À la une Festivals News — 23 octobre 2019
Mon premier Festival 2019, 15ème édition : ça démarre aujourd’hui

Quinzième édition du 23 au 29 octobre de ce festival qui permet de réunir toute la famille, et ce dès la très petite enfance, des séances étant organisées pour les marmots dès l’âge de 18 mois. Beaucoup d’enfants découvrent leurs premiers films à cette occasion depuis quinze ans déjà. Une invitation à la curiosité et à l’amour du cinéma et au partage de belles émotions à l’unisson. Les séances se déroulent majoritairement vers 10h pour le matin, autour de 14h et 16h dans les salles partenaires.

Le programme de cette édition parrainée par est une nouvelle fois très riche. La comédienne césarisée pour Jusqu’à la garde en février dernier a choisi trois coups de cœur qu’elle espère partager avec le jeune public : La Belle et la bête de Jean Cocteau, le de Disney et , courts-métrages adorables du cinéma d’animation hongrois signés . Elle précise ainsi sa cinéphilie dans l’édito du programme : « Le cinéma a vraiment fait partie de mon éducation. Mon papa, en m’emmenant au cinéma, me donnait des films à voir au même titre qu’on donne des livres à lire aux enfants. Je retrouvais dans les films la fantaisie et l’onirisme d’un imaginaire dans lequel je me reconnaissais totalement. Je savourais chacune des séances parce qu’elles étaient uniques. Je savais qu’il me faudrait peut-être attendre des années avant de pouvoir revoir ces films. Ce que je voyais me semblait (et me semble toujours) être l’œuvre de magiciens qui ont participé à mon désir d’entrer dans ce monde-là. »

Le Conte de la princesse Kaguya

La thématique à l’honneur cette année est «Des livres aux films» pour une plongée dans cette relation étroite du cinéma avec la littérature depuis la naissance du 7e Art avec des films en tout genre, de l’animation à la fiction, de la comédie au drame, d’hier et d’aujourd’hui, avec notamment Croc-Blanc, Du silence et des ombres, Dumbo, , Jean de la Lune d’après le regretté Tomi Ungerer, récemment disparu, (depuis peu sur les écrans) ou de , libre variation sur l’Arsène Lupin de Maurice Leblanc, sans oublier son fidèle comparse Isao Takahata pour le déchirant Tombeau des lucioles. Parmi les belles initiatives de l’édition 2019, son Conte de la Princesse Kaguya pourra être découvert (ou revu) dans la même journée qu’une autre belle œuvre à l’esthétique et aux thématiques proches : de Sébastien Laudenbach, projeté en présence de ce dernier le 27 octobre à 14h15 au Studio des Ursulines.

Des séances ont lieu dès ce matin mais l’ouverture officielle a lieu ce mardi à 15h au Forum des images avec l’avant-première du Voyage du Prince (sortie le 4 décembre) en présence des réalisateurs et Xavier Picard, de la scénariste Anik Le Ray et du comédien Enrico Di Giovanni. Parmi les autres avant-premières, signalons le très attendu et délicat Extraordinaire Voyage de Marona d’Anca Damian (en salles le 8 janvier prochain), l’histoire d’une petite chienne au carrefour de sa vie qui se remémore tout ce qu’elle a vécu. Un film d’une grande tristesse et pourtant assez solaire. L’un des maîtres de l’animation française, , sera à l’honneur avec une sélection de quatre de ses classiques (L’Épouvantail, Le Voleur de paratonnerres, La Flûte magique, Le Petit Soldat) réédités le 6 novembre sous le titre Le Monde animé de Grimault.

Le Hérisson dans le brouillard

Une thématique sur l’animation russe permettra de revoir les grands films de (La Nounou, Le Vilain Petit Canard) et Youri Norstein (Le Hérisson dans le brouillard) ainsi que de plusieurs de leurs compatriotes, dont Lev Atamanov avec La Reine des neiges de 1957.

Au programme encore des cinés-concerts (dont celui de clôture le mardi 29 octobre à 15h au Cinéma des cinéastes avec la collection En sortant de l’école, des adaptations de textes poétiques signés Jacques Prévert, Robert Desnos, Guillaume Apollinaire et Claude Roy) ; des ateliers et autres animations participatives ; des rencontres autour de métiers du cinéma ainsi qu’un focus sur le réalisateur qui présentera The Artist et les deux premiers OSS 117.

Plus d’informations sur le site officiel

Articles semblables

Partage

Auteur

Avatar
Pascal Le Duff

Cet article a été écrit par Pascal Le Duff, rédacteur en chef cinéma sur Critique-film.fr. Lire tous ses articles