Martyrs

1
606
Martyrs Critique Film

Martyrs affiche Critique film

Fra : 2008
Titre original : Martyrs
Réalisateur :
Scénario : Pascal Laugier
Acteurs : ,
Production : Wild Bunch Distribution
Durée : 1h40
Genre : Horreur, Thriller
Date de sortie : 3 septembre 2008

Réalisation : [rating:4.5]
Scénario :     [rating:4.5]
Acteurs :       [rating:4.0]
Musique :     [rating:3.0]
Globale :      [rating:4.0]

Après le très moyen Saint-Ange, Pascal Laugier nous propose Martyrs, un long-métrage original et surprenant. Sorti en 2008, il s’inscrit dans la lignée d’autres métrages du même type, tels que Haute tension (Alexandre Aja), ou Frontières (Xavier Gens). Cette vague de bons films d’horreur apporte du renouveau à notre cinéma d’épouvante national.

Synopsis : France, début des années 70.
Lucie, une petite fille de dix ans, disparue quelques mois plus tôt, est retrouvée errant sur la route. Son corps maltraité ne porte aucune trace d’agression sexuelle. Les raisons de son enlèvement restent mystérieuses.
Traumatisée, mutique, elle est placée dans un hôpital où elle se lie d’amitié avec Anna, une fille de son âge.
15 ans plus tard.
On sonne à la porte d’une famille ordinaire. Le père ouvre et se retrouve face à Lucie, armée d’un fusil de chasse. Persuadée d’avoir retrouvé ses bourreaux, elle tire. (Allociné)

Martyrs Morjana Alaoui Critique Film

La première chose que l’on peut dire de Martyrs est qu’il s’agit d’une très bonne surprise pour un film d’horreur français.
Il faut dire que tous les éléments sont là pour ça : du gore, de l’angoisse, du suspens, du spirituel, une fin inattendue… le tout parfaitement dosé.

On apprécie l’idée singulière mise en scène : non pas l’histoire de vengeance ou de séquestration, mais l’incroyable objectif de tout ce « travail » (Nous ne dévoilerons pas la fin). L’histoire est grave et révoltante, mais tout l’intérêt du film repose sur une violence qui n’est en fait pas gratuite. Pascal Laugier ne cherche jamais à démontrer, mais seulement à montrer les dérives sectaires pour laisser le spectateur construire sa propre morale.

Un scénario donc très original et bourré de réalisme qui est surtout accompagné d’une réalisation qui lui ressemble.
En effet, on peut effectuer un parallèle entre l’intrigue qui dépeint une expérimentation, et la réalisation qui est agencée comme une expérience. On peut dès lors découper le films en plusieurs parties :

  • Une scène de présentation des personnages assez violente (on rencontre la victime, la future victime et les bourreaux)
  • Une deuxième partie mettant en avant la victime, Lucie (Mylène Jampanoï), et les conséquences d’une séquestration à laquelle elle a pu mettre fin (schizophrénie, paranoïa). Mais au fond, cette instabilité psychologique nous fait douter : elle tue une famille entière prétextant qu’il s’agit de ses ravisseurs, elle a des visions… On ne sait pas sur quel pied danser. Se trompe-t-elle de personnes ? Dans cette partie, elle seule est mise en avant. Elle s’efface cependant à la fin de cet « acte » pour laisser sa place à la future victime, Anna (Morjana Alaoui).
  • La troisième partie nous présente la séquestration-même d’Anna et la violence qu’elle subit (particulièrement insoutenable). Puis, peu à peu, elle passe par la destruction physique et mentale, la perte de conscience, la résignation et de l’abandon de son être. Malgré une violence sans répit, des moments d’émotion parviennent à s’immiscer dans cette partie (lorsque Anna pense à son amie Lucie et qu’elle entend sa voix par exemple).
    Cette partie se distingue des autres par son aspect froid : le sous-sol sombre, l’absence d’objets chaleureux au profit d’un décor épuré et médical, le bruit strident des chaînes qui s’écrasent sur le sol ou encore de l’échelle lorsque quelqu’un descend.
  • Enfin, le final hyper recherché est la clé de l’intrigue.

Martyrs Critique Film

Tout au long du film, on nous présente donc une expérience humaine insoutenable. On est toutefois bien loin de Saw et du sang qui gicle dans tous les sens. Ici, le réalisme inégalable de la situation nous laisse bouche bée.
On doit ce dernier au talent du réalisateur, mais aussi au superbe duo d’actrices qui tiennent tour à tour le rôle principal sans jamais se marcher dessus.

Résumé :

Martyrs est une sacrée claque. Un film bien construit, rempli de rebondissements et surtout une fin inattendue. Le scénario est unique et nous fait réfléchir. Âmes sensibles s’abstenir, mais… à voir.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=k0l0gpeKbAc[/youtube]

Regarder Martyrs en streaming sur Megavideo

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici