PIFFF 2013 : le programme

0
148

De nouveaux films dans la sélection

La troisième édition du Paris International Film Festival (PIFFF) commence ce mardi 19 novembre au Gaumont Opéra Capucines avec la projection en avant-première des Sorcières de Zugarramurdi de l’espagnol Alex de la Iglesia.

La cérémonie de clôture aura lieu le dimanche 24 novembre à 19h30, suivie de la projection du très attendu Wolf Creek 2 de Greg Mclean, suite des aventures du tueur au long couteau. Pas de jury cette année, le public votera pour départager les lauréats.

wolf creek 2

En complément de la liste des courts-métrages français et internationaux et des dix longs-métrages déjà annoncés, d’autres films seront présentés, tous vivement recommandables :

des longs-métrages récents inédits : les excellents All Cheerleaders Die de Lucky McKee et Chris Sivertson ( Etats-Unis ) et ses pom-pom girls en colère, mais toujours sexy et The Battery de Jeremy Gardner ( Etats-Unis ) qui parvient à revisiter avec un grand talent le film de zombies, avec un morceau de bravoure : une scène de huis-clos dans une voiture.

all-cheerleaders-must-die 01

Battery 04

Love Eternal de Brendan Muldowney ( Irlande ) est un drame romantique mortifère autour du suicide, avec dans l’un des rôles principaux, Pollyanna McIntosh, alias The Woman pour Lucky McKee et surprise : elle parle !

love eternal 02

Des séances cultes

Opération diabolique (Seconds) de John Frankenheimer, histoire étrange où un banquier change de vie et de visage et devient Rock Hudson. Avec un générique signé Saul Bass 

seconds

le film d’animation Perfect Blue du japonais Satoshi Kon, disparu en 2010

Perfect-blue

l’indémodable Re-Animator de Stuart Gordon, avec l’indémodable Jeffrey Combs et son talent unique de chirurgien

re-animator

The Wicker man de Robyn Hardy (Grande-Bretagne) dans une version director’s cut inédite, qui sera projetée en numérique. Un film angoissant et une source d’inspiration évidente pour le Kill List de Ben Wheatley, avec deux acteurs hallucinés : Edward Hardwicke en enquêteur plongé dans l’horreur païenne, face à Christopher Lee dans l’un de ses meilleurs rôles. Mais n’oublions pas Britt Ekland dans un grand moment de danse lascive et fascinante sur l’une des chansons créées par Paul Giovanni, Willows Song. Un très grand moment de cinéma…

the-wicker-man-the-directors-cut

 

La Nuit Stephen King :

Carrie, La Revanche ouvrira le bal, suivi de trois classiques contemporains à ne pas manquer :

Creepshow de George Romero ( 1982 ) où le romancier et le réalisateur adaptent librement des nouvelles E.C. comics des années 50s, dans un style effrayant teinté d’ironie cinglante

Creepshow

Simetierre de Mary Lambert ( 1989 ) et une histoire de résurrection qui a quelques liens avec le film de Lucky McKee

Christine de John Carpenter ( 1983 ), l’une des plus belles histoires d’amour contées sur grand écran, celle qui lie Keith Gordon ( Arnie Cunningham ) à une Plymouth Fury de 1958 qu’il va affectueusement prénommer Christine.

JohnCarpenterCHRISTINE

Le Pass Illimite du PIFFF 2013 à 119 euros permet d’assister à toutes les séances, dont la Nuit Stephen King.

L’AGENDA COMPLET:

agenda

L’édition 2013 s’annonce qualitativement supérieure à celle de l’an dernier avec une programmation qui mêle habilement classiques que l’on prend un même plaisir à voir et revoir encore et des inédits attendus. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici