Robin des Bois – Ridley Scott

0
43
Robin des bois

Scénario : 2/5
Réalisation : 3/5
Acteur : 2/5
Musique : 1/5

Annoncé depuis plusieurs mois, le nouveau jouissait d’une bonne aura grâce à l’association / qui avait déjà si bien fonctionné pour leur première collaboration dans Gladiator, un film ayant connu un succès considérable. Autant dire que cette nouvelle superproduction était attendue.

Synopsis : À l’aube du treizième siècle, Robin Longstride, humble archer au service de la Couronne d’Angleterre, assiste à la mort de son monarque, Richard Coeur de Lion.
De retour en Angleterre et alors que le prince Jean, frère cadet de Richard prend possession du trône, Robin se rend à Nottingham où il découvre l’étendue de la corruption qui ronge son pays. Robin entre en résistance et rallie à sa cause une petite bande de maraudeurs dont les prouesses de combat n’ont d’égal que le goût pour les plaisirs de la vie. Ensemble, ils vont s’efforcer de soulager un peuple opprimé et pressuré sans merci. Brigand pour les uns, héros pour les autres, la légende de « Robin des bois » est née. (Allociné)

Tout d’abord le scénario: très rapidement, dès les premières minutes du film, le spectateur se trouve perdu dans une histoire avec trop de personnages, une intrigue fouillis, et un manque d’explication évident qui nuit à la bonne compréhension du film. On ne sait pas quel genre de cinéma on regarde : action, film historique ou film chevaleresque.
Ensuite si vous voulez voir un film sur Robin des Bois, héros volant les riches pour donner aux pauvres, rebroussez votre chemin, ici il s’agit bien d’un film racontant la naissance du mythe et non ses aventures. Les scénaristes ont essayé d’intégrer Robin des Bois dans l’histoire, en le plaçant dans un contexte historique précis, ce qui rend le film d’autant plus compliqué.

Robin des bois cover

La réalisation quant à elle est très moyenne : Ridley Scott semble avoir bâclé son dernier opus. En effet rien de grandiose, aucune scène ne sort du lot. Des décors et paysages bien pauvres. Des costumes qui ne retiennent pas l’attention. Enfin, cerise sur la gâteau, les combats sont très pauvres et peu nombreux. Les quelques batailles présentes sont décevantes, et les combats censés être légendaire par leurs nombres sont ici bien mal mis ne scène, sans rebondissement. On peut compter le nombre de figurant, pas plus de 50 contre 50. On ne voit dans ces scènes que les longs travellings et plans larges filmés de haut qui donnent une vue d’ensemble du combat, une spécialité signée Ridley Scott. Malheureusement, il l’utilise à outrance et elle semble être la seule technique qu’il n’ait pas oublié pour son film. Tout le reste est d’un niveau trop moyen pour un réalisateur de cette envergure.

Robin des bois

Les acteurs également ne sont pas en grande forme. Russel Crowe plein de talent, n’est dans Robin des Bois qu’un piètre acteur. Il est fade, sans saveur, en panne d’inspiration. Il ne colle pas à l’époque et n’est donc pas crédible. De plus, il ne semble jamais avoir été très intéressé par le film et par son rôle. , qui ne m’a jamais vraiment séduit, n’à rien d’exceptionnel non plus et son histoire d’amour avec Robin est complètement plate et sans émotion.

Robin des Bois version Ridley Scott est donc un film qui restera anecdotique, bien dommage tant l’idée de raconter la genèse du héros était intéressante. Un de ces films dont on ne retient rien de positif. Il aura juste le mérite d’émouvoir le spectateur, énervé d’avoir payé une place de cinéma pour voir une œuvre aussi pauvre. Espérons qu’il s’agisse juste d’un faux pas de Ridley Scott.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aIpboNx8YpQ[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici