elephant Films
Durée : 1h33
Genre : Fantastique
Date de sortie DVD/BR : 2 septembre 2022

Alors que la légendaire Morgan LeFay fait tout pour tuer son sorcier rival Thomas Lindmer, celui-ci trouve en la personne du Docteur Stephen Strange, un héritier des pouvoirs occultes apte à affronter la terrible menace. D’abord réticent, le Dr. Strange, aidé de son fidèle Wong, va peu à peu accepter son destin de sorcier suprême et de maître des arts mystiques, protecteur de l’humanité face aux pires menaces magiques, démoniaques et extra-dimensionnelles…

Le film

[3/5]

Pas exactement ce à quoi vous vous attendiez

Même si la quasi-majorité des grandes surfaces se foutent éperdument de la chronologie des médias et qu’on peut le trouver sans problème depuis une semaine un peu partout en France, le 2 septembre 2022 était le jour de la sortie « officielle » en DVD, Blu-ray et 4K UHD de Doctor Strange in the Multiverse of Madness, sous les couleurs de Marvel et de The Walt Disney Company. Un blockbuster total signé Sam Raimi, ayant réuni 3,3 millions de français dans les salles et cumulé plus de 952 millions de dollars de recettes à l’international.

Mais le 2 septembre, c’est aussi le jour qu’a choisi Elephant Films pour nous proposer Doctor Strange en DVD et Blu-ray. Même pas le film de 2016 réalisé par Scott Derrickson, non. Il s’agit bien du même personnage cependant : le Sorcier Suprême et Maître des Arts mystiques créé par Stan Lee en 1963, qui faisait sa première apparition à l’écran en 1978 dans un téléfilm de Philip DeGuere Jr, qui était censé être le pilote d’une série TV dans la mouvance de L’incroyable Hulk (1977-1982). Malheureusement, de mauvais résultats d’audience mirent un terme aux ambitions de Philip DeGuere Jr et de Stan Lee, impliqué de près dans le projet.

On notera qu’il s’agit d’un film TV ambitieux, aux tendances par moments ouvertement psychédéliques, développant tout au long de ses 90 minutes un charme visuel certain, et annonçant même avec un peu d’avance une poignée de grands « space operas » à venir. Mais dans le fond, que ce Doctor Strange soit bon ou pas n’a plus tellement d’importance avec le recul : il s’agit avant tout d’une curiosité qui prouvera aux incrédules qu’il y a eu un Marvel avant le Marvel tel qu’on le connaît aujourd’hui.

Marvel avant Marvel

Car cela peut paraître un peu incongru au regard de la domination de Marvel sur le box-office international depuis une vingtaine d’années, mais la fameuse « Boite à idées » commença à vendre les droits de diverses séries de comics des décennies avant la mise en place de l’Univers cinématographique Marvel (MCU).

On commence dans les années 40 : le premier personnage inspiré par les comics de Marvel à voir ses aventures adaptées sur le grand écran est Captain America, par le biais d’un serial en 15 épisodes produit par Republic Pictures en 1944. Une trentaine d’années plus tard, les serials ayant définitivement disparus au profit des séries diffusées à la TV, on commencerait à revoir apparaître quelques personnages issus de chez Marvel, par le biais des séries américaines Spidey Super Stories (1974-1977), The Amazing Spider-Man (1977–79), puis de la série japonaise Spider-Man (Supaidāman, 1978-1979). Le géant vert Hulk fit également son apparition dans L’incroyable Hulk (1977-1982). Les épisodes pilotes de The Amazing Spider-Man et de L’incroyable Hulk connurent une exploitation dans les salles françaises en 1978, et un autre téléfilm dédié aux exploits de Peter Parker sortit également en France en 1979, sous le titre La riposte de l’homme-araignée.

Dans la foulée du succès des aventures de Spidey et du Titan vert, on eut droit au Doctor Strange aujourd’hui édité par Elephant Films, et deux téléfilms autour de Captain America furent produits dans le courant de l’année 1979 : ces deux films « pop » sont d’ailleurs également disponibles en DVD chez Elephant dans un coffret sorti en 2015 et sobrement intitulé Captain America – Steve Rogers Chronicles.

