News — 16 septembre 2016
Spike Lee relance Nola Darling en série télé
Tracy Camilla Johns et Spike Lee

Tracy Camilla Johns et

Netflix vient de commander au réalisateur de (actuellement à l’affiche en version numérique restaurée) une série télé en dix épisodes basée sur le long-métrage qui révéla son talent en 1986. Spike Lee en réalisera tous les épisodes, comme l’a récemment fait avec la troisième saison de Twin Peaks. Il en sera également l’auteur et le producteur avec son épouse qui a eu l’idée de cette adaptation. Le projet est en discussions depuis déjà plus de deux ans et a été officialisé ce jeudi 15 septembre. Après des négociations avancées avec Showtime, c’est finalement la plate-forme de diffusion au succès croissant qui a hérité du projet, après avoir récemment lancé la production d’une version en série télé du film de Justin Simien,sorti en France en mars 2015.

La vision de la communauté noir-américaine était originale, loin des clichés racistes évidemment mais paternalistes également, avec une vision sexuée et chaleureuse de la communauté, mais pas sucrée, une complexité qui n’était alors pas si courante. Le film est rapidement devenu une source d’inspiration pour de nombreux jeunes auteurs, issus des «minorités visibles» mais pas seulement, autant par la fraîcheur d’esprit de l’approche de Spike Lee sur le sujet que par la révélation qu’un autre type de cinéma, en toute indépendance, était possible. Nola Darling n’en fait qu’à sa tête (She’s Gotta Have It) est une comédie énergique, sensuelle et moderne, qui s’empare de sujets sociaux avec dérision et qui a, plus ou moins indirectement (plutôt plus), inspiré de Matthieu Kassovitz. Ce film en noir et blanc, raconte les aventures sentimentales de Nola Darling, une jeune femme libre et aventureuse à Brooklyn qui a trois amants dont un cycliste dont l’ambition est de la faire rire Nola, joué par Spike Lee lui-même.

John Terrell, Spike Lee et Tommy Redmond Hicks, les trois prétendants

John Terrell, Spike Lee et Tommy Redmond Hicks, les trois prétendants

Spike Lee évoque ainsi le contexte du film et de cette relecture : «Nola Darling n’en fait qu’à sa tête a une place très spéciale dans mon cœur. Nous avons tourné ce film en douze jours (en deux semaines de six jours précisément) il y a bien longtemps durant l’été caniculaire de 1985 pour un budget d’à peine 175 000 dollars. Pour obtenir ces fonds, nous avons du mendier, emprunter et bien plus encore […] Nous venons tout juste (le 8 août) de célébrer son trentième anniversaire […] Nous avons aujourd’hui l’opportunité de revisiter ces personnages mémorables, toujours d’actualité et d’avant-garde trois décennies plus tard. Je me dois de reconnaître que c’est ma femme qui a eu l’idée de transformer mon film en série télé. Cela ne m’était jamais venu à l’esprit, mais pour Tonya c’était une évidence. Nous sommes heureux que Netflix partage notre vision de réunir à nouveau Nola Darling, Mars Blackmon, Jamie Overstreet et Greer Childs maintenant, aujourd’hui, dans la république de Brooklyn, à New-York

Diffusion prévue au printemps 2017.

Il s’agira de sa première fiction pour la télévision mais il a réalisé quelques documentaires pour le petit écran When the Levees Broke sur la catastrophe de l’ouragan Katrina pour lequel il a remporté deux Emmy Awards en 2007. Spike Lee a notamment reçu un César d’honneur en 2003, un en 2015 et a été cité à deux reprises aux Oscars, pour le scénario de Do the Right Thing en 1990 et le documentaire en 1998.

Source : Variety

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles