Accueil Tags Alain Guiraudie

Tag: Alain Guiraudie

Nouveaux membres de l’Académie : la promotion 2018

0
L'initiative de l'ancienne présidente de l'Académie du cinéma américain Cheryl Boone Isaacs, de promouvoir la représentativité au sens large des membres de cette vénérable institution, a pour le moins été pérennisée par son successeur, le chef opérateur John Bailey. En effet, le nombre des nouveaux membres de l'Académie, dont la liste a été annoncée hier, a une fois de plus fait un bond spectaculaire, puisqu'il s'établit désormais à 928, c'est-à-dire 150 de plus qu'en l'année record 2017.

Critique : Jours de France (deuxième avis)

0
Dans le vaste océan versatile du cinéma français, rares sont les œuvres qui se frottent au genre du « road-movie ». Peu usité en France, contrairement aux Etats-Unis, où le genre, du fait de la grandeur de son territoire, est intrinsèquement lié au pays même. Là-bas, il se confronte à l’immensité du continent américain où la moindre parcelle est investie par le pouvoir fantasmatique du cinéma. En France, la topographie des lieux se prête peut-être moins à une errance vague propice à la création d’histoires. Cela ne veut pas dire que le cinéma français est incapable d’aborder ce genre cinématographique, bien au contraire. Depuis quelques années, celui-ci est le témoin d’une forme de décentralisation de ses lieux d’intrigue. Ainsi, toute une frange de francs-tireurs se décide à sortir des limites de la capitale française et à inscrire leurs histoires au sein de lieux peu courants dans le microcosme du cinéma français. Ainsi, ce que l’on avait l’habitude de reprocher à l’égard d’une grande partie de la profession, à savoir un narcissisme entre-soi germanopratin (pour résumer rapidement la chose), est contredit par toute une flopée d’auteurs, certes différents, mais désireux d’injecter du sang neuf au sein d’une production sclérosée : Alain Guiraudie, Hubert Viel, Virgil Vernier, Antonin Peretjako… Enfin, Jérôme Reynaud, qui pour son premier long-métrage, Jours de France, fait montre d’une maîtrise particulièrement bluffante pour un coup d’essai.

Critique : Rester Vertical

1
Maintenant qu'Alain Guiraudie a son rond de serviette dans la compétition officielle de Cannes, on aurait pu craindre qu'il en arrive à proposer un cinéma plus fade, moins choquant. Heureusement, il n'en est rien.

44ème Festival de La Rochelle : la sélection

1
C’est également demain que s’ouvrira un autre festival important, en France celui-là, à plus de six cents kilomètres à l’ouest de Neuchâtel. Il s’agit de la 44ème édition du Festival International du Film de La Rochelle, qui aura lieu jusqu’au 10 juillet inclus. Ce rendez-vous incontournable des amoureux de cinéma au début de l’été avait attiré l’année dernière plus de 85 000 spectateurs pour près de quatre cents séances et 170 longs-métrages présentés.

Prix Jean Vigo, rencontre avec Cantet et Assayas‏

0
En attendant la remise de prix annuelle qui aura lieu cette année le jeudi 4 juin à 19h30 au Centre Pompidou (accès uniquement sur...

Les sorties du 12 juin

0
Retour du papier des sorties après l'interruption post-Cannes ! Au programme cette semaine Star Trek Into Darkness de JJ Abrams avec l'excellent Benedict Cumberbatch, avec en fin de critique la masterclass du réalisateur à laquelle nous avions assisté ! On a également vu The Bling Ring, le nouveau Sofia Coppola présenté en ouverture de "Un Certain Regard", une histoire de gens superficiels... Toujours du côté de la sélection cannoise le surprenant L'inconnu du lac à ne pas mettre devant des yeux pudibonds ! Enfin Blackbird, une histoire d'adolescence tourmentée. En outre nous ne les avons pas vu mais ils sortent quand même : La Grande Boucle, comédie sur le cyclisme avec Clovis Cornillac. Arnaque à la carte, comédie US par excellence, de Seth Gordon.

L’inconnu du lac (contre)

1
L'été. Un lieu de drague pour hommes, caché au bord d'un lac. Franck tombe amoureux de Michel. Un homme beau, puissant et mortellement dangereux. Franck le sait, mais il veut vivre cette passion.