http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
News — 08 octobre 2018
Screen Actors Guild Awards 2019 : Alan Alda prix honorifique

L’acteur américain recevra le 55ème prix honorifique de la Screen Actors Guild. C’est ce que la présidente du syndicat des acteurs américains Gabrielle Carteris a annoncé le 4 octobre. Alda recevra son prix lors de la cérémonie des 25èmes , qui se tiendra le dimanche 27 janvier 2019. Il succède à l’acteur Morgan Freeman, qui l’avait reçu en janvier dernier. Créé en 1962, le prix pour l’ensemble d’une carrière récompense régulièrement des acteurs ou actrices qui avaient su s’imposer à la fois à la télévision et au cinéma, comme ce fut le cas avant Alda de Dick Van Dyke, Mary Tyler Moore et Karl Malden, pour ne citer qu’eux.


Alan Alda (*1936) est avant tout associé à son rôle légendaire du toubib Hawkeye Pierce dans la série à succès « M.A.S.H. ». Pendant onze saisons et plus de 250 épisodes, de 1972 à ’83, il interprétait ce personnage sarcastique, plongé dans le chaos d’un hôpital militaire en pleine guerre de Corée. En parallèle de son travail au théâtre, Alda avait débuté à la télévision dès la fin des années ’50, apparaissant dans de nombreux rôles secondaires avant de décrocher celui qui allait le rendre immortel. Depuis, il a autant participé à des téléfilms remarqués, comme Les Soldats de l’espérance de Roger Spottiswoode, que tenu des rôles secondaires dans d’autres séries à succès, telles que « Urgences », « A la Maison blanche », « 30 Rock », « The Big C » et « The Good Fight ».


Côté cinéma, il avait tout juste commencé à se faire un nom à la fin des années ’60 dans des films comme L’Extravagant Homme de mer de John Frankenheimer, La Guerre des bootleggers de Richard Quine et Satan mon amour de Paul Wendkos, quand l’appel de la télévision l’éloignait du grand écran jusqu’à la fin des années ’70. Suivait alors une brève parenthèse, pendant laquelle sa notoriété de « M.A.S.H. » lui permettait de tenir des rôles principaux dans des productions prestigieuses comme Même heure l’année prochaine de Robert Mulligan, California Hôtel de Herbert Ross et La Vie privée d’un sénateur de Jerry Schatzberg, voire de passer lui-même derrière la caméra pour Les Quatre saisons en 1981. C’est néanmoins en tant qu’acteur irréprochable de seconds rôles qu’il s’est imposé depuis chez des réalisateurs comme Woody Allen (Crimes et délits, Meurtres mystérieux à Manhattan et Tout le monde dit I love you), Michael Moore (Canadian Bacon), David O. Russell (Flirter avec les embrouilles), Costa-Gavras (Mad City), Nancy Meyers (Ce que veulent les femmes), Martin Scorsese (Aviator), Brett Ratner (Le Casse de Central Park) et Steven Spielberg (Le Pont des espions).


Nommé qu’une seule fois à l’Oscar du Meilleur acteur dans un second rôle en 2005 pour Aviator, Alan Alda ne compte par contre plus ses Golden Globes et Emmys. La presse étrangère à Hollywood l’a ainsi nommé seize fois et l’a récompensé à six reprises pour son rôle emblématique dans « M.A.S.H. », dont quatre années consécutives entre 1980 et ’83. Et l’Académie de la télévision américaine l’a carrément nommé 34 fois, avec en fin de compte six trophées à la clef, y compris pour avoir écrit le scénario et réalisé certains épisodes. En tant que réalisateur de « M.A.S.H. », il a également reçu trois Directors Guild Awards. Pour son rôle dans Crimes et délits, il avait reçu les prix du Meilleur acteur dans un second rôle du National Board of Review et des critiques de New York en 1989. Enfin, puisque les prix compétitifs de la Screen Actors Guild n’ont commencé que longtemps après la fin de « M.A.S.H. », Alda n’y a été nommé qu’à quatre reprises, entre autres en tant que membre de l’ensemble de Aviator et de « A la Maison blanche ».

Articles semblables

Partage

Auteur

Tobias Dunschen

Cet article a été rédigé par Tobias Dunschen, Rédacteur de Critique Film. Lire tous ses articles