Accueil Tags Olivia Cooke

Tag: Olivia Cooke

Test DVD : Pur-sang

0
Film indépendant littéralement sorti de nulle-part, Pur-sang a pourtant, de façon très étonnante, été distribué en France par Universal courant juin. Sorti, oui, mais au cœur d’un circuit extrêmement réduit, puisque le film n’a été visible que dans UNE SEULE SALLE parisienne, réunissant la bagatelle de 302 spectateurs sur une semaine d’exploitation. Il faut donc croire que la présence d’une intrigue tournant autour des chevaux et la présence au générique du phénomène Anya Taylor-Joy, révélée par un certain nombre de films fantastiques ces dernières années, n’auront pas suffi à Universal pour trouver une façon de « vendre » ce film bizarre navigant entre les genres sans jamais réellement se fixer sur l’un d’entre eux.

Test Blu-ray : Ready player one

0
Au grand dam de certains cinéphiles, que l’on devine dépassés, voire submergés par la frénésie d’images folles dont nous submergent les blockbusters contemporains, les liens entre le cinéma et le jeu vidéo n’ont jamais été si forts. L’influence du duo Neveldine/Taylor et de leur diptyque Hyper tension, dont l’esprit frondeur a été recyclé par James Gunn sur le mode « familial » dans les deux premiers Gardiens de la galaxie se ressent ainsi de plus en plus sur le blockbuster actuel, qui y va de ses références à gogo à la culture populaire et/ou geek. Ainsi, le cinéma de studios actuel plonge son grand spectacle sous un véritable déluge d’effets numériques et une frénésie boulimique de rythme et d’images ; à l’écran et dans les salles, ça passe ou ça casse. Mais au final, on en revient toujours aux « bases » : l’essentiel afin de réussir son coup est toujours bel et bien de proposer une réelle « vision » de cinéaste, une personnalité qui va s’imprégner au spectacle et transcender le matériau de base.

Critique : Ready player one

0
Comme tout le monde le sait, nous vivons une drôle d’époque en général, mais également pour le cinéma. Jusqu’aux années 2000, chaque décennie pouvait se targuer d’avoir eu son identité propre artistiquement, et selon ses préférences, chacun pouvait affirmer haut et fort que telle ou telle décennie était la plus productive, la plus passionnante. Mais depuis le début des années 2000, et encore plus la décennie actuelle, il faut bien reconnaître au cinéma américain, puisque c’est lui qui domine le monde, d’avoir vu son modèle quelque peu dérailler. Certes, il n’a jamais autant battu de records mondiaux, et la main mise du studio Disney, si elle est fortement inquiétante pour les cinéphiles exigeants et la liberté artistique, n’en reste pas moins une valeur sûre que rien ne semble pouvoir arrêter. Mais ce qui domine principalement actuellement, c’est un certain culte pour la nostalgie, principalement de la pop culture des 80’s, qui déborde sur tous les médias. On a beaucoup reproché à « Stranger things » de se contenter de reproduire les motifs ayant fait la gloire des films Amblin sans chercher à moderniser quoi que ce soit, mais on peut au moins lui reconnaître de créer un univers à partir de ces éléments connus de tous que le public a tant plaisir à retrouver. Dans un tel contexte, on était impatients et particulièrement curieux de voir ce qu’un maître comme Steven Spielberg, pape malgré lui du blockbuster tel qu’il est vu et conçu aujourd’hui, derrière la plupart des films cités aujourd’hui dans ce type d’entreprise nostalgique, allait bien pouvoir tirer d’un matériel de base dont on peut supposer, en voyant le film tel qu’il est, et même sans l’avoir vu, qu’il ne va pas beaucoup plus loin qu’un délire de geek étalant ses références comme un adolescent immature.

Critique : Katie says goodbye

0
Grande réussite qui provient de la somme de la mise en scène et de la direction d'acteurs de Wayne Roberts, de la photographie de Paula Huidobro avec, en particulier, sa capacité à venir scruter les visages, et de l'ensemble de la distribution avec un accent particulier concernant Olivia Cooke.

Entretien avec Bill Nighy pour le film Golem

0
  L'acteur reconnu notamment pour les films Love Actually ou Pride (parmi bien d'autres) était présent pour la première fois au Festival du Film Britannique...

Test Blu-ray : Golem – Le tueur de Londres

0
Depuis des années, depuis la sortie d’Insensibles en 2012 pour être un peu plus précis, on guettait avec intérêt chaque nouveau projet de Juan Carlos Medina, mais Anne ma sœur Anne ne voyait rien venir. On commençait donc tout doucement à se faire à l’idée, à penser qu’Insensibles resterait le « projet de sa vie » et Medina l’homme d’un seul film, mais le PIFFF ou Paris International Fantastic Film Festival a pris tout le monde à revers lors de son édition 2017 en programmant dans sa sélection officielle Golem, le tueur de Londres, le tout nouveau film du cinéaste.

Comic Con 2016 : Rihanna rejoint le Bates Motel

1
Les producteurs de la série Bates Motel actuellement diffusée sur la chaîne A&E ont annoncé à San Diego, dans le cadre du Comic Con,...

News de la planète ciné 2016, semaines 1 – 2

1
Au programme de cette salve de news en bref : Alex Garland, Emma Stone, Ryan Coogler et Sylvester Stallone, Luc Besson et Valerian, Fanny...

Test Blu-ray : Ouija

0
Aussi surprenant que cela puisse paraître, Ouija est une adaptation du jeu de plateau du même nom, dont la boite de jouets possède les droits. Ouija était donc destiné à devenir un film d'horreur formaté « tout public », et garanti sans sexe ni débordements sanglants d'aucune sorte.

Test Blu-ray : Les âmes silencieuses

1
Esthétique aboutie, effets spéciaux discrets, jump scares efficaces, refus du spectaculaire à tout crin créant chez le spectateur un sentiment diffus d’angoisse hypnotique… Le film de John Pogue est certes loin de révolutionner le genre, mais nous offre une expérience tout à fait sympathique et recommandable

Critique : Les âmes silencieuses

0
Inspirée de faits réels, l'histoire d'un professeur qui utilise des méthodes peu conventionnelles en se servant de ses meilleurs élèves pour tenter une expérience des plus risquées sur une jeune patiente dérangée.

Critique : Ouija

0
Ouija Etats-Unis, 2014 Titre original : Ouija Réalisateur : Stiles White Scénario : Stiles White, Juliet Snowden Acteurs : Olivia Cooke, Ana Coto, Daren Kagasoff Distribution : Universal Pictures International France Durée : 1h29 Genre : Horreur Date de sortie...