http://www.lebenssalz.ch http://www.paulplaza.nl http://www.ostendsurfing.be http://www.qsneaker.nl http://www.wtcbentille.be http://www.thegooddeal.ch http://www.kantoorencreatief.nl
News — 15 janvier 2016
Oscars 2016 : Sylvester Stallone nommé une 2ème fois pour Rocky

SylvesterStallone

39 ans après de , l’étalon italien est cité une nouvelle fois pour le personnage qu’il a créé à la fin des années 70 et interprète ici pour la septième fois, la première dans un film dont il n’est ni l’auteur ni le réalisateur, Ryan Coogler ayant pris les «rênes» de la franchise en s’attachant au parcours d’un fils illégitime d’Apollo Creed, ex meilleur ami/ennemi de Balboa. Si le cas reste exceptionnel, il ne s’agit pas de la première fois qu’un acteur est nommé deux fois pour un même personnage. Certains ont réussi cet exploit pour des personnages fictifs, d’autres pour des figures historiques.

bing crosby la route semée d'étoiles

Le premier à avoir eu accès à ce rare honneur fut le chanteur et acteur récompensé comme meilleur acteur de l’année pour le rôle du père Chuck O’Malley dans La Route semée d’étoiles de Leo McCarey en 1945 et nommé dans la même catégorie l’année suivante pour sa suite du même réalisateur.

paul newman la couleur de l'argent

Personnage fictif encore, le champion de billard, et un brin malhonnête, “Fast” Eddie Felson a permis à d’être nommé à deux reprises comme meilleur acteur, la première fois pour L’Arnaqueur de Robert Rossen en 1962, la seconde 25 ans plus tard pour La Couleur de l’argent de Martin Scorsese qu’il remporte juste un an après avoir reçu un trophée honorifique. Cet écart de temps entre deux citations pour un même rôle était le plus long avant celle de Stallone cette année.

Peter O’Toole Becket

Cas à part ensuite avec Peter O’Toole en lice en 1965 pour de Peter Glenville, d’après la pièce de Jean Anouilh puis quatre ans plus tard pour d’Anthony Harvey d’après celle de James Goldman. Il incarne dans ces deux films le roi d’Angleterre Henry II (1133 – 1189) dans ces deux projets qui ne forment pas un diptyque mais sont deux productions sans rapport sinon le rôle qu’il y tient. L’acteur disparu en 2013 à l’âge de 81 ans n’a jamais remporté d’Oscar compétitif malgré huit nominations, un triste record.

al-pacino le parrain 2

Retour à la fiction avec , en lice une première fois pour le mafieux Michael Corleone en second rôle dans le premier volet du puis en acteur principal pour sa suite, deux longs-métrages réalisés par Francis Ford Coppola d’après le roman de Mario Puzo. Ses première et troisième nominations sur les huit qu’il a reçues, la dernière étant la bonne, Le Temps d’un week-end lui permettant de recevoir enfin l’Oscar en 1993. Le troisième volet du Parrain fut nommé à sept reprises mais aucune pour lui. Avec Stallone, il est le seul de cette liste à avoir été cité dans deux catégories différentes.

Cate Blanchett Elizabeth

Seule femme à avoir réussi cet exploit, a été nommée deux fois comme meilleure actrice pour avoir interprété la reine devant la caméra de Shekhar Kapur. La première fois en 1999, la deuxième en 2008. Il est fort probable qu’ils se retrouvent d’ici quelques années pour clore une éventuelle trilogie. Sa popularité aux Oscars lui garantirait une nomination automatique si le film se tourne et qu’il n’est pas aussi peu apprécié que le deuxième film.

Personnage culte du cinéma contemporain, Rocky Balboa a donc de grandes chances d’être le troisième personnage interprété par un même acteur doublement cité à recevoir un Oscar et le premier en second rôle. Son principal rival est Mark Rylance, la grande révélation du Pont des Espions de Steven Spielberg, malgré ses 56 ans (dans trois jours) et une carrière de qualité, surtout au théâtre et quelques films dont le drame Intimité de Patrice Chéreau.

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles