Palmarès des 5ème Magritte du cinéma belge

0
294

L’Académie André Delvaux, ainsi nommée en hommage à l’un des plus grands cinéastes belges, a remis ce samedi 7 février ses cinquièmes récompenses annuelles. Les remportent les trophées du meilleur film et du meilleur réalisateur (une première dans le cadre de cette cérémonie encore jeune) pour Deux jours une nuit qui permet également à l’acteur , animateur de la cérémonie certaines années précédentes, de remporter le du meilleur acteur. Marion Cotillard, française, n’était pas en lice (voir liste complète des films et personnalités éligibles en cliquant sur ce lien). Marina de Stijn Coninx, de Nabil Ben Yadir et de Lucas Belvaux remportent chacun trois prix également.

Jean-Pierre et Luc Dardenne
Jean-Pierre et

Plusieurs lauréats remontaient une nouvelle fois sur la scène du Square : Lubna Azabal (meilleure actrice en 2012 pour Incendies), Jérémie Rénier (second rôle en 2012 pour Potiche), Lucas Belvaux, scénario déjà pour 38 témoins en 2013, la même année où Émilie Dequenne a été primée une première fois pour sa prestation dans À perdre la raison. Primés pour leur court-métrage hilarant La bûche de Noël, en lice encore pour les César 2015, et avaient reçu le Magritte du meilleur film et des meilleurs réalisateurs pour Ernest et Célestine, réalisé avec Benjamin Renner, l’an dernier. Catherine Marchand se succède à elle-même dans la catégorie des meilleurs costumes, après son prix pour Vijay and I de Sam Garbarski. La société des frères Dardenne, Les Films du Fleuve, est une nouvelle fois honorée pour Marina (meilleur film flamand) après des prix dans la catégorie du meilleur film étranger en coproduction pour Looking for Eric de Ken Loach (2011) et L’exercice de l’État de Pierre Schoeller (2013).

Pierre Richard

L’acteur de génie Pierre Richard remporte un Magritte pour l’ensemble de sa carrière, succédant à André Delvaux (un prix posthume), Nathalie Baye, Costa-Gavras et Emir Kusturica.

Magritte d’honneur MdC 2015 - Pierre Richard
Palmarès et nommés ci-dessous :

 

Meilleur film : Deux jours, une nuit de & Luc Dardenne, produit par Les Films du Fleuve

de Yolande Moreau, produit par Versus Production

La Marche de Nabil Ben Yadir, produit par Entre Chien et Loup

Les Rayures du zèbre de Benoît Mariage, produit par MG Productions

Pas son genre de Lucas Belvaux, produit par Artémis Productions

Meilleur Film MdC 2015 - Jean-Pierre et Luc Dardenne - Deux jours, une nuit
Meilleur réalisateur : Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne – Deux jours, une nuit

Lucas Belvaux – Pas son genre

Nabil Ben Yadir – La Marche

Yolande Moreau – Henri

Meilleur film flamand MdC 2015 - Stijn Coninx - Marina
Meilleur film flamand : Marina de Stijn Coninx, produit par Eyeworks Film & TV Drama

I’m the same I’m an other de Caroline Strubbe, produit par Minds Meet

Labyrinthus de Douglas Boswell, produit par Savage Film

Welcome home de Tom Heene, produit par Minds Meet

Thomas Szabo et Hélène Giraud
Thomas Szabo et Hélène Giraud

Meilleur film étranger en coproduction : Minuscule, la vallée des fourmis perdues de Hélène Giraud & Thomas Szabo, coproduit par Entre Chien et Loup

Je fais le mort de Jean-Paul Salomé, coproduit par Les Films du Fleuve

Une promesse de Patrice Leconte, coproduit par Scope Pictures

Violette de Martin Provost, coproduit par Climax Films

magritte2015 lucas belvaux
Meilleur scénario original ou adaptation : Lucas Belvaux – Pas son genre

Deux jours, une nuit – Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne

Henri – Yolande Moreau

La Marche – Nabil Ben Yadir

Meilleur acteur MdC 2015 - Fabrizio Rongione pour Deux jours, une nuit
Meilleur acteur : Fabrizio Rongione – Deux jours, une nuit

François Damiens – Je fais le mort

Benoît Poelvoorde – Les rayures du zèbre

Bouli Lanners – Lulu femme nue

emilie dequenne pas son genre
Meilleure actrice : Emilie Dequenne – Pas son genre

Manah Depauw – Welcome home

Pauline Etienne – Tokyo fiancée

Déborah François – Maestro

Ben Riga – Je te survivrai

jeremie renier saint laurent
Meilleur acteur dans un second rôle : Jérémie Renier – Saint Laurent

François Damiens – Suzanne

Olivier Gourmet – La Marche

David Murgia – Je te survivrai

lubna azabal la marche
Meilleure actrice dans un second rôle : Lubna Azabal – La Marche

Anne Coesens – Pas son genre

Christelle Cornil et Catherine Salée – Deux jours, une nuit

Meilleur espoir masculin MdC 2015 - Marc Zinga - Les rayures du zèbre
Meilleur espoir masculin : Les Rayures du zèbre

Corentin Lobet – Je fais le mort

Benjamin Ramon – Tokyo anyway

Matteo Simoni – Marina

Meilleur espoir féminin MdC 2015 - Ambre Grouwels - Baby Balloon
Meilleur espoir féminin : Baby balloon

Evelien Bosmans – Marina

Hande Kodja – Rosenn

Emilie Maréchal – Tokyo anyway

Soldout (David Baboulis et Charlotte Maison)
Soldout (David Baboulis et Charlotte Maison)

Meilleure musique originale : Puppylove – Soldout (David Baboulis et Charlotte Maison)

Henri – Wim Willaert

Pas son genre – Frédéric Vercheval

 
Meilleure image : L’étrange couleur des larmes de ton corps – Manu Dacosse

Le Goût des myrtilles – Philippe Guilbert, Virginie Saint-Martin

Tokyo fiancée – Hichame Alaouié

 
Meilleur montage : La Marche – Damien Keyeux

Deux jours, une nuit – Marie-Hélène Dozo

Pas son genre – Ludo Troch

 
Meilleurs décors : Marina – Hubert Pouille

Deux jours, une nuit – Igor Gabriel

L’étrange couleur des larmes de ton corps – Julia Irribarria

 
Meilleurs costumes : Marina – Catherine Marchand

L’étrange couleur des larmes de ton corps – Jackye Fauconnier

Tokyo fiancée – Claire Dubien

 
Meilleur son : Pas son genre – Henri Morelle, Luc Thomas

Deux jours, une nuit – Benoît De Clerck, Thomas Gauder

L’étrange couleur des larmes de ton corps – Dan Bruylandt, Mathieu Cox, Olivier Thys

Stéphane Aubier et Vincent Patar
Stéphane Aubier et Vincent Patar

Meilleur court métrage : La Bûche de Noël de Stéphane Aubier & Vincent Patar, produit par Panique !

En attendant le dégel de Sarah Hirtt, produit par Insas Atelier de Réalisation

La Part de l’ombre de Olivier Smolders, produit par Les Films du Scarabée

Les Corps étrangers de Laura Wandel, produit par Dragons Films

 
Meilleur long métrage documentaire : Quand je serai dictateur de Yaël André, produit par Morituri

L’âge de raison – Le cinéma des frères Dardenne de Alain Marcoen & Luc Jabon, produit par Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles et Novak Prod

Rwanda, la vie après – Paroles de mères de Benoît Dervaux & André Versaille, produit par Dérives

Waiting for August de Teodora Ana Mihai, produit par Clin d’Oeil Films

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici