Oh My God !

0
213
Photo du film Oh My God ! Maggie Gyllenhaal sexy

L'affiche du film Oh My God ! de Tanya Wexler

Grande Bretagne : 2011
Titre original :
Réalisateur :
Scénario : et
Acteurs : , ,
Distribution : Haut et Court
Durée : 1h39
Genre : Comédie, Romance
Date de sortie : 14 décembre 2011

Globale : [rating:3.5][five-star-rating]

Le thème de l’hystérie féminine arrive avec force au cinéma en cette fin d’année avec le dernier Cronenberg et Oh My god de Tanya Wexler. L’un très sérieux, l’autre très léger, alors votre choix ?

Synopsis : Le jeune et séduisant docteur Mortimer Granville accumule les postes, licenciés à chaque fois car trop pointilleux. Finalement c’est Robert Dalrymple qui l’engage. Ce dernier reconnu comme le grand spécialiste de la guérison de l’hystérie féminine lui offre une seconde renaissance comme assistant …

Photo du film Oh My God ! Maggie Gyllenhaal  sexy

Un film sur l’invention du vibromasseur

Mortimer Granville, interprété par Hugh Dancy, docteur idéaliste, orphelin, ayant été sauvé de la misère par un couple d’aristocrates, reçoit une éducation et réussit brillamment ses études de médecine. Une nouvelle fois renvoyé d’un hôpital, il ne tarde pas à trouver un nouveau poste dans un cabinet spécialisé dans la guérison des femmes dites hystériques. Son mentor, le docteur Robert Dalrymple,joué par Jonathan Pryce, lui offre un salaire, le gîte et le couvert. Il lui apprend les rudiments du métier et ses méthodes pour guérir ces femmes : méthodes peu orthodoxes, très longues et usantes. Mortimer s’applique à donner du plaisir aux patientes de la haute société, même si le plaisir sexuel des femmes n’était pas reconnu en tant que tel à l’époque. Il ne rechigne pas à la tâche, récupérant au passage, des crampes très douloureuses à la main droite. Adroit dans ce qu’on attend de lui, ce nouveau travail est bien loin de ce qu’il espérait en prêtant le serment d’Hippocrate, néanmoins il comprend très vite les intérêts de poursuivre dans cette carrière.

À bout de force, ayant de plus en plus mal à la main, dans un exercice long et fastidieux, Mortimer ne parvient plus à donner satisfaction aux patientes. Renvoyé sans ménagement par son mentor, Mortimer se tourne vers son ami, le fils de ses tuteurs, également passionné de technologie, interprété par Rupert Everett. Ensemble ils découvrent une invention incroyable qui « jamais ne causera la mort et toujours procurera du plaisir » pour paraphraser le film. Mortimer et son ami présentent cette invention au docteur Dalrymple, qui d’abord sceptique comprend vite les avantages d’une telle machine : plus rapide et diablement plus efficace !

Felicity Jones sexy dans Oh My God !

Un combat féministe

Le docteur Dalrymple a deux filles, l’une, Emily, interprété par Felicity Jones, parfaite sous tout rapport qui fait tout ce qu’il faut pour satisfaire les attentes de son père, l’autre, Charlotte, joué par Maggie Gyllenhaal, féministe, profondément indépendante, au caractère de feu, désobéit et déçoit son père très souvent.

Emily se plie aux convenance et suit la vie que son père lui a tracée, étudiant le phrénologie, interprétant comme personne du Chopin. Néanmoins, ce cadre de vie l’oppresse et jamais elle ne semble complètement heureuse. Charlotte a décidé de ne pas se marier, de ne pas suivre les conventions, d’attendre de rencontrer celui qui serait son égal. Un choix proprement révolutionnaire dans les années 1880 en Angleterre. Charlotte appartient au mouvement des suffragettes qui lutte sans relâche pour obtenir le droit de vote des femmes, défiant « l’équilibre de la nature » qui astreint les femmes au foyer familial. Se moquant des préjugés elle mène la vie qu’elle souhaite, une vie qui l’empêche de vivre dans le luxe familial …

De même, elle tient un endroit, dans les bas quartiers de Londres, où les enfants des plus miséreux, viennent passer la journée. Elle leurs fait classe, les soigne, les nourrit. Elle projette d’agrandir et d’ouvrir un dispensaire. Toutes ces dépenses ont un coût qu’elle ne peut assumer, la plaçant dans des situations compliquées … Ce film montre donc, d’une part la révolution sexuelle avec l’invention de l’ancêtre du petit canard (d’ailleurs, vous ne verrez plus jamais la reine Victoria II de la même façon!), et d’autre part la montée en puissance des mouvements féministes.

Ashley Jensen sexy dans Oh My God !

Romance, léger, drôle

Au premier regard Mortimer s’imagine une vie bien rangée avec Emily. Le vieux docteur Dalrymple ne tarde pas à lui offrir la succession du cabinet et la main de sa fille cadette Emily. La vie, conventionnelle, dont Mortimer avait toujours rêvée, semble lui ouvrir les bras. Oui mais voilà, il fait aussi la connaissance de la libérée et explosive Charlotte. Mortimer la trouve inconvenante, incontrôlable, folle, hystérique mais découvre finalement qui se cache derrière l’image qu’elle dégage : une fille proche de lui, idéaliste comme lui, et qui se bat de toute son âme pour des causes justes. Entre les deux sœurs, son cœur balance.

Par le sujet extrêmement drôle de ce film, l’invention du vibromasseur, certaines scènes peuvent se révéler cocasses. Les dialogues sont bien écrits, bien ficelés et font honneur à l’humour so british ! La thématique est traitée de manière légère, les acteurs jouent leurs partitions avec talent et on passe un bon moment. Sans être le film de l’année, on ne s’ennuie pas et c’est le plus important !

Résumé

Un film drôle, qui a le don de réunir les générations, mis en lumière par des acteurs de talent. Ni trop long ni trop court, on ne s’ennuie pas.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RqXokQzOINo[/youtube]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici