Accueil Tags Frank Capra

Tag: Frank Capra

Test Blu-ray : La vie est belle

0
Affichant une note de 8,6/10 sur le site de référence IMDb, calculée sur la base de plus de 376.000 spectateurs, La vie est belle semble unanimement considéré comme un chef d’œuvre, au point de s’offrir sur ledit site une meilleure note que Citizen Kane. Curieusement, le film de Frank Capra ne bénéficiait à ce jour toujours pas d’un quelconque avis – forcément éclairé – sur critique-film.fr : c’est donc à l’auteur de ces lignes que revient l’insigne honneur d’aborder le chef d’œuvre de Capra.

Noël en dix films incontournables :

0
Noël sonne à la porte des chaumières, l’occasion de faire un tour de table des films de Noël les plus marquants, et peut-être de trouver...

Back To The Past #25

0
Amis cinéphiles, bienvenue ! Ton site préféré te propose les Madeleines de Proust de David : par moult souvenirs et autres petites anecdotes, notre...

La Cinémathèque Française en l’hiver 2016/17

0
Demain commence un nouveau programme trimestriel à la Cinémathèque Française. Entre la poursuite de quelques cycles déjà entamés, tels que la rétrospective Satyajit Ray jusqu’à la mi-décembre et le colloque « Voyage au centre de la machine cinéma » pendant les quatre jours à venir, en parallèle de la grande exposition « De Méliès à la 3D : La Machine cinéma » qui se terminera, elle, fin janvier 2017, et en attendant la cinquième édition du festival « Toute la mémoire du monde » début mars, avec Joe Dante en parrain et Wes Anderson en invité d’honneur, la célèbre institution du côté de Bercy nous a préparé pas moins de huit cycles riches et variés.

Cinémathèque Française : saison 2016-2017

1
La Cinémathèque Française fête cette année ses 80 ans ! En guise de cadeau d’anniversaire, le programme de la saison 2016/17 a été annoncé en début de semaine, le premier qui porte l’empreinte du nouveau directeur général Frédéric Bonnaud, qui a succédé à Serge Toubiana.

Rencontres et événements parisiens de la semaine (31mars)

1
Une nouvelle semaine riche en projections et débats, rétrospectives et festivals franciliens... Paris est vraiment la ville du cinéma... On commence dès ce jeudi...

Un vrai schnock honoré par l’AFI : Steve Martin

0
«Je ne mérite pas ce prix, mais je souffre d'arthrite et je ne mérite pas ça non plus». C'est avec ces bons mots de...

Critique : La Route du tabac

0
Les Raisins de la colère figure parmi les œuvres phares de la filmographie de John Ford. D’une humanité brute et forte qui a tendance à nous fendre le cœur, ce chef-d’œuvre est souvent cité comme l’un des meilleurs et des plus connus films du maître, en dehors de son genre de prédilection, le western. Sensiblement plus obscure, cette adaptation d’une pièce de théâtre, qui battait alors des records de longévité sur les scènes américaines, faisait pratiquement au même moment incursion dans le même milieu social, quoique sur un ton méchamment irrévérencieux. Le résultat est si jubilatoire, qu’il risque même d’ébranler notre admiration sans bornes pour l’épopée solennelle des déracinés de John Steinbeck.

Pedro Almodovar, Prix Lumière 2014

0
Le réalisateur espagnol succède à Clint Eastwood (2009), Milos Forman (2010), Gérard Depardieu (2011), Ken Loach (2012) et Quentin Tarantino (2013). Son trophée lui...

Milliardaire pour un jour

0
Apple Annie, une clocharde qui vend des pommes à Times Square, a réussi a faire élever sa fille loin d'elle, dans un couvent espagnol en lui faisant croire qu'elle était riche. Mais celle ci arrive pour lui présenter son fiancé, Carlos, fils d'un noble d'Espagne. Dave le dandy, malfrat sympathique, lui sauve la mise en la transformant pour quelques jours en dame du monde.

Arsenic et Vieilles Dentelles

0
Deux exquises vieilles dames font disparaître de vieux messieurs. Mortimer, leur neveu découvre l'affaire. Mais, l'affaire se corse pour lui quand il découvre que ses cousins, l'un gentil, l'autre méchant, sont également mêlés à l'histoire et que les cadavres s'amoncellent dans la cave.

Mr. Smith au sénat

0
Avec Mr Smith au Sénat Franck Capra réalisa son dernier film pour la Columbia. Grand succès public, il fut en France le dernier film de langue anglaise projeté avant l'interdiction nazie. Il reste un des films les plus connus du réalisateur, pas forcément sans raison.