Les années 80/90

En 1986, soit plus de 40 ans après les premiers pas sur grand écran de Captain America, un nouveau film inspiré par un personnage de Marvel sortira sur les écrans : il s’agit d’Howard the Duck, qui se paiera un échec commercial et critique considérable. Après cet échec, les producteurs se font plus frileux dès qu’il s’agit de personnages issus de comics, mais l’excellent Punisher (Mark Goldblatt, 1989) avec Dolph Lundgren réunirait tout de même un peu plus de 355.000 français dans les salles. En revanche, le nouveau Captain America, réalisé en 1990 par Albert Pyun ne connaîtra qu’une sortie en vidéo, ce que ne connaîtra même pas le film Les Quatre Fantastiques, tourné en 1994 et produit par Roger Corman, qui n’a jamais distribué de distributeur.

Le succès arrivera en 1998 avec Blade, film d’action horrifique réalisé par Stephen Norrington, qui connaîtra deux suites et ouvrira la voie à X-Men (Bryan Singer, 2000), puis à Spider-Man (Sam Raimi, 2002), deux blockbusters ayant fracassé le box-office international et amènera la 20th Century Fox et Sony / Columbia Pictures à s’intéresser aux personnages issus du catalogue Marvel dont ils détiennent les droits, et dont ils ne faisaient rien.

Vers l’Infini et au-delà

Le début du vingt-et-unième Siècle marque donc le début de l’invasion super-héroïque : en l’espace de vingt ans, la Fox produira sept X-Men, trois Wolverine, deux Deadpool, un Daredevil + le spin-off Elektra, trois Quatre Fantastiques et Les Nouveaux mutants, le dernier spin-off en date de la saga X-Men. De son côté, Sony / Columbia nous a proposé sur la même période rien de moins que neuf Spider-Man, deux Ghost Rider, un Punisher, deux Venom et un Morbius. Bon petit dernier de la classe, Universal Pictures n’a collaboré qu’à une seule reprise avec Marvel, pour Hulk (Ang Lee, 2005).

Peu à peu cependant, Marvel est en train de récupérer les droits de ses différents personnages, et les injecte petit à petit au sein de son univers cinématographique étendu, notamment par le biais des séries TV estampillées Marvel, diffusées sur la plateforme Disney+ depuis 2021. Les paradoxes liés aux différentes « incarnations » des personnages à l’écran ont même carrément déjà fait l’objet d’un rebondissement absolument génial dans la série WandaVision

Le Blu-ray

[4/5]

Après en avoir exhumé quelques trésors oubliés de chez Marvel ces dernières années (Howard the Duck, Captain America…), Elephant Films continue son exploration des tréfonds du catalogue de la Boite à idées, pour le plus grand plaisir du cinéphile français, toujours friand de curiosités. Ce mois-ci, Elephant nous propose donc de découvrir le téléfilm Doctor Strange au format Blu-ray, dans un sublime transfert restauré 2K. Et côté Haute Définition, le petit film de Philip DeGuere Jr n’a clairement pas à rougir de sa prestation technique : la définition est précise, les couleurs riches et bien saturées, les noirs sont profonds, et la restauration a globalement pris soin de préserver le grain argentique d’origine. Bien sûr, les plans « à effets » (générique, mentions écrites…) accusent des effets du temps, mais le reste est d’une propreté et d’une stabilité tout à fait étonnantes. Doctor Strange nous propose un rendu HD tout à fait appréciable. Côté son, la version originale nous est proposée en DTS-HD Master Audio 2.0, dans un mixage propre, équilibré et toujours parfaitement clair.

Du côté des suppléments, on trouvera, outre une poignée de bandes-annonces éditeur, une très intéressante présentation du film par Xavier Fournier (15 minutes). L’ex-rédacteur en chef de la revue Comic Box reviendra sur le contexte de production du film, mais également sur le personnage du Docteur Strange en lui-même, sur les méthodes de travail de Stan Lee et Steve Ditko ainsi que sur l’impact qu’a pu avoir le personnage sur les lecteurs de comics. Il notera entre autres les différences entre le téléfilm et la série de comics.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici