Test Blu-ray : Ugly

0
1041

Ugly

Inde : 2013
Titre original : Ugly
Réalisateur : Anurag Kashyap
Scénario : Anurag Kashyap
Acteurs : Rahul Bhat, Alia Bhatt, Jayant Gadekar
Éditeur : Blaq Out
Durée : 2h08
Genre : Thriller
Date de sortie cinéma : 28 mai 2014
Date de sortie BR : 7 avril 2015
(déjà disponible en exclusivité dans les magasins Fnac)

 

 

Rahul et Shalini, les parents de Kali, 10 ans, sont divorcés. La fillette vit désormais avec sa mère et son beau-père, Shoumik, responsable d’une brigade de la police de Bombai. Un samedi, alors que Kali passe la journée avec son père Rahul, elle disparaît…

 

Le film

[5/5]

En caricaturant violemment (et volontairement), on serait tenté de dire qu’en Inde, niveau cinéma, il y a Bollywood d’un côté, et Anurag Kashyap de l’autre. Oubliez les comédies musicales guillerettes et les films romantiques et fleur bleue, Kashyap préfère sonder la noirceur abyssale de l’âme humaine. Quelques années après son polar fleuve Gangs of Wasseypur, le réalisateur indien s’attaque avec Ugly à un fait divers sordide, et livre par là même un état des lieux terrifiant d’un pays en pleine déliquescence sociale.

Chef de file d’un nouveau cinéma indien, le cinéaste a l’ambition de montrer son pays tel qu’il est. Se basant sur une intrigue à tiroirs, Ugly oblige le spectateur, avec une force et une habileté littéralement bluffantes, à se plier à une réalité contemporaine qui inspire à la fois le dégoût et la stupéfaction. La stupéfaction devant ce constat brut et déprimant d’un pays dominé par le vice et les non-dits, où une police à deux vitesses se révèle vite dépassée, voire anachronique. Car à la façon des films de la nouvelle vague Coréenne (Memories of murder, The murderer, J’ai rencontré le diable…), Anurag Kashyap n’est pas tendre avec les forces de l’ordre, décrites comme un ramassis d’incapables abusant de leur statut de façon éhontée. Mais dans le fond, Kashyap le cynique n’est tendre avec personne, et tout le monde en prend pour son grade à l’arrivée, qu’il s’agisse du monde du spectacle (acteurs, producteurs, chanteurs sont autant de petits magouilleurs), des machos, des arrivistes, des pédés, des salopes, flics ou truands, tous dans le même sac : celui d’une société contemporaine détestable, insupportable et terrifiante, à l’image de l’épilogue ultra-pessimiste du film, qui risque de laisser plus d’un spectateur sur le carreau.

 

 

 

Le Blu-ray

[4,5/5]

Fidèle au cinéma d’Anurag Kashyap, l’éditeur Blaq Out a décidé de lui rendre hommage à nouveau avec une édition Blu-ray de haute tenue. Le transfert est de toute beauté, il n’y a pas grand chose à redire : les couleurs sont fines et naturelles, les noirs réussissent sans peine à s’imposer (et heureusement, le film se déroulant en partie de nuit), le piqué est précis, et aucun souci de compression ne vient jamais gâcher la fête : tout est fait pour magnifier la photo du film signée Nikos Andritsakis (au bon lait de brebis). A peine remarquera-t-on quelques baisses de définition par ci par là. Côté son, la VO encodée en DTS-HD Master Audio 5.1 propose une parfaite immersion au cœur du film, avec une belle spatialisation des effets et des ambiances.

Du côté des suppléments, on trouvera un entretien avec le réalisateur Anurag Kashyap, au cœur duquel celui-ci s’exprime sur sa carrière, ses influences, et sur la place qu’il occupe au cœur du cinéma indien. Intéressant, le cinéaste s’exprime avec aisance et parvient à maintenir l’attention du spectateur en éveil durant les quinze petites minutes que dure l’interview.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici