Accueil Tags Marthe Keller

Tag: Marthe Keller

Revu sur MUBI : Fedora

0
Marlene Dietrich et Greta Garbo : au moment de la sortie de Fedora, ces noms évoquaient encore concrètement quelque chose aux yeux des spectateurs. Soigneusement préservées à l'abri des regards, ces actrices étaient les vestiges d'une époque définitivement révolue.

Vu sur OCS : K

0
Alexandre Arcady persiste et signe dans le grand n'importe-quoi avec ce thriller de la fin des années 1990, qui mélange tout, sans pour autant avoir à dire quelque chose de valable sur quoique ce soit. K se voudrait en effet l'équivalent filmique d'une partie d'échecs de haut niveau, où tous les coups sont permis, mais où la stratégie la plus finement agressive l'emporte finalement.

Test Blu-ray : La raison du plus fou

0
Les captations des prestations des grands artistes de music-hall des années 50/60 (Line Renaud, Annie Cordy, Johnny Hallyday, etc) sont extrêmement rares, et tendront forcément à disparaitre avec le temps. Les enregistrements musicaux demeurent néanmoins, et l’on pourra certes occasionnellement retrouver certains « numéros » au cœur de films tournés à l’époque, ce qui permettra à ceux-ci d’atteindre une certaine forme d’immortalité. Dans le cas des artistes spécialisés dans l’humour, certains sketchs ont eu la chance d’être enregistrés pour la télévision, et pourront être retrouvés dans les archives de l’INA. On retrouvera également Fernand Raynaud dans un peu plus d’une quinzaine de films au cœur desquels il recycle le personnage de candide qu’il avait créé pour la scène. Dans le cas d’un artiste tel que Raymond Devos, les choses se compliquent un peu : peu de captations existent, si l’on excepte une série d’enregistrements sonores de ses spectacles, se concentrant naturellement sur l’Art de l’humoriste à jouer avec les mots, d’une façon assez inimitable d’ailleurs. Quelques recueils de sketches sont également facilement dénichables dans toutes les bonnes bouquineries. Mais cela serait une erreur de limiter l’artiste à son seul plaisir à s’amuser avec la langue française : il était également mime, musicien, jongleur, équilibriste, prestidigitateur…

Arras 2018 : L’Ordre des médecins

0
Que celui qui aime bien se rendre à l'hôpital lève la main … ! Il n'y a rien d'étonnant à ce que le commun des mortels ait horreur de ces lieux dédiés à la mauvaise santé, voire à l'agonie, où l'on rentre jamais volontairement et où même la simple présence en tant que visiteur fout le cafard. Tandis que la télévision aime s'y glisser par le biais de séries à succès, dont chaque décennie paraît avoir au moins une, le cinéma est beaucoup plus circonspect à l'idée d'imposer pendant une heure ou deux le quotidien déprimant des blouses blanches aux spectateurs.

Critique : Une femme heureuse

0
Une femme heureuse Grande-Bretagne : 2017 Titre original : The escape Réalisation : Dominic Savage Scénario : Dominic Savage Interprètes : Gemma Arterton, Dominic Cooper, Jalil Lespert, Marthe Keller Distribution...

Critique : L’Économie du couple

1
Dans ce quasi huis-clos, grâce à la fluidité des plans séquences et au jeu très naturel des comédien(ne)s, on ne ressent quasiment jamais l'impression d'assister à du théâtre filmé.

Cannes 2016 : palmarès Un Certain Regard

0
Contrairement aux années précédentes, la sélection officielle Un Certain Regard a dans l'ensemble déçu les festivaliers qui se sont laissés tenter par les quelques...

Cannes 2016 : L’économie du couple

2
L'économie du couple "Vous faire une proposition où vous n'avez pas à choisir un camp est aussi un point de vu" Voila les quelques mots du réalisateur qui ont clôturé la séance de l'économie du couple hier à la quinzaine des réalisateurs.

Cannes 2016 : Marthe Keller préside le jury Un Certain Regard

2
Quelques jours après nous avoir fait connaître les neufs artistes qui vont choisir les lauréats de la compétition officielle de cette 69ème édition, le...

Test Blu-ray : Amnesia

0
Drame intimiste proposant une réflexion à portée philosophico-Historique sur l’oubli « volontaire » et le fait d’assumer ou pas les erreurs du passé (mise à l’échelle d’un pays entier), Amnesia permet à Barbet Schroeder de retrouver la villa d’Ibiza qui était déjà le lieu central de More, son tout premier film en 1969.

Philippe de Broca : Après la cinémathèque, le Blu-ray

0
Il aura fallu plus de dix ans après sa disparition pour que Philippe de Broca retrouve les faveurs de la vidéo en France. En effet, comme pour coïncider avec la rétrospective lui ayant été consacrée en mai à la Cinémathèque Française, les éditeurs semblent s'être donné le mot afin de nous faire redécouvrir que le talent de ce grand cinéaste populaire ne se limitait pas à ses collaborations avec Jean-Paul Belmondo.

Critique : Marathon Man

0
John Schlesinger avait réalisé Macadam Cowboy (oscars du meilleur film et du réalisateur), un des tout premiers films de Dustin Hoffman qu’il retrouve pour une histoire folle où un ancien nazi se rend en Amérique suite au meurtre de son frère.