Test Blu-ray : Chromosome 3

0
579

Chromosome 3

Canada : 1979
Titre original : The Brood
Réalisation : David Cronenberg
Scénario : David Cronenberg
Acteurs : Oliver Reed, Samantha Eggar, Art Hindle
Éditeur : BQHL Éditions
Durée : 1h28
Genre : Fantastique
Date de sortie cinéma : 10 octobre 1979
Date de sortie DVD/BR : 24 novembre 2022

Soignée pour des problèmes psychiques, Nola Craveth est suivie par le docteur Hal Raglan, inventeur d’une thérapie révolutionnaire : les psychoprotoplasmes. Les patients extériorisent leurs troubles mentaux par des manifestations organiques telles que plaies, pustules ou excroissances dermiques. Bientôt, la fille de Nola est victime d’étranges sévices, puis certains de ses proches sont sauvagement assassinés. Mais personne ne peut imaginer l’horrible vérité engendrée par les expériences de Raglan…

Le film

[3,5/5]

« Chromosome 3 est le quatrième long métrage de David Cronenberg (Frissons). Il s’agit d’un film d’épouvante qui traite des méfaits de la psychanalyse, de la folie et de la mutation organique. Tout un programme.

Dès l’entame du film, l’atmosphère est étrange et place le spectateur dans un sentiment de malaise qui perdurera durant 1h30. Cronenberg nous propose une critique de la psychanalyse à travers un psychologue proche du gourou d’une secte qui soigne ses patients d’une bien étrange manière. Parmi ses patients se trouve Nola Carveth, une mère de famille soumise à la dépression, qui est séparée de son mari Franck et de sa petite fille Candice. Et c’est Franck le personnage principal que nous allons suivre durant tout le film et à qui d’étranges événements vont arriver.

On ne nous explique jamais toute l’histoire mais des petits indices sont habillement semés dans le script. Ainsi Cronenberg réussit à capter l’attention du spectateur qui désire découvrir la vérité. Les scènes véritablement horrifiques sont peu nombreuses : on en notera quatre. Mais il faut bien avouer que la gestion de la caméra dans ces scènes empêche le spectateur de tout voir et rend les choses encore plus effrayantes.

Entre ces scènes, la tension monte progressivement jusqu’au dénouement final incroyable dans lequel Cronenberg nous offre une scène monumentale en matière de tension et de frayeur. Une chose est sûre, on n’oubliera pas les enfants démoniaques aux visages monstrueux qui nous font trembler tout au long du film.

Chromosome 3 date de 1979, et les effets spéciaux ont forcement vieilli. Mais grâce à une réalisation minimaliste, 30 ans après, le film fonctionne à merveille et les fans d’épouvante trouveront là toute les clés d’un bon film d’horreur. »

Extrait de la critique de notre rédacteur Julien Mathon. Découvrez-en l’intégralité en cliquant sur ce lien !

Le Blu-ray

[4/5]

Chromosome 3 avait déjà connu une sortie au format Blu-ray en France, en 2014. Cette première édition était à ce jour épuisée et s’échangeait à prix d’or sur le marché de l’occasion ; BQHL Éditions vient donc au secours des consommateurs français avec une nouvelle édition Blu-ray du film. Et côté galette Haute-Définition, la définition est relativement précise, les couleurs riches et bien saturées, les noirs sont profonds, et la restauration a pris soin de préserver le grain argentique d’origine. Bien sûr, les plans « à effets » (générique, mentions écrites, fondus enchaînés) accusent des effets du temps, mais le reste est d’une propreté et d’une stabilité tout à fait étonnantes. On notera l’utilisation d’un master en 1080i (25 images / seconde). Côté son, la VO nous est proposée en LPCM Audio 5.1, tandis que le désuet doublage français d’origine nous est proposé dans un mixage LPCM Audio 2.0 stable et tout à fait sympathique.

Dans la section suppléments, on trouvera tout d’abord l’intégralité des bonus déjà disponibles sur l’édition de 2014, auxquels l’éditeur ajoutera un module inédit. On commencera donc avec un entretien avec David Cronenberg (13 minutes), dans lequel il reviendra – une nouvelle fois – sur ses débuts en tant que cinéaste ainsi que sur la situation du cinéma fantastique au cinéma dans les années 70. Il évoquera les conditions de tournage de Frissons (1975) et Rage (1977) avant de revenir plus précisément sur Chromosome 3. On embrayera directement sur un entretien avec le directeur de la photographie Mark Irwin (14 minutes), qui reviendra sur la tonalité qu’il voulait donner à l’image du film ainsi que sur le tournage de certaines scènes, notamment à effets spéciaux. On rencontrera ensuite le producteur du film par le biais d’un entretien avec Pierre David (11 minutes), qui reviendra sur les conditions de financement un peu particulières des films de David Cronenberg. Plus anecdotique, on trouvera par la suite un entretien avec les acteurs Art Hindle et Cindy Hinds (20 minutes), qui se remémoreront leurs souvenirs du tournage et reviendront essentiellement sur les personnalités de David Cronenberg et, bien sûr, d’Oliver Reed. On terminera enfin avec un entretien avec l’acteur Robert A. Silverman (10 minutes), qui semble se souvenir bien d’avantage du contexte de production du film que du tournage en lui-même. Last but not least, on terminera le tour des suppléments par un module complètement inédit : une présentation du film par Sébastien Gayraud (52 minutes). Le journaliste prendra grand soin de replacer le film dans son contexte de tournage, et reviendra sur l’aspect « autobiographique » du film, chose extrêmement rare dans la filmographie de David Cronenberg. L’ensemble est intéressant même s’il aurait probablement nécessité quelques coupes, notamment sur les extrapolations dans le domaine de l’interprétation des images.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici