Accueil Tags Ryan Reynolds

Tag: Ryan Reynolds

Test Blu-ray : Fast & Furious – Hobbs & Shaw

0
Toujours plus énorme, toujours plus fun : Hobbs & Shaw fait partie de ces actioners s'imposant comme les fils spirituels de Commando, True lies ou Bad boys II. Réussissant le tour de force d'être à la fois un blockbuster d'action survitaminé enchainant les scènes d'action les plus folles et les plus surréalistes et une comédie efficace multipliant les vannes et les joutes verbales, non seulement entre Dwayne « The Rock » Johnson et Jason « Le Stath' » Statham, mais également avec d'autres personnages, dont certains invités de marque tels que Ryan Reynolds, Helen Mirren ou Kevin Hart, qui s'offrent des apparitions remarquées et hilarantes.

Test Blu-ray : Pokémon – Détective Pikachu

0
Profitant d'une brèche dans l'espace-temps, et d'un moment où les réseaux se déchaînaient tellement sur la bande-annonce de Sonic the hedgehog que les trolls et autres aigris du Net n'avaient plus ni le temps ni l'énergie de s'en prendre à un autre film, Pokémon : Détective Pikachu a, d'une façon assez surprenante, bénéficié au moment de sa sortie dans les salles d'échos relativement bons, que cela soit dans la presse ou de la part du public : affichant sur l'agrégateur de critiques Rotten Tomatoes un score de 68% du côté des critiques et de 80% côté public, le film de Rob Letterman a par ailleurs, avec 423 millions de dollars de recettes avant même l'exploitation du film en vidéo, remporté un immense succès dans les salles à travers le monde. En France, ce sont presque 1,7 millions de spectateurs qui se seront rués afin, on le suppose, d'attraper tous les pokémon.

Test Blu-ray : Deadpool 2

0
Dans le petit monde des super-héros, le personnage de Deadpool a toujours été un peu à part. Anti-héros conscient d’être un personnage de fiction évoluant dans les pages d’une bande dessinée, le personnage créé par Rob Liefeld et Fabian Nicieza en 1991 cassait volontiers le « quatrième mur », avec une nette propension à commenter de façon sarcastique l’action, les facilités scénaristiques et autres clichés habituellement acceptés sans broncher de la part du lecteur. De fait, en ajoutant au genre une sacrée dose d’humour et de mise en abyme, il a certainement réconcilié certains lecteurs avec les super-héros et les comic-books se prenant un peu trop au sérieux. Mais c’est aussi une des raisons qui en ont fait un des personnages les plus décriés de l’univers Marvel. Ainsi, avant que sa côte de popularité ne remonte en 2008 avec la deuxième série de comics le mettant en scène en solo, il n’était pas rare que, dans les boutiques spécialisées en comics, l’on refuse tout net d’entendre parler du personnage. « Non, on ne vend pas de Deadpool ; nous on aime les comics môssieur, donc on n’aime pas Deadpool » pouvait-on s’entendre répondre quand, désespéré de ne pas trouver de bande dessinées mettant en scène le « Merc with a mouth » dans les rayonnages, vous vous décidiez à demander conseil à un vendeur. Un peu comme si pour ces ayatollahs du bon goût en matière de comic-books, il était impossible d’aimer à la fois les super-héros et l’humour. Aujourd’hui, cette époque est révolue : depuis le bug de l’an 2000, les super-héros ont largement envahi la culture populaire et ne se vendent plus en boutiques spécialisées, mais partout, des librairies classiques aux supermarchés. Et notamment grâce au film Deadpool sorti en 2016, le personnage est devenu un incontournable de chez Marvel, les comics lui étant dédiés inondant même carrément de nos jours les rayons BD.

Test Blu-ray : Hitman & Bodyguard

0
Un buddy movie improbable entre deux personnages que tout oppose, des poursuites et des scènes d’action nombreuses et décomplexées, des « fuck » toutes les trente secondes, Gary Oldman qui revient à un rôle de « méchant », Salma Hayek enfin de retour dans une comédie d’action – vingt ans après Desperado… Plus le film avance et plus on se dit que Hitman & Bodyguard n’est pas un simple film : c’est une machine à remonter le temps !

Test Blu-ray : Life – Origine inconnue

0
Le Blu-ray de Life – Origine inconnue édité par Sony Pictures fait littéralement des miracles. Malgré un tournage plongé dans l’obscurité la plupart du temps, l’image est d’une précision et d’une limpidité extraordinaire, les couleurs en envoient plein les mirettes, et les contrastes sont d’une solidité à toute épreuve. La définition est purement et simplement irréprochable, le piqué d’une précision à couper le souffle,

Critique : Life – Origine Inconnue

1
C’était un peu sur la réserve que l’on se préparait à aller voir ce nouveau métrage de Daniel Espinosa, cinéaste suédois guère réputé pour sa subtilité. Après deux longs inédits en France, nous l’avions découvert en 2011 avec Easy money, énième resucée d’un genre (le polar du nord à la Pusher) qui a ses défenseurs, mais a fini par tourner en rond à force de ne prendre aucun risque. Depuis, il n’avait pas eu l’occasion de se racheter une conduite, oscillant entre aimable série B décomplexée mais sans génie avec Sécurité rapprochée et grand ratage avec Enfant 44. Avec la sortie prochaine de Alien : Covenant, ce film semblait en plus bien mal parti pour rencontrer un quelconque succès, sa bande annonce donnant l’impression d’une série B de SF horrifique comme on en a vu des dizaines, ne se démarquant en rien des plagiats de la saga initiée par Sir Ridley Scott. Comme il n’y a rien de meilleur que de se laisser agréablement surprendre par un film dont on n’attendait rien, reconnaissons avec grand plaisir la belle surprise que constitue ce film qui, contre toute attente, place la barre haut pour le prochain Alien …

Bilan : les acteurs & actrices qui ont fait 2016

0
C'est une grande actrice française qui a vécu une belle année qui arrive en tête de notre classement des meilleurs interprètes de l'année. Remarquée...

Golden Globes 2017 : les nominations cinéma

0
Ordre inversé cette année, puisque contrairement à décembre 2015, l’annonce des nominations pour les Golden Globes, attribués par la presse étrangère à Hollywood, a précédé ce jour celle de la Screen Actors Guild, qui aura lieu après-demain.

Test Blu-ray : Deadpool

2
La réception critique et, dans une certaine mesure, publique de Deadpool en France a soulevé un malentendu auquel Ryan Reynolds, Tim Miller ainsi que les scénaristes Rhett Reese et Paul Wernick (Bienvenue à Zombieland) ne s’attendaient probablement pas : sous prétexte qu’il s’agit là de l’adaptation des aventures d’un personnage de super-héros ultra-violent et jurant volontiers comme un charretier, on l’a rangé à tort du côté d’autres personnages issus de la culture comic-books, tels que Judge Dredd ou Tank girl, et on dès lors taxé Deadpool de provocation de pacotille, allant plus chercher du côté de la rebellion adolescente que de la réelle subversion visiblement attendue par de nombreux spectateurs. Or si en effet les bandes dessinées de SF post-nuke british avaient indéniablement un côté subversif dans l’évocation des dérives d’une société totalitaire ressemblant par bien des aspects à la nôtre, il est sans doute un peu hâtif de vouloir prêter aux comics mettant en scène le mercenaire disert une volonté de « subversion ».

News de la planète ciné (10 avril 2016, semaine 14)

1
Voici une petite sélection de news glanées ces deux dernières semaines et non traitées sur le site... Imogen Poots sera la tête d'affiche de Mobile...

Critique : Deadpool

2
Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie, le méchant Ajax.

Bande-annonce non censurée de Deadpool

2
Découvrez la nouvelle bande annonce non censurée de Deadpool réalisé par Tim Miler avec Ryan Reynolds dans le costume du héros le plus trash,